Israël en guerre - Jour 228

Rechercher

Le G7 doit montrer une « réaction » après l’attaque iranienne, selon Berlin

Le ministre britannique des Affaires étrangères David Cameron (à gauche), le chef de la politique étrangère de l'Union européenne Josep Borrell (à gauche), le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken (à gauche), le ministre français des Affaires étrangères Stéphane Séjourné (à droite), la ministre canadienne des Affaires étrangères Mélanie Joly (à droite), le ministre italien des Affaires étrangères Antonio Tajani (à droite), la ministre japonaise des Affaires étrangères Yoko Kamikawa (à droite) et la ministre allemande des Affaires étrangères Annalena Baerbock (à gauche) assistant à la réunion des ministres des Affaires étrangères du G7, sur l'île de Capri, le 18 avril 2024. (Crédit : Remo Casilli/POOL/AFP)
Le ministre britannique des Affaires étrangères David Cameron (à gauche), le chef de la politique étrangère de l'Union européenne Josep Borrell (à gauche), le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken (à gauche), le ministre français des Affaires étrangères Stéphane Séjourné (à droite), la ministre canadienne des Affaires étrangères Mélanie Joly (à droite), le ministre italien des Affaires étrangères Antonio Tajani (à droite), la ministre japonaise des Affaires étrangères Yoko Kamikawa (à droite) et la ministre allemande des Affaires étrangères Annalena Baerbock (à gauche) assistant à la réunion des ministres des Affaires étrangères du G7, sur l'île de Capri, le 18 avril 2024. (Crédit : Remo Casilli/POOL/AFP)

Le G7 doit montrer « une réaction » après l’attaque « sans précédent » de l’Iran contre Israël, a estimé la cheffe de la diplomatie allemande lors d’une réunion de ce forum sur l’île italienne de Capri.

« Nous discutons ici aussi au sein du G7 de mesures supplémentaires », a déclaré Annalena Baerbock, alors que les Occidentaux envisagent notamment des sanctions renforcées contre Téhéran, tout en insistant sur la nécessité d’éviter « une escalade ».

Avant de se rendre à Capri, Baerbock et son homologue britannique David Cameroun ont fait étape mercredi à Jérusalem.

Dans le sillage de Washington, Cameron a souhaité à cette occasion que les pays du G7 infligent des « sanctions coordonnées » à l’Iran, l’accusant d’être derrière « tellement d’activités malveillantes » dans la région, déjà déstabilisée par l’assaut barbare du groupe terroriste palestinien du Hamas sur le sud d’Israël le 7 octobre. Les pays du G7 doivent envoyer « un message clair, sans équivoque » à Téhéran, a-t-il insisté.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.