« Maktub », une comédie dramatique israélienne, disponible sur Netflix
Rechercher

« Maktub », une comédie dramatique israélienne, disponible sur Netflix

Le film retrace le parcours de deux gangsters qui quittent le crime après avoir survécu à un attentat et font carrière au mur Occidental

Hanan Savyon, à gauche et Guy Amir dans “Maktub.” (Crédit : Idan Milman via JTA)
Hanan Savyon, à gauche et Guy Amir dans “Maktub.” (Crédit : Idan Milman via JTA)

JTA — Une attaque terroriste meurtrière n’est pas nécessairement un bon point de départ pour une comédie légère. Mais « Maktub », un filme intelligent et charmant qui vient d’être sélectionné par Netflix, a son décor planté en Israël, un pays oÙ ce genre de choses se produit bien plus que quiconque ne peut l’imaginer.

Le film a été un succès en Israël, mais l’on se serait attendu à ce qu’il soit relégué aux cinémas d’art aux Etats-Unis. Mais la diffusion par Netflix augmente considérablement sa portée.

Guy Amir et Hanan Savyon, deux stars de la télévision israélienne qui ont co-écrit le scénario, incarnent Chuma et Steve, deux petits gangsters qui travaillent pour un baron du crime, Kaslassy (incarné par Itzik Cohen). Ils sont chargés de racketter des restaurants de Jérusalem.

Leurs vies changent quand une bombe explose durant l’une de leurs casses, alors qu’ils sont tous deux aux toilettes. Toutes les personnes présentent dans l’établissement sont tuées, y compris Chechen, le voyou borgne qui leur servait d’observateur.

Chuma et Steve récupèrent une mallette en métal contenant l’argent qu’ils avaient récolté dans la journée, et qu’ils sont sensés remettre. Ils racontent à Kaslassky que Chechen a survécu à l’explosion et s’est enfui avec l’argent. Steve veut s’enfuir rapidement, avant que le patron découvre la vérité. Il espère émigrer aux Etats-Unis et y ouvrir un kebab.

c

Mais Chuma, plus réticent, souhaite d’abord se rendre au mur Occidental pour se recueillir. Ils tirent accidentellement un papier sur lequel un homme demandait à Dieu de l’aider à relancer la passion dans son couple – il travaille beaucoup et n’a que peu de temps à consacrer au romantisme.

Chuma y voit un signe et insiste qu’ils ont été désignés comme anges gardien. Ils se rendent chez le patron de cet homme et le convainquent que l’employé mérite une augmentation.

Chuma finit par convaincre Steve de retourner au mur Occidental, où ils aident un immigré russe à financer la bar-mitsva de son fils, et une femme de 40 ans à tomber enceinte. Ils ont développé des trésors d’imagination – et de stupidité – pour obtenir ces deux papiers, notamment se travestir pour entrer dans la section réservée aux femmes. Mais ils réussissent à tourner cela en dérision, sans y conférer un caractère moqueur ou vulgaire.

Le succès d’Amir et Savyon en Israël – ils ont, à eux deux, écrit plus de 280 épisodes pour sept séries différents qui ont été vues plus de 80 millions de fois – pourrait intéresser le producteur américain Uri Singer. Il les a sollicités pour écrire un scénario dramatique en anglais sur le conflit au Moyen-Orient à travers les yeux d’un père américain à la recherche de sa fille disparue.

Le mot maktub signifie destinée en arabe. Alors le duo est peut-être destiné à rencontrer le succès aux Etats-Unis.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...