Netanyahu coopère avec les dirigeants hongrois et tchèque pour la vaccination
Rechercher

Netanyahu coopère avec les dirigeants hongrois et tchèque pour la vaccination

Viktor Orban et Andrej Babis discutent également de l'idée du "passeport vert" pour permettre aux personnes vaccinées de voyager d’un pays à l’autre

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, au centre, avec le Premier ministre tchèque Andrej Babis, à gauche, et le Premier ministre hongrois Viktor Orban, à droite, à Jérusalem, le 11 mars 2021. (Crédit : Haim Zach / GPO)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, au centre, avec le Premier ministre tchèque Andrej Babis, à gauche, et le Premier ministre hongrois Viktor Orban, à droite, à Jérusalem, le 11 mars 2021. (Crédit : Haim Zach / GPO)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a rencontré jeudi à Jérusalem les dirigeants de République tchèque et de Hongrie pour discuter de leur coopération dans le domaine de la recherche, du développement et de la production de vaccins COVID-19.

Netanyahu, le Premier ministre tchèque Andrej Babis et son homologue hongrois Viktor Orban, ont également discuté de l’idée des « passeports verts » pour permettre aux personnes vaccinées de voyager entre différents pays.

Netanyahu a déclaré qu’il visait à « impliquer à la fois la République tchèque et la Hongrie dans l’usine internationale que nous voulons construire ici en Israël pour la production des vaccins du futur ».

Le ministre de la Santé Yuli Edelstein et le ministre des Affaires étrangères Gabi Ashkenazi se sont joints à la réunion, aux côtés d’autres hauts responsables des trois pays.

Israël a déjà fourni les deux doses recommandées du vaccin Pfizer/BioNTech à plus de 4 millions de ses 9,29 millions d’habitants, tandis que la République tchèque et la Hongrie, et l’UE dans son ensemble, trainent à déployer leur politique de vaccination.

La République tchèque est en tête des statistiques mondiales en termes de nombre d’infections au COVID-19 par habitant ces deux dernières semaines et est en deuxième position en termes de nouveaux décès, selon un décompte de l’AFP basé sur des données officielles.

La Hongrie se place respectivement aux huitième et quatrième place de ces classements.

Afin de faire progresser les vaccinations dans son pays et de contourner les goulots d’étranglement des approvisionnements au sein de l’UE, Babis s’est récemment rendu en Hongrie et en Serbie, qui utilisent les vaccins russe Sputnik V et chinois Sinopharm.

Le président tchèque Milos Zeman a quant à lui demandé aux dirigeants russes et chinois d’approvisionner son pays avec leurs deux vaccins, et a annoncé qu’ils avaient tous les deux donné leur accord.

Cependant, un récent sondage a montré que les Tchèques hésitent à prendre ces vaccins, qui n’ont pas été approuvés par l’Agence européenne des médicaments.

Des agents de santé transportent un patient COVID-19 d’une unité de soins intensifs d’un hôpital de Kyjov à un hôpital de Brno, en République tchèque, le 22 octobre 2020. (Crédit : AP Photo / Petr David Josek)

Lors de sa visite en Israël, Babis a également ouvert un bureau diplomatique tchèque à Jérusalem.

Comme la majorité des autres pays, la République tchèque a son ambassade à Tel Aviv, en attendant une résolution du conflit avec les Palestiniens, qui revendiquent Jérusalem-Est comme capitale de leur futur État.

La visite de Babis et d’Orban a lieu environ deux semaines avant que les Israéliens ne se rendent aux urnes, pendant une campagne électorale que Netanyahu a menée sur le succès de sa politique de vaccination, tout en essayant de minimiser les effets des trois confinements nationaux auxquels Israël a été confronté au cours de l’année passée en raison de l’augmentation des taux d’infection.

La semaine dernière, Israël a convenu d’un fonds de recherche et de développement avec l’Autriche et le Danemark pour développer et produire une nouvelle génération de vaccins contre le coronavirus.

Mardi, Israël et le Brésil ont convenu de créer une équipe conjointe pour rechercher, développer et produire des vaccins COVID-19, lors d’une réunion à Jérusalem.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...