Après sa comparaison osée avec les Ouïghours, Pékin donnera de l’argent à Gaza
Rechercher

Après sa comparaison osée avec les Ouïghours, Pékin donnera de l’argent à Gaza

Illustration : Un assistant médical prépare une dose du vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 dans un centre de vaccination de l'Université du Nevada, Las Vegas, le 22 janvier 2021. (AP Photo / John Locher, File)
Illustration : Un assistant médical prépare une dose du vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 dans un centre de vaccination de l'Université du Nevada, Las Vegas, le 22 janvier 2021. (AP Photo / John Locher, File)

La Chine s’est félicitée vendredi du cessez-le-feu entré en vigueur entre Israël et le Hamas dans la bande de Gaza, et a annoncé l’envoi d’une aide humanitaire à destination des Palestiniens.

« La Chine salue le cessez-le-feu entre les deux parties et espère que les deux camps respecteront sérieusement le cessez-le-feu et la fin des violences », a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian.

« La communauté internationale doit promouvoir le retour des discussions de paix entre la Palestine et Israël, et trouver une solution à deux Etats juste, durable et complète », a-t-il poursuivi.

La Chine s’est engagée à envoyer une aide d’urgence d’un million de dollars aux Palestiniens, puis un deuxième don du même montant à destination de l’UNRWA, l’agence onusienne controversée d’aide aux réfugiés. La Chine va aussi expédier 200 000 doses de vaccins contre le Covid-19 aux Palestiniens.

« La Chine apprécie la médiation de l’Egypte, des Nations unies et des autres parties », a ajouté Zhao Lijian.

En marge du conflit, la Chine s’est largement opposée à ce qu’elle a appelé « l’obstruction » américaine pour faire adopter une déclaration appelant à la fin des hostilités au Conseil de sécurité de l’ONU.

« Les Etats-Unis répètent qu’ils se préoccupent des droits des musulmans (…) mais ils ignorent la souffrance des Palestiniens », a récemment martelé la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying.

La porte-parole chinoise osait faire ainsi le rapprochement avec l’intérêt porté par Washington aux Ouïghours, une ethnie musulmane du nord-ouest de la Chine.

Dans une longue enquête publiée le mois dernier, la BBC a rapporté des allégations de viols systématiques, d’abus sexuels et de torture dont des viols à l’aide de bâtons électrifiés, sur des femmes détenues au Xinjiang, région de l’ouest de la Chine où les Ouïghours constituent le principal groupe ethnique.

A LIRE – Israël/Hamas : Quand la TV chinoise et Erdogan recourent à l’antisémitisme

Dans une vidéo publiée mardi sur Twitter, le service anglophone de la chaine d’info publique chinoise CGTN mettait effectivement en avant ce qu’elle a appelé le « lobby puissant » des Juifs aux Etats-Unis, tout en estimant que « les Juifs dominent les secteurs de la finance, des médias et de l’internet » dans ce pays.

L’ambassade d’Israël en Chine a critiqué mardi « l’antisémitisme flagrant » d’une vidéo de la télévision chinoise publique CGTN, mettant en avant le « lobby puissant » des Juifs aux Etats-Unis.

La Chine, qui préside ce mois-ci le Conseil de sécurité à l’ONU, utilise fréquemment son droit de véto pour bloquer les motions visant ses alliés, comme la Syrie…

C’est vous qui le dites...