Rechercher

Des navires israéliens se ravitaillent en carburant en mer Rouge, une première

Selon l'armée, le plus grand exercice naval conjoint de ces dernières années accroît la portée et les capacités opérationnelles de la marine

Le chef de la marine israélienne, le général de division David Sa'ar Salama, avec le commandant de la cinquième flotte américaine, le vice-amiral Brad Cooper, lors d'un exercice conjoint en mer Rouge, sur une image publiée par l'armée, le 5 avril 2022. (Crédit : Tsahal)
Le chef de la marine israélienne, le général de division David Sa'ar Salama, avec le commandant de la cinquième flotte américaine, le vice-amiral Brad Cooper, lors d'un exercice conjoint en mer Rouge, sur une image publiée par l'armée, le 5 avril 2022. (Crédit : Tsahal)

Lors d’un exercice naval conjoint cette semaine, des bateaux lance-missiles israéliens se sont exercés à se ravitailler en carburant à partir d’un pétrolier américain en mer Rouge, augmentant ainsi « la portée et les capacités opérationnelles » de la marine israélienne, a annoncé Tsahal mardi.

Avec quelque 300 soldats et commandants de chaque pays, l’exercice – baptisé « Intrinsic Defender » – qui a débuté dimanche dernier était le plus important entre la marine israélienne et la cinquième flotte américaine de ces dernières années, a déclaré l’armée israélienne.

L’exercice consistait à simuler des combats navals, à des exercices de tir naval, à la protection de navires, au sabotage et à la neutralisation de mines navales, aux scénarios de recherche et de sauvetage et à fournir des soins médicaux en mer, a indiqué l’armée dans un communiqué.

« Pour la première fois, des navires lance-missiles de la marine israélienne se sont exercés à se ravitailler en carburant à partir d’un pétrolier de ravitaillement américain en mer Rouge, ce qui augmente la portée et les capacités opérationnelles de la marine israélienne », peut-on lire dans le communiqué.

« L’exercice Intrinsic Defender accroît la portée et les capacités opérationnelles de la marine israélienne. La coopération avec la cinquième flotte américaine nous aide à nous améliorer et à nous perfectionner », a déclaré le chef de la marine israélienne, le général de division David Saar Salama.

« Cet exercice est une étape importante et significative pour notre stabilité stratégique sur la scène maritime », a-t-il ajouté.

Le chef de la marine israélienne, le général de division David Saar Salama, avec le commandant de la cinquième flotte américaine, le vice-amiral Brad Cooper, lors d’un exercice conjoint en mer Rouge, sur une image publiée par l’armée, le 5 avril 2022. (Crédit : Tsahal)

L’exercice incluait également des équipes de l’unité de mission sous-marine s’exerçant avec leurs homologues américains à la neutralisation de mines navales dans la baie d’Eilat, dans le sud d’Israël, ainsi qu’à la neutralisation d’explosifs à l’aide de navires autonomes à la base navale de Haïfa, dans le nord.

L’unité Snapir de la marine – une unité de protection des forces et de sécurité portuaire – s’est exercée avec les garde-côtes américains à prendre le contrôle de navires et à « prévenir toute activité terroriste hostile », a indiqué l’armée.

L’armée a salué l’exercice comme « un autre exemple de la coopération étroite entre la marine israélienne et la cinquième flotte américaine ».

« Cet exercice a été l’occasion d’un échange de connaissances, d’un partage des capacités opérationnelles et d’un renforcement du partenariat stratégique entre les deux armées », a-t-elle déclaré, ajoutant que l’exercice « a apporté de nouvelles capacités à la marine israélienne qui renforcent ses capacités opérationnelles dans les situations de routine et d’urgence. »

Une corvette Sa’ar 5 de la marine israélienne s’approche d’un pétrolier de ravitaillement de la cinquième flotte américaine en mer Rouge, le 5 avril 2022. (Crédit : Tsahal)

En novembre, la marine israélienne avait participé à un exercice dirigé par la 5e flotte en mer Rouge, aux côtés des Émirats arabes unis et de Bahreïn, dans le but, selon les responsables israéliens, de répondre aux récentes attaques de l’Iran contre les moyens navals israéliens.

Les tensions ont été particulièrement élevées avec l’Iran ces derniers mois, alors que l’Iran et les États-Unis mènent des discussions indirectes à Vienne en vue d’un retour mutuel à l’accord nucléaire de 2015.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...