Israël en guerre - Jour 199

Rechercher

Netanyahu : « Trop tôt » pour savoir si l’accord sur les otages se réalisera ; Tsahal attaquera le Hamas à Rafah

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'exprimant lors d'une conférence de presse télévisée en soirée, le 29 février 2024. (Crédit : Capture d'écran)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'exprimant lors d'une conférence de presse télévisée en soirée, le 29 février 2024. (Crédit : Capture d'écran)

Lors d’une conférence de presse télévisée, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré qu’il avait obtenu pour Tsahal une « liberté d’opération » « sans précédent » dans l’histoire de l’État, et que la campagne se poursuivrait jusqu’à la « victoire totale ».

Il a déclaré que la pression pour arrêter la guerre contre le Hamas était de plus en plus forte, mais qu’il y résisterait. Il a comparé sa résistance aux pressions internationales à celle des premiers ministres David Ben Gurion proclamant l’indépendance de l’État, Levi Eshkol prenant la décision de lancer la guerre des Six jours et Menachem Begin attaquant le réacteur nucléaire irakien, ainsi qu’à ses propres actions contre l’Iran, contre le terrorisme et pour « doubler le nombre d’implantations » malgré des pressions  » visant à étrangler  » le mouvement des implantations.

Grâce à ses efforts, a-t-il dit, et malgré les pressions internationales pour mettre fin à la guerre avant que ses objectifs ne soient atteints, un sondage Harvard-Harris aurait révélé cette semaine que 82 % de la population américaine soutenait Israël. « Plus de quatre personnes sur cinq nous soutiennent, pas le Hamas », a-t-il déclaré, et cela « nous donne la force de poursuivre la campagne jusqu’à ce que le Hamas soit détruit ».

Outre Khan Younès, où Tsahal se concentre actuellement, il a indiqué que la campagne viserait le Hamas dans le centre de la bande de Gaza et à Rafah. Les non-combattants seront évacués, les besoins humanitaires seront satisfaits et le droit international sera respecté.

Netanyahu a affirmé qu’Israël ne relâchait pas ses efforts pour récupérer ses otages. « J’ai demandé les noms de tous les otages qui devraient être libérés en vertu de la proposition actuelle », a-t-il déclaré, ajoutant qu’il était « trop tôt » pour savoir si l’accord proposé porterait ses fruits.

En tout état de cause, « nous ne capitulerons pas devant les exigences délirantes du Hamas », a-t-il ajouté. « Nous sommes déterminés à ramener tous les otages, « avec ou sans accord ».

Il a également salué le récent vote de la Knesset contre la création unilatérale d’un État palestinien, soutenu par 93 députés.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.