Un journaliste de 66 ans découvre sa petite-fille pour la première fois à la TV
Rechercher

COVID-19 en Israël : 15 morts, 4 247 cas confirmés

Israël se prépare à accueillir 5 000 patients nécessitant un respirateur ; Les opérateurs TV israéliens diffusent les émissions de télé-enseignement

Les employés d'une usine de Hébron fabriquent des masques pour le marché palestinien (Autorisation : Amjad Zughayir)
Les employés d'une usine de Hébron fabriquent des masques pour le marché palestinien (Autorisation : Amjad Zughayir)

Le Times of Israël en français suit pour vous les événements liés au coronavirus en Israël et dans le monde :

L’Italie, pays le plus durement touché, dépasse les 10 000 morts

L’Italie, pays le plus touché au monde par la pandémie de Covid-19, a dépassé samedi la barre des 10.000 morts, concentrant à elle seule près d’un tiers des décès dans le monde liés au nouveau coronavirus, qui continue aussi à faire des ravages en Espagne, second pays le plus touché.

La contagion poursuit cependant son lent ralentissement en Italie.

« Dans tous les services d’urgences, on enregistre une réduction (des arrivées de patients, ndlr), dans quelques-uns elle est légère, dans d’autres plus marquée », a déclaré Giulio Gallera, le responsable de la santé en Lombardie (nord), la région la plus touchée.

A LIRE : « L’odeur de la mort » est omniprésente, affirme une Juive italienne

Le chômage en Israël atteint les 22,15 %

Dimanche, l’Agence israélienne pour l’emploi a rapporté que 32 577 Israéliens s’étaient inscrits au chômage au cours du week-end, portant le taux de chômage en Israël à 22,15 %.

Depuis début mars, 764 165 Israéliens se sont inscrits au chômage, et on compte maintenant 922 016 chômeurs dans le pays.

Pour répondre aux conséquences économiques du virus, le gouvernement prévoit d’apporter une aide de 80 milliards de shekels (20 milliards d’euros) aux entreprises mises en difficulté par la crise du coronavirus.

Le gouvernement devrait aussi imposer de nouvelles restrictions de mouvement afin de tenter de contenir le virus.

Une directive évoquée dimanche viserait à réduire encore, de 30 % à 20 %, la proportion du personnel d’une entreprise autorisée à continuer à travailler.

Un Israélien de 92 ans mort à Shaare Tzedek

Un homme de 92 ans est décédé du coronavirus à l’hôpital Shaare Zedek de Jérusalem, ce qui en fait le 13e décès du pays à cause de la maladie, selon l’hôpital.

Il s’agit de Mordechai Ben-Michael, résident de Jérusalem. Selon sa famille, Ben-Michael laisse derrière lui quatre enfants, 13 petits-enfants et 13 arrière-petits-enfants.

L’hôpital affirme que l’homme a été amené au centre médical il y a environ une semaine dans un état très grave, avec « de nombreuses maladies graves existantes ».

« Malheureusement, ce matin, son état s’est détérioré et il est décédé », a déclaré l’hôpital dans un communiqué.

Il est la 13e personne à mourir en Israël du coronavirus.

Explosion des abandons d’animaux domestiques ces dernières semaines en Israël

Un nombre anormalement élevé de foyers ont abandonné leurs animaux de compagnie ou les ont déposés dans des refuges ces dernières semaines en Israël, a déclaré le porte-parole de l’organisation israélienne SPCA.

Gadi Vitner a déclaré à la Douzième chaîne que l’organisation avait constaté une augmentation de 35 % du nombre d’abandons d’animaux domestiques depuis la mise en place des restrictions officielles visant à endiguer l’épidémie de coronavirus.

Les Israéliens ont également réduit leurs dons à l’organisation. Selon le reportage télévisé, cela serait dû à la hausse du chômage et aux restrictions de mouvement.

Vitner a expliqué que l’organisation n’avait jamais connu une telle situation. « Nous avons survécu à des guerres et à des crises économiques. Mais au cours des deux dernières semaines, les gens ont été emportés par la panique, ils ne savent pas ce qui va se passer, ils abandonnent leurs chiens, ils abandonnent leurs chats. Et ils ne viennent pas adopter », étant donné les directives de distanciation sociale, a-t-il dit.

Un docteur israélien affirme que l’Italie verra sa courbe « s’aplatir » sous peu

Un docteur israélien travaillant dans la ville de Padoue, en Italie, a échangé avec le média Zman Yisrael, le site en hébreu du Times of Israël, au sujet des traitements qui ont démontré leur efficacité en Italie.

« Ces derniers jours, les gens ont commencé à guérir, en partie grâce aux nouveaux médicaments, mais aussi parce qu’il faut deux semaines pour guérir du virus », a déclaré Carmi Sheffer.

Il a expliqué que le fort taux de mortalité en Italie était dû la propagation du virus dans les services gériatriques. « Dès que le virus arrive dans un endroit où une population âgée est concentrée, il se propage comme un feu sauvage », a-t-il déclaré.

À Padoue, le médicament anticorps Tocilizumab a montré son efficacité, mais il peut seulement être utilisé quand il a été déterminé qu’aucun autre virus n’était présent dans le corps du patient, a-t-il dit. L’hôpital où il travaille a également vu des résultats positifs avec le médicament antiviral Remdesivir, a-t-il ajouté.

« Nous contrôlerons le virus et aplatirons la courbe d’ici quelques semaines, mais le confinement continuera jusqu’en juin », a-t-il prédit. « L’Italie est en avance sur Israël d’environ un mois, donc selon moi, [en Israël] le confinement finira seulement en juillet. »

Il a également prédit qu’Israël pourrait connaître une forte augmentation des décès, comme en Italie.

« Je ne pense pas que le système de santé israélien soit prêt pour une épidémie de cette ampleur. L’avantage d’Israël est l’armée, qui peut construire des hôpitaux de campagne pour traiter les cas légers, ce qu’elle devrait faire », a-t-il déclaré.

La situation à Bnei Brak est similaire à celle de l’Italie, affirme un docteur

La Douzième chaîne a cité un docteur, qui a souhaité conserver son anonymat, tirant la sonnette d’alarme sur les taux d’infections dans la ville israélienne ultra-orthodoxe de Bnei Brak.

« Ce qui se passe à Bnei Brak est similaire à l’Italie. Presque chaque personne ultra-orthodoxe qui vient pour une consultation est testée positive au coronavirus. Il y a des familles avec 100 % de contaminés. Le ministère de la Santé devrait faire du porte-à-porte et conduire les personnes malades hors de chez elles. S’il ne le fait pas, dans quelques semaines, ils vont arriver en masse dans [les hôpitaux] », a déclaré le docteur cité par la chaîne.

Un jeune d’une vingtaine d’années parmi les cas graves hospitalisés à Ashdod

Parmi les cas graves hospitalisés après avoir été infectés par le coronavirus, se trouve un homme âgé d’une vingtaine d’années, qui n’avait aucun problème de santé déclaré.

Un Israélien d’une vingtaine d’années se trouvait dimanche dans un état grave et sous respirateur après avoir contracté le coronavirus, ce qui fait de lui le plus jeune malade aussi sévèrement touché par la maladie. Jusqu’à présent, le COVID-19 ne présentait généralement une forme sévère que chez des patients plus âgés, a fait savoir son hôpital.

Selon l’hôpital Assuta d’Ashdod, le jeune homme n’avait aucune maladie sous-jacente préexistante.

« Le jeune homme se trouvait en quarantaine à domicile, […] il a été amené à l’hôpital avec des symptômes légers. Ces derniers jours, son état respiratoire s’est dégradé et il a été pris en charge à l’aide d’un masque à oxygène externe. Toutefois, son état ne cessant d’empirer ces dernières heures, il a été décidé de l’anesthésier et de le placer sous respirateur », a fait savoir l’hôpital dans un communiqué.

Il se trouve actuellement au sein de l’unité de soins intensifs du centre médical.

Une femme de 94 ans meurt du coronavirus à Bnei Brak

Une femme âgée de 94 ans est morte du coronavirus au centre médical Mayanei Hayeshua de Bnei Brak, portant à 14 le nombre de morts en Israël, selon l’hôpital.

Le directeur de Mayanei Hayeshua a déclaré que la femme souffrait d’un certain nombre de maladies avant de contracter le virus.

Le nom de la femme n’a pas encore été rendu public.

Ryad saisit 5 millions de masques illégalement stockés

Plus de cinq millions de masques de protection illégalement stockés ont été saisis au cours des derniers jours par les autorités saoudiennes, a rapporté l’agence officielle du royaume, où des mesures drastiques ont été instaurées pour enrayer la propagation du nouveau coronavirus.

« Le ministère du Commerce a saisi (près de) 1,17 million de masques médicaux dans la région de Haïl (nord), stockés dans le but d’être revendus ultérieurement », a rapporté dimanche l’agence SPA.

Cette annonce intervient après la saisie mercredi de plus de quatre millions de masques médicaux stockés à Jeddah (ouest), « en violation des réglementations commerciales », selon la même source.

Les masques seront redistribués sur le marché et des « mesures légales ont été prises contre les contrevenants », a ajouté l’agence officielle.

Le ministère de la Santé saoudien a annoncé plus de 1 200 cas d’infection au nouveau coronavirus et quatre décès à ce jour, faisant de l’Arabie saoudite le pays le plus touché par la pandémie de Covid-19 dans le Golfe, après l’Iran.

Le royaume a instauré un couvre-feu national partiel, empêché les déplacements entre les provinces et interdit l’entrée et la sortie de la capitale Ryad ainsi que des deux villes les plus saintes de l’islam, La Mecque et Médine.

« Les efforts acharnés en cette période difficile ne peuvent se faire qu’en unissant nos forces, par la coopération », a averti le roi Salmane lors d’un discours le 20 mars.

Au total, plus de 3 000 cas d’infection au nouveau coronavirus ont été enregistrés et 11 personnes ont succombé à la maladie Covid-19 dans les six pays arabes du Golfe: Arabie saoudite, Emirats arabes unis, Qatar, Koweït, Bahreïn et Oman.

– avec AFP

Une soldate d’une unité de renseignements d’élite testé positif au coronavirus

Une soldate de l’unité d’élite 8200, qui officie dans le renseignement militaire, a contracté le coronavirus, nécessitant la mise en quarantaine de douzaines de militaires, a indiqué dimanche la radio militaire.

Selon la station de radio, la soldate travaillait sur une base secrète de renseignement dans le sud d’Israël.

Lorsqu’il a été découvert qu’elle était contaminée, la structure a été désinfectée et des douzaines de soldats ont été placés à l’isolement.

Iran : 2 640 morts, restrictions pour « un certain temps »

L’épidémie de Covid-19 a déjà fait 2.640 morts en Iran, ont annoncé dimanche les autorités de Téhéran, prévenant la population qu’elle allait sans doute devoir prolonger « un certain temps » le « nouveau mode de vie » adopté pour contrer la maladie.

Le maladie a fait 123 morts supplémentaires au cours des dernières 24 heures, a déclaré dimanche Kianouche Jahanpour, porte-parole du ministère de la Santé lors de son point de presse télévisé quotidien.

Dans le même temps, a ajouté M. Jahanpour, les autorités sanitaires ont recensé 2.901 nouveaux cas de contamination au Covid-19, ce qui porte à 38.309 le nombre de cas officiellement confirmés et déclarés en Iran. Selon le porte-parole, le pays compte 3.467 patients du Covid-19 dans un état « critique », mais 12.391 autres se sont rétablis à la suite de leur hospitalisation.

« Nous devons nous préparer a vivre avec ce virus jusqu’à ce qu’un traitement ou un vaccin soit découvert, ce qui n’est pas le cas à ce jour », avait déclaré plus tôt le président Hassan Rohani lors d’un conseil des ministres.

« Le nouveau mode de vie que nous avons adopté » aura des « bénéfices » pour la société tout entière, a-t-il assuré, notant que « ces changements devront probablement rester en place un certain temps ».

Plusieurs députés, membres du gouvernement ou personnalités ont été contaminés par le Covid-19.

– avec AFP

Tout Bnei Brak pourrait être placé en quarantaine – ministère des Finances

Le gouvernement réfléchissait, dimanche, à placer la ville entière de Bnei Brak et ses presque 200 000 résidents en quarantaine au vu du fort taux de contamination au COVID-19 et des difficultés rencontrées dans la mise en oeuvre du confinement partiel actuellement en vigueur, a fait savoir le directeur-général du ministère des Finances devant la commission chargée de la crise du coronavirus à la Knesset.

Ces propos ont été tenus après que des centaines de résidents de la ville, majoritairement ultra-orthodoxe, ont pris part à une procession funéraire en mémoire d’un éminent rabbin, dont l’inhumation, dimanche matin, a également attiré des centaines de personnes.

« Nous rencontrons plus d’une difficulté avec la communauté ultra-orthodoxe dans des secteurs comme Bnei Brak, » a estimé Shai Babad.

« Certaines des discussions gouvernementales ont porté sur les moyens de faire fermer la zone et d’isoler ces secteurs », a-t-il dit à la commission de la Knesset.

A LIRE : Les Haredim sommés de « se réveiller », les cas à Bnei Brak, Jérusalem, s’envolent

Personnes assistant à des funérailles à Bnei Brak, le 29 mars 2020. (Capture d’écran : Twitter)

Le taux de chômage israélien a atteint les 22,15 %

Le gouvernement travaille actuellement sur des mesures qui devraient permettre d’octroyer à environ 175 000 auto-entrepreneurs une subvention allant jusqu’à 6 000 shekels.

Pour lire l’article en entier, cliquez ici.

Un problème dans l’application de traçage du coronavirus – ministère de la Santé

Le ministère de la Santé a indiqué dimanche avoir découvert un petit problème dans son application de traçage du coronavirus sur smartphone, Hamagen, qui a émis des directives fausses et inutiles aux usagers eux-mêmes en quarantaine.

Plus d’un million d’Israéliens ont téléchargé cette application qui enregistre les itinéraires empruntés par les usagers et les recroise avec les déplacements enregistrés des personnes porteuses du coronavirus. Si un utilisateur de Hamagen s’est trouvé en contact proche avec une personne infectée, elle reçoit alors un message lui disant de se mettre en quarantaine.

« Au cours des deux derniers jours, nous avons reçu des informations portant sur des messages erronés. Le ministère de la Santé est en train de régler le problème », a fait savoir ce dernier dans un communiqué.

Le ministère de la Santé a indiqué que l’application semblait utiliser une méthodologie incorrecte pour déterminer si quelqu’un s’était trouvé en contact suffisamment étroit avec un malade pour nécessiter une mise en quarantaine.

« Nous travaillons 24 heures sur 24 pour régler le problème et améliorer l’application. Pendant ce temps, veuillez utiliser votre bon sens si vous recevez une notification sur un endroit où vous n’avez jamais été ou sur un horaire sans fondement. Vous pouvez appuyer sur le bouton ‘C’est une erreur, je ne me suis jamais rendu là-bas’ et continuer votre activité quotidienne – veuillez simplement sortir aussi peu que possible et conserver une distance d’au-moins deux mètres avec les autres », précise le ministère.

3 637 professionnels de la santé en quarantaine, dont 141 contaminés

Le ministère de la Santé a fait savoir dimanche que 3 637 professionnels du secteur médical avaient été placés en quarantaine et qu’au moins 141 avaient été testés positifs au COVID-19.

Cette information survient dans un contexte de critiques sur l’échec supposé du système de soins israéliens à fournir suffisamment de matériels de protection à ses médecins, infirmiers et autres employés.

Selon le ministère, sur les 3 637 personnels soignants placés à l’isolement, 892 sont des médecins, 1 229 sont des infirmiers et les autres sont du personnel médical, secrétaires ou techniciens.

Sur les 141 cas confirmés, il y a 39 infirmiers et 32 médecins, a ajouté le ministère.

3 865 cas du coronavirus en Israël, dont 66 dans un état grave

Le ministère de la Santé a fait savoir dimanche que 405 nouveaux cas de COVID-19 avaient été enregistrés depuis samedi, ce qui amène le nombre total de malades à 3 865 dans le pays. 66 se trouvent dans un état grave.

Selon le ministère, 82 se trouvent dans un état modéré tandis que la vaste majorité – 3 616 – présentent des symptômes mineurs.

89 personnes ont totalement guéri de la maladie.

Le ministère a indiqué que sur les 66 personnes se trouvant dans un état critique, 54 avaient été placées sous respirateur.

Rivlin souhaite un prompt rétablissement aux chefs britanniques et monégasque

Le président Reuven Rivlin a souhaité un prompt rétablissement aux responsables britanniques et monégasque qui ont été testés positifs au coronavirus.

« J’ai envoyé des messages pour le rétablissement rapide de son Altesse royale le Prince Charles, le Premier ministre Boris Johnson, son Altesse sérénissime Albert II et le Premier ministre de Monaco Serge Telle qui ont contracté le coronavirus, qui ignore les frontières nationales », a écrit Rivlin.

« La coopération internationale est vitale pour battre le virus. Ensemble, nous surmonterons » cette épreuve, a-t-il dit.

Le président Reuven Rivlin lors d’une conférence à Tel Aviv le 24 novembre 2019. (Crédit :Tomer Neuberg/Flash90)

Amikam Norkin : « nous continuerons à défendre le ciel de la nation »

Le général Amikam Norkin, chef de l’Armée de l’Air, a déclaré aux hauts-gradés que l’Armée de l’Air doit à la fois défendre l’espace aérien du pays et protéger la santé des soldats en service, dans le contexte de l’épidémie de coronavirus.

« C’est un événement historique qui se produit une fois tous les 100 ans. L’armée [de l’Air] est passée en état d’urgence », a déclaré Norkin aux hauts-gradés dans une visio-conférence.

« Nous avons procédé à des adaptations et des modifications importantes sur notre manière d’opérer. Nous sommes attentifs à notre personnel et nous prendrons soin de leur santé. Nous aiderons autant que possible dans l’effort national et civil pour combattre ce virus. Nous continuerons à défendre le ciel de la nation. Et nous serons préparés au niveau opérationnel », a-t-il dit.

Le chef de l’armée de l’air israélienne, le général de division Amikam Norkin, s’exprime lors de la conférence de l’aviation israélienne à Airport City,le 2 mai 2018. (Crédit : Tomer Neuberg/FLASH90)

Bennett veut que la Défense prenne en charge la lutte contre le COVID-19

Le ministre de la Défense Naftali Bennett (Yamina) a réclamé dimanche que son ministère soit placé à la tête du combat du pays dans la lutte contre la pandémie de coronavirus.

Bennett, qui a été très critique de la gestion de la crise par le ministère de la Santé depuis l’apparition du COVID-19 au sein de l’Etat juif, a lancé cette demande lors d’une conférence de presse.

« Nous devons déplacer la compétence de la gestion du coronavirus vers le ministère de la Défense », a-t-il clamé.

Bennett a ajouté que l’armée israélienne et le ministère de la Défense seraient plus à même de se saisir de la tâche de l’achat et de la distribution rapides des matériels nécessaires au pays pour combattre la pandémie.

Dans la matinée, Bennett avait fait part de son plan de lutte contre le coronavirus, avec notamment une mise en place agressive de tests pour traquer le COVID-19, la recommandation du port du masque pour tous les Israéliens avec ensuite un retour graduel à la normale, en commençant par la population la plus jeune du pays – qui risque moins de développer une forme sévère de la maladie.

Naftali Bennett durant une conférence de presse à Expo Tel Aviv, le 5 septembre 2019. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Israël se prépare à accueillir 5 000 patients nécessitant un respirateur

Le ministère de la Santé a demandé aux hôpitaux du pays de commencer à se préparer à l’éventualité où tous leurs lits seraient occupés et que 5 000 patients atteints de coronavirus auraient besoin de respirateurs, selon un fonctionnaire du ministère.

Actuellement, en Israël, il y a un peu plus de 2 800 respirateurs disponibles, selon le ministère de la Santé.

Le Dr Vera Ezra, chef du département médical du ministère, a déclaré aux journalistes qu’un tel scénario devrait se produire dans les semaines à venir, selon les tendances actuelles.

« Nous avons constaté un bond de 10 cas supplémentaires de personnes dans un état grave, sous respirateur depuis hier. C’est un bond considérable. Cela montre une tendance. J’ai parlé avec nos prévisionnistes aujourd’hui, et pour eux aussi, il s’agit d’un bond inquiétant », a-t-elle déclaré.

« Nous ne saurons pas comment traiter un nombre [de patients] supérieur au nombre de lits [d’hôpital] dans l’État d’Israël », a averti Mme Ezra.

A LIRE : Anxieux, les Israéliens comptent leurs respirateurs – ou tentent d’en fabriquer

Un milliardaire israélien donne 10 M NIS à des hôpitaux luttant contre le virus

Le milliardaire Eyal Ofer a promis de donner 10 millions de shekels (2,5 millions d’euros) à trois hôpitaux israéliens et à une organisation non-gouvernementale aidant les personnes âgées dans la lutte contre l’épidémie de coronavirus, a déclaré son porte-parole.

L’hôpital Ichilov à Tel Aviv, l’hôpital Sheba à Tel HaShomer et l’hôpital Rambam à Haïfa recevront chacun 3 millions de shekels (750 000 euros) pour les « aider à acheter des équipements médicaux vitaux visant à bloquer la propagation du virus, pour sauver des vies et pour protéger les équipes médicales de la contamination », a déclaré le porte-parole d’Ofer dans un communiqué.

En outre, l’organisation Latet, qui fournit de la nourriture et d’autres produits de première nécessité aux personnes âgées du pays pendant cette crise, recevra 1 million de shekels (25 000 euros), selon le communiqué.

A LIRE : 6 ONG qui nourrissent les nécessiteux en Israël réclament de l’aide à l’État

« J’ai la plus profonde admiration pour la manière héroïque avec laquelle le personnel soignant et les volontaires dans le monde luttent en première ligne contre ce virus. Aujourd’hui avec cette donation, j’espère soutenir ceux qui sont dans le besoin et aider l’excellent système de santé du pays à sauver des vies et à arrêter la propagation du coronavirus », a déclaré Ofer.

Eyal Ofer (Rory Lindsay)

Les opérateurs TV israéliens diffusent les émissions de télé-enseignement

Le ministère de l’Education a passé un accord avec les principaux fournisseurs de télévision du pays pour qu’ils diffusent ses émissions de télé-enseignement pour les enfants israéliens.

Dans le cadre de cet accord, HOT, Cellcom TV et Partner TV diffuseront les programmes éducatifs afin de permettre aux étudiants de tout le pays d’apprendre plus facilement à distance malgré la fermeture du système scolaire.

« Les émissions sont adaptées pour les classes de CP à la Terminale et comprennent une grande variété de contenus éducatifs. Outre les langues, les mathématiques, les sciences et d’autres matières, des films seront diffusés en coopération avec la Movieland Academy. En plus du théâtre d’Orna Porat, des spectacles pour les enfants et les jeunes seront également diffusés », a indiqué le ministère dans un communiqué.

Les programmes sont disponibles via Partner TV sur les chaînes 500-517, via HOT sur les chaînes 401-412, via Cellcom TV sous le « réseau national de diffusion » dans sa zone de couverture ; ou directement par le ministère sur son site web.

Le Magen David Adom va prélever du plasma sanguin aux patients guéris

Le ministère de la Santé a donné l’ordre au service d’urgence de Magen David Adom de commencer à collecter du plasma auprès des Israéliens qui se sont rétablis du COVID-19, pour des traitements expérimentaux d’anticorps pour les personnes atteintes du virus, a annoncé le service dans un tweet.

« La FDA [Food and Drug Administration] a approuvé une procédure similaire aux États-Unis cette semaine et l’utilisation du plasma de ceux qui se sont rétablis dans la guerre contre le coronavirus est déjà pratiquée en Chine », a expliqué le professeur Eilat Shinar, qui supervise les banques de sang israéliennes.

A LIRE : Un rabbin qui a survécu au COVID-19 donne son plasma sanguin pour la recherche

Le mari d’une conseillère de Netanyahu testé positif au virus – média

Le mari de Rivka Paluch, conseillère du Premier ministre Benjamin Netanyahu, a été testé positif au COVID-19, selon le site d’information Walla.

Paluch était entourée de ministres au bureau du Premier ministre jeudi, le jour où il a été confirmé que son mari était porteur du virus, indique le rapport.

Mme Paluch a passé un test et attend les résultats, qui sont attendus ce soir, y est-il indiqué.

Une Israélienne de 84 ans décède du virus – 15e victime

L’hôpital Shaare Zedek de Jérusalem annonce la quinzième mort du virus.

La victime est identifiée comme étant Rosa Sherman Arbel, 84 ans.

Elle a été hospitalisée il y a six jours dans un état très grave, selon l’hôpital.

La famille de Rosa Sherman Arbel dit qu’elle était « une mère et une grand-mère dévouée qui a toujours mis le bien de ses enfants et de leurs besoins au-dessus des siens ».

« Elle est décédée avant son heure des suites du coronavirus », a déclaré la famille dans un communiqué, ajoutant que la femme de 84 ans résidait à Jérusalem depuis les années 1960 et était une ancienne employée du ministère de la Santé.

Un groupe chrétien donne 30 000 $ aux familles israéliennes de Cisjordanie

Un groupe chrétien favorable aux implantations a fait don de 110 000 NIS (27 500 euros) pour fournir de la nourriture aux familles israéliennes touchées par le coronavirus au sein du Conseil régional de Samarie, dans le nord de la Cisjordanie.

« Depuis 22 ans, nous sensibilisons les chrétiens du monde entier à la question des implantations en Judée et en Samarie (Cisjordanie) », a déclaré Sondra Oster Baras, directrice des Christian Friends of Israeli Communities, lors d’une petite cérémonie marquant le don dans le bâtiment de la municipalité du Conseil régional de Samarie.

« Au-delà des dons que nous avons reçus, nous avons créé un cercle de partisans enthousiastes du droit du peuple d’Israël à vivre dans toutes les régions de la Terre d’Israël », a-t-elle ajouté.

Remerciant Baras pour son soutien, le président du Conseil régional de Samarie, Yossi Dagan, a déclaré : « Au moment où le peuple d’Israël retourne sur sa terre et accomplit la parole des prophètes Jérémie, Ezéchiel et Amos, alors que le peuple d’Israël reconstruit à nouveau la Samarie, chacun doit se demander de quel côté de l’histoire il se trouvait en cette période : du côté de ceux qui ont aidé le peuple d’Israël à accomplir ou non les paroles des prophètes ».

(De gauche à droite) Sondra Oster Baras, directrice des Christian Friends of Israeli Communities, Yossi Dagan, président du Conseil régional de Samarie, et les membres du personnel Anat Tzafrir et Sigal Tobi lors d’une cérémonie à la municipalité marquant le don de la CFOIC aux résidents touchés par le coronavirus le 29 mars 2020. (Roy Hadi)

– Jacob Magid

Des ONG réclament un arrêt des démolitions de maisons palestiniennes

L’Association pour les droits civils en Israël [ACRI] a lancé un deuxième appel au commandement central de l’armée israélienne, au coordinateur des activités gouvernementales dans les territoires et l’administration civile (COGAT) et au chef de l’administration civile, les exhortant à mettre un terme aux démolitions de maisons palestiniennes en pleine épidémie de coronavirus.

L’ACRI rapporte que plusieurs démolitions et saisies de matériel ont eu lieu dans la vallée du Jourdain ces derniers jours, y compris une tente qui, selon les Palestiniens, allait servir de clinique médicale.

« Rien ne justifie la confiscation de cliniques et de matériel médical à l’heure actuelle, et certainement pas une éventuelle clinique pour une communauté privée de ressources médicales, alors que le monde entier est confronté à une pandémie dont la portée n’est pas encore connue », a écrit Roni Peled, de l’ACRI.

– Jacob Magid

Un journaliste de 66 ans découvre sa petite-fille pour la première fois à la TV

La Douzième chaîne a surpris son journaliste Moshe Nussbaum, 66 ans, avec des images de sa première petite-fille, qu’il ne peut pas voir en raison des restrictions liées au coronavirus.

Nussbaum s’est couvert le visage alors que la chaîne de télévision lui faisait rencontrer, par vidéoconférence, sa petite-fille, Mika, pour la première fois.

La vidéo (en hébreu) se trouve ci-dessous.

L’ambassade US à ses citoyens : Si vous quittez Israël, faites-le maintenant

L’ambassade américaine au sein de l’Etat juif a averti ses citoyens, dimanche, de quitter immédiatement le pays ou de risquer un séjour à durée indéterminée en Israël.

« Les citoyens américains qui vivent ou qui cherchent à se rendre aux Etats-Unis doivent organiser un départ immédiat pour les Etats-Unis à moins d’être prêts à rester en Israël, en Cisjordanie ou à Gaza pour une durée indéterminée. D’autres annulations et suspensions peuvent survenir sans avertissement ou peu de mises en garde, ce qui laisse entrevoir des possibilités limitées et imprévisibles. Vos plans de voyage peuvent être sérieusement perturbés et vous pourriez vous trouver dans l’obligation de rester hors des frontières des Etats-Unis pour une période indéfinie », a fait savoir la mission dans un avertissement aux voyageurs.

Elle a également noté qu’en date « du 29 mars, le seul vol commercial disponible au départ de l’aéroport Ben-Gurion vers les Etats-Unis est un vol de United Airlines, mais il peut être soumis à des changements à n’importe quel moment. El Al a annoncé une suspension temporaire des vols du 26 mars au 4 avril. Pour autant que nous le sachions, il n’y a pas d’autre vol à cette date depuis l’aéroport Ben-Gurion vers d’autres destinations qui pourraient assurer une connexion avec les Etats-Unis ».

Le ministère de la Santé autorisé à accepter des dons de matériel médical

Le cabinet des ministres a approuvé une décision, par téléphone, permettant au ministère de la Santé d’accepter des dons de matériel médical.

Les dons comprennent des vêtements de protection pour le personnel médical, est-il précisé.

La proposition a été présentée par le ministre de la Santé Yaakov Litzman.

Lancement de tests viraux aléatoires dans les supermarchés israéliens

Le ministère de la Santé va commencer à effectuer des tests viraux aléatoires dans les supermarchés.

Selon la Douzième chaîne de télévision, le ministère de la Santé commencera lundi à effectuer des tests aléatoires de dépistage du coronavirus dans les supermarchés du pays.

Le dépistage concernera à la fois les employés et les clients.

L’objectif, selon le rapport, est de mieux connaître les taux d’infection dans la population générale, de nombreux Israéliens étant considérés comme des porteurs asymptomatiques.

Il vise également à bloquer une éventuelle épidémie dans les supermarchés, qui restent ouverts en vertu des règles de confinement partiel.

La plupart des résidents de la maison de retraite de Jérusalem testés négatifs

Selon le ministère de la Santé, la plupart des tests de dépistage au coronavirus effectués sur les résidents de la maison de retraite Nofim à Jérusalem se révèlent négatifs.

Il indique que sur les 166 tests effectués, 141 sont revenus négatifs et un est indéterminé. Les 24 échantillons restants – qui concernent tous le personnel – sont en attente.

Il indique que 9 des 10 membres du personnel dont les résultats des tests étaient confirmés sont débarrasses du virus. On ne sait pas encore si le dixième membre du personnel est atteint du virus.

Trois résidents de l’établissement sont morts du virus.

4 247 porteurs du COVID-19, dont 74 dans un état grave

Le ministère de la Santé israélien a annoncé dimanche soir que 4 247 citoyens étaient porteurs du COVID-19, dont 74 dans un état grave.

Il y a 59 personnes sous assistance respiratoire et 82 sont dans un état modéré.

On a dénombré 3 morts ce dimanche.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...

Un journaliste de 66 ans découvre sa petite-fille pour la première fois à la TV

La Douzième chaîne a surpris son journaliste Moshe Nussbaum, 66 ans, avec des images de sa première petite-fille, qu’il ne peut pas voir en raison des restrictions liées au coronavirus.

Nussbaum s’est couvert le visage alors que la chaîne de télévision lui faisait rencontrer, par vidéoconférence, sa petite-fille, Mika, pour la première fois.

La vidéo (en hébreu) se trouve ci-dessous.