“Que suis-je, une chèvre ?” Gal Gadot enseigne l’argot hébreu
Rechercher

“Que suis-je, une chèvre ?” Gal Gadot enseigne l’argot hébreu

La star israélienne de "Wonder Woman" a publié sur YouTube une vidéo expliquant des expressions locales, de "para, para" à "pa'am shlishit g'lida"

Sur cette photo du samedi 19 mars 2016, l'actrice israélienne Gal Gadot pose pour les photos lors d'une conférence de presse pour la promotion du film : "Batman v Superman : Dawn of Justice" à Mexico. (AP Photo/Marco Ugarte)
Sur cette photo du samedi 19 mars 2016, l'actrice israélienne Gal Gadot pose pour les photos lors d'une conférence de presse pour la promotion du film : "Batman v Superman : Dawn of Justice" à Mexico. (AP Photo/Marco Ugarte)

Si vous avez toujours voulu apprendre l’argot hébreu, vous avez enfin la possibilité de le faire, sur YouTube, et avec une enseignante de choix !

La star hollywoodienne d’origine israélienne Gal Gadot a mis en ligne une vidéo de près de six minutes qui vous permettra de comprendre ce dont les Israéliens parlent lorsqu’ils disent des choses telles que « Que suis-je, une chèvre ? « para, para [vache] » et « rosh krouv [tête de chou] ».

Pour ce qui est des expressions hébraïques non agricoles, Gadot explique pourquoi une « perte de temps » est positive, quand dire « pa’am shlishit g’lida » et ce que les gens veulent dire exactement lorsqu’ils s’exclament « shtouyot bemitz [bêtises]« .

Elle s’attaque également aux expressions courantes « yalla/allez/dépêche-toi », « achi/mon frère » et « bli ayin hara/sans mauvais oeil », qu’elle accompagne d’une série de gestes de la main et de crachats superstitieux.

La vidéo de Gadot a été mise en ligne sur YouTube cette semaine, dans le cadre d’une collaboration avec le magazine Vanity Fair, après que la star de « Wonder Woman » a fait la Une du magazine en novembre.

Gadot a également fait les gros titres cette semaine en annonçant qu’elle ferait à nouveau équipe avec la réalisatrice de « Wonder Woman », Patty Jenkins, dans un nouveau film sur la légendaire reine égyptienne Cléopâtre.

L’annonce a suscité des critiques, certains s’opposant au casting d’une Israélienne pour le rôle de la reine d’Égypte, affirmant qu’une femme arabe ou noire aurait dû remporter le rôle.

D’autres s’y sont opposés simplement parce qu’elle est israélienne.

Cependant, beaucoup, y compris l’auteur du scénario, se sont empressés de souligner que Cléopâtre n’était ni arabe ni noire, mais plutôt une Grecque macédonienne.

Ce mois-ci, Gadot est arrivée en troisième position sur la liste Forbes des actrices les mieux payées au monde en 2020.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...