Israël en guerre - Jour 259

Rechercher

Plusieurs mairies de France éteignent les lumières en mémoire des victimes à Gaza

Alors que seule la mairie de Marseille s'était éteinte le 8 octobre en hommage aux 1 200 victimes du 7 octobre, l’extrême-gauche française s'unit après la frappe qui selon le Hamas, aurait fait 45 morts

Illustration : Une partie du centre-ville de Marseille (Bouches-du-Rhône). (Crédit : Florian Pépellin/Domaine public)
Illustration : Une partie du centre-ville de Marseille (Bouches-du-Rhône). (Crédit : Florian Pépellin/Domaine public)

Suivant l’initiative du maire de Marseille, Benoît Payan (divers gauche), plusieurs mairies de France ont éteint les lumières de leurs hôtels de ville mercredi soir, en mémoire des victimes de Gaza, après le bombardement israélien qui aurait fait, selon le ministère de la Santé de Gaza contrôlé par le Hamas, au moins 45 morts dimanche soir.

« L’horreur des frappes meurtrières sur Rafah nous révolte et nous touche au plus profond de notre humanité », a publié le maire de Marseille sur X, appelant « tous les Maires de France » à suivre son geste.

Le maire de Montpellier, Michaël Delafosse (PS), a indiqué dans la foulée qu’il répondrait à cet appel, tout comme celui de Lyon, Grégory Doucet (EELV), et celui de Bordeaux, Pierre Hurmic (EELV).

« Nous éteignons les lumières et nous gardons les yeux ouverts », a ajouté l’élu bordelais sur X.

De son côté, la maire de Lille Martine Aubry (PS) a déclaré « partager la colère devant les horreurs des frappes meurtrières sur Rafah ». Mais comme les lumières de l’hôtel de ville y sont déjà éteintes le soir, pour des raisons de sobriété énergétique, elle a annoncé éteindre « les lumières d’autres bâtiments publics » dès demain.

Plus tôt dans la journée, 1 200 personnes avaient manifesté dans les rues de Marseille en soutien aux Palestiniens, selon la Préfecture de police.

Un total de 4 500 personnes, selon la préfecture de police, se sont rassemblées mercredi soir dans le centre de Paris pour protester contre les bombardements israéliens sur la bande de Gaza, pour la troisième soirée consécutive

À Lyon, 1 000 personnes ont également manifesté dans la journée, chantant « Nous sommes tous des enfants de Gaza ». Dans la soirée, le chanteur britannique Eric Clapton s’y est produit sur scène avec une guitare aux couleurs de la Palestine.

Une frappe israélienne visant deux terroristes du Hamas, qui a par ailleurs déclenché un incendie dans dimanche soir, dans un camp de déplacés du quartier de Tal Al-Sultan, à Rafah, aurait fait selon le ministère de la Santé du groupe terroriste palestinien, 45 morts et 249 blessés, suscitant une indignation internationale. Le camp n’était pas situé dans la zone humanitaire.

La guerre a éclaté lorsque quelque 3 000 terroristes dirigés par le Hamas ont pris d’assaut le sud d’Israël le 7 octobre, tuant près de 1 200 personnes, principalement des civils, tout en prenant 252 otages de tous âges, en commettant de nombreuses atrocités et en utilisant la violence sexuelle comme arme à grande échelle.

Au soir du 8 octobre la mairie de Marseille s’était également éteinte pour « rendre hommage aux victimes civiles israéliennes des attaques terroristes du Hamas ».

Plus de 36 000 personnes seraient mortes à Gaza depuis le début de la guerre, selon le ministère de la Santé du Hamas. Les chiffres publiés par le groupe terroriste sont invérifiables, et ils incluraient ses propres terroristes, tués en Israël et à Gaza, et les civils tués par les centaines de roquettes tirées par les groupes terroristes qui retombent à l’intérieur de la bande de Gaza.

Israël dit avoir tué 15 000 terroristes au combat. Tsahal affirme également avoir tué un millier de terroristes à l’intérieur du pays le 7 octobre.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.