Rechercher

L’homme condamné pour avoir fourni une arme à Mohamed Merah de nouveau arrêté

Trois mois après sa sortie de prison, Fettah Malki est accusé d'avoir enfreint son assignation à résidence à Toulouse et sera jugé lundi prochain

Vue du Mirail à Toulouse, le 17 septembre 2012. (Crédit : AFP/Archives Pascal Pavani)
Vue du Mirail à Toulouse, le 17 septembre 2012. (Crédit : AFP/Archives Pascal Pavani)

Une opération de police a été menée mercredi soir, dans le quartier des Izards, à Toulouse, afin d’arrêter Fettah Malki, trois mois après sa sortie de prison. L’homme a ainsi été arrêté et placé en garde à vue.

Trafiquant d’armes, l’homme avait fourni un gilet pare-balles et un pistolet-mitrailleur semi-automatique à Mohamed Merah avant qu’il n’attaque des militaires et une école juive à Montauban et à Toulouse en mars 2012. Interpellé et incarcéré en 2013, Fettah Malki, ami d’enfance du tueur au scooter, a toujours nié avoir eu connaissance des desseins meurtriers de Mohamed Merah.

Pour cette transaction, il a été condamné à quatorze ans de prison en 2017, puis à dix ans en appel en 2019.

Il y a trois mois, après huit ans passés derrière les barreaux, soit deux ans de moins que la peine infligée en appel, Fettah Malki a été libéré et placé en centre de rétention administrative à Cornebarrieu, près de Toulouse, d’où il attendait son expulsion vers son pays natal, l’Algérie. Sa défense tente de faire annuler cette expulsion, arguant notamment que ses enfants nés Français de mère française résident toujours en France.

Son arrestation de mercredi soir se justifiait par le non-respect de son assignation à résidence : il est accusé de s’être rendu dans le quartier des Izards, là où vit sa famille, a indiqué le parquet de Toulouse à 20 Minutes.

Il a été déféré jeudi devant un juge. Il risque la révocation de son contrôle judiciaire et une mise en détention provisoire. Il doit passer en comparution immédiate ce lundi 22 novembre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...