Israël en guerre - Jour 147

Rechercher

Erdogan : le gouvernement Netanyahu met la région en danger « pour prolonger sa survie politique »

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré qu’Israël ne devrait pas être autorisé à « échapper » à des crimes présumés commis à Gaza.

Dans un discours prononcé mardi lors du sommet du Conseil de coopération du Golfe à Doha, Erdogan a également accusé le Premier ministre Benjamin Netanyahu, qui voit son procès reprendre, de mettre la région entière en danger pour sa prétendue survie politique.

« L’administration Netanyahu met en danger la sécurité et l’avenir de toute notre région afin de prolonger sa survie politique », a déclaré Erdogan dans des propos télévisés.

« La perte de 17 000 Palestiniens, pour la plupart des enfants et des femmes, constitue un crime contre l’humanité et un crime de guerre. Israël ne devrait pas s’en tirer impunément avec ces crimes », a-t-il ajouté, citant un bilan encore plus élevé que celui revendiqué par le Hamas.

Le Hamas ne fait pas de différence entre les décès de civils et de combattants, mais affirme que 70 % des morts étaient des femmes et des enfants. Ses chiffres ne peuvent pas être confirmés et incluent probablement les personnes tuées par des tirs de roquettes ratés depuis l’intérieur de la bande de Gaza.

Critique virulent des actions d’Israël à Gaza, Erdogan a demandé à plusieurs reprises que Netanyahu soit jugé pour crimes de guerre présumés.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.