Les sauveteurs de la famille Konigsberg reçoivent le titre de Justes parmi les Nations
Rechercher

Les sauveteurs de la famille Konigsberg reçoivent le titre de Justes parmi les Nations

Si de son vivant Jean Biagi avait refusé de recevoir la distinction suprême de l'Etat d'Israël, son fils Robert a accepté de recevoir le titre de Juste à la demande d'une descendante des personnes que sa famille a caché

Le mur des Justes, allée des Justes à Paris, avec les noms des Justes parmi les nations français (Crédit : Marcvjnicolas/Wikimedia commons/CC BY-SA 3.0)
Le mur des Justes, allée des Justes à Paris, avec les noms des Justes parmi les nations français (Crédit : Marcvjnicolas/Wikimedia commons/CC BY-SA 3.0)

De son vivant Jean Biagi avait refusé de recevoir la plus haute distinction de l’Etat d’Israël, le titre de Juste des Nations remis aux personnes ayant sauvé la vie d’une ou de plusieurs juifs.

A Antibes, le 23 juillet, c’est son fils, Robert, qui a finalement accepté de recevoir ce titre, pour lui, à la demande de Suzanne Beer, une descendante d’une famille de confession juive sauvée par les Biagi, au nom de son père et de son grand-père.

« Cette reconnaissance était importante pour ma mère et pour ma tante, précise-t-elle, citée par Nice Matin. C’est un symbole moral et politique et je remercie Richard Biagi qu’il l’ait permis ».

Le site AJPN.org rapporte que le réseau constitué par Jean et Joseph Biagi, accompagné de Catherine Allio et Emilie Biagi a permis le sauvetage de la famille Konigsberg composée de Rachel, la mère de Suzanne, Hanna Heswige, Israël et Elie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...