Libération anticipée autorisée pour Yonatan Heilo qui a tué son violeur
Rechercher

Libération anticipée autorisée pour Yonatan Heilo qui a tué son violeur

La commission des libérations conditionnelles de la prison de Rimonim accepte la requête de Yonatan Heilo qui a purgé huit ans de prison

Yonatan Heilo devant la Cour suprême, le 31 mai 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Yonatan Heilo devant la Cour suprême, le 31 mai 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Yonatan Heilo sera éligible pour quitter la prison lundi, selon des médias israéliens.

La décision du conseil d’approuver la demande de libération conditionnelle de Heilo intervient après que les procureurs de l’État ont refusé la semaine dernière sa libération anticipée.

Heilo, qui s’est longtemps battu pour une libération anticipée, a été condamné en 2013 à 20 ans de prison pour avoir tué l’homme qui l’a violé, volé et fait chanter à plusieurs reprises en 2010.

Il est devenu éligible à une libération anticipée en 2016, après huit ans de prison, et le président Reuven Rivlin a commué une partie de sa peine en novembre 2017. Mais les procureurs de l’Etat s’étaient opposés à la libération de Heilo et avaient rejeté sa demande.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...