Israël en guerre - Jour 194

Rechercher

Netanyahu promet un transfert des fonds aux villes arabes, après un « contrôle »

Selon le Premier ministre, les fonds doivent être contrôlés afin qu'ils "atteignent leur destination", alors que le ministre craint que l'argent "n'encourage le terrorisme"

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'entretenant avec le ministre des Finances Bezalel Smotrich lors de la réunion du cabinet, au bureau du Premier ministre, à Jérusalem, le 18 juin 2023. (Crédit : Amit Shabi)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'entretenant avec le ministre des Finances Bezalel Smotrich lors de la réunion du cabinet, au bureau du Premier ministre, à Jérusalem, le 18 juin 2023. (Crédit : Amit Shabi)

Face aux critiques croissantes, y compris de la part de certains membres de la coalition, le ministre des Finances Bezalel Smotrich a défendu mercredi sa décision de geler des millions de shekels budgétés pour les Arabes israéliens, alors que le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’est engagé à ce que les fonds soient finalement transférés, à condition qu’il y ait un certain contrôle.

Smotrich s’est attiré des critiques ces derniers jours pour avoir refusé de débloquer 200 millions de shekels pour le développement économique des municipalités arabes et pour avoir maintenu la suspension d’un programme d’enseignement supérieur destiné aux habitants de Jérusalem-Est. Smotrich, chef du parti d’extrême-droite HaTzionout HaDatit, s’est déjà attiré des accusations de racisme de la part des députés de l’opposition après avoir annoncé ces mesures au début de la semaine.

Les fonds, destinés à stimuler l’économie, à moderniser les infrastructures et à lutter contre la criminalité dans les communautés arabes, ont été approuvés par le gouvernement précédent qui comprenait le parti islamiste Raam aux côtés de partis de gauche, centristes et de droite qui s’étaient unis contre leur opposant Benjamin Netanyahu, redevenu Premier ministre.

Dans ses premiers commentaires publics sur la décision du ministre d’extrême-droite de bloquer le transfert de l’argent, le bureau de Netanyahu a déclaré mercredi soir que des mécanismes de contrôle – sans spécifier lesquels – seraient mis en place avant que le financement ne soit effectué, en référence aux affirmations de Smotrich selon lesquelles les fonds pourraient finir entre les mains de groupes locaux du crime organisé ou servir à soutenir le terrorisme.

« Les citoyens arabes d’Israël méritent ce que tous les citoyens méritent et je m’y engage. C’est ce que j’exige de tous les ministères du gouvernement et cela se fera après un contrôle qui garantira que l’argent arrive bien à destination : les citoyens arabes d’Israël », a déclaré Netanyahu dans un communiqué.

Lors d’une conférence de presse télévisée mercredi soir, peu avant la déclaration de Netanyahu, Smotrich a vanté les budgets alloués par les gouvernements de droite aux communautés ethniques minoritaires, tout en semblant répondre aux accusations de racisme, qualifiant les Arabes israéliens de « partie intégrante » d’Israël et insistant sur son « engagement envers tous les Israéliens (…) sans faire de différence sur la base de la religion, de la race, de la sexualité ou de l’opinion politique ».

« C’est avant tout dans votre intérêt », a-t-il affirmé, dans un appel direct à la communauté arabe, faisant référence à sa décision de geler les fonds.

Smotrich s’est ensuite emporté contre Raam en affirmant que les fonds gouvernementaux alimentaient le crime organisé dans les localités arabes.

« Pas sous mon mandat », a-t-il déclaré.

Le ministre des Finances Bezalel Smotrich s’exprimant lors d’une conférence de presse, au ministère des Finances, à Jérusalem, le 9 août 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)

Concernant sa décision de geler les fonds, le ministre des Finances a fait valoir que « le principal motif de la criminalité dans la société arabe est économique » et qu’il allait donc former un comité spécial sur la question ».

« Malgré toutes les pressions et la campagne mensongère, j’annonce ici que je n’autoriserai pas le transfert de ces fonds sans mécanismes clairs qui garantiront qu’ils atteignent leur destination et non les organisations criminelles, et sans qu’il soit clair s’ils sont budgétisés pour l’incitation et l’encouragement au terrorisme », avait déclaré Smotrich.

Par ailleurs, la chaîne publique israélienne Kan a cité des associés anonymes de Netanyahu qui ont critiqué Smotrich au sujet des fonds gelés, avertissant qu’il pourrait y avoir des retombées internationales de cette décision. Kan indique que de hauts fonctionnaires du Trésor sont opposés à la décision et que Smotrich est seul dans la bataille, notant que personne d’autre n’est apparu aux côtés de Smotrich lors de la conférence de presse.

L’Administration du président américain Joe Biden a également commenté le gel des fonds mercredi.

Interrogé sur la décision de Smotrich, un porte-parole du département d’État américain a renvoyé les journalistes vers le ministre pour qu’il explique sa position, mais a ajouté que « d’une manière générale, les États-Unis sont profondément attachés au bien-être et à la sécurité de tous les citoyens israéliens ».

Une vague de crimes violents a submergé la communauté arabe en Israël ces dernières années.

De nombreux dirigeants de la communauté imputent la vague de crimes à la police qui, selon eux, n’a pas réussi à sévir contre les puissantes organisations criminelles et a largement ignoré la violence. Ils pointent également du doigt des décennies de négligence et de discrimination de la part des services gouvernementaux comme étant la cause première du problème.

Le programme quinquennal de 2,5 milliards de shekels pour le développement de l’enseignement supérieur à Jérusalem-Est prévoit un programme préparatoire , en raison de l’inclusion d’un programme préparatoire – ou mehina en hébreu – pour les étudiants arabes à l’Université hébraïque de Jérusalem. Smotrich a déclaré qu’il retardait le plan jusqu’à ce que le gouvernement puisse s’occuper de ce qu’il prétend être des « cellules radicales islamiques dans les collèges et les universités israéliens ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.