Israël en guerre - Jour 263

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Sergent de première classe Omer Bitan, 22 ans : réserviste avec de grands projets

Tué par un mortier tiré depuis Gaza sur le kibboutz Nirim le 14 octobre

Omer Nissim Bitan. (Autorisation)
Omer Nissim Bitan. (Autorisation)

Le sergent de première classe (réserviste) Omer Nissim Bitan, 22 ans, soldat de la 5e brigade, originaire de Binyamina, a été tué le 14 octobre par un tir de missile sur le kibboutz Nirim.

Il a été appelé au service de réserve le 7 octobre. Une semaine plus tard, alors qu’il était stationné à Nirim, près de la frontière, le Hamas a tiré des mortiers sur le kibboutz, tuant Omer et blessant quatre autres personnes.

Il a été enterré le 15 octobre à Binyamina. Il laisse dans le deuil ses parents, Ronit et Shimon, et sa sœur aînée Shelly.

Omer avait terminé son service militaire obligatoire moins d’un an avant d’être appelé dans les réserves ce funeste samedi. Pendant cette période, il avait passé l’examen psychométrique d’entrée à l’université, commencé à sortir avec sa petite amie et acheté un billet d’avion pour un grand voyage en Amérique du Sud, selon sa famille.

Sa sœur, Shelly, a écrit sur Instagram à son frère, « dont j’ai choisi le prénom quand j’avais 5 ans. Tu auras 22 ans pour toujours – comment est-ce possible ? ».

« Il n’y aura plus personne pour m’appeler et me demander de lui préparer quelque chose de savoureux et de décadent, ou pour me demander de lui envoyer des vidéos de Harel et Lia pour qu’il se sente bien », a-t-elle écrit. « Je revois toutes nos conversations et je me rends compte à quel point notre relation était vraiment spéciale et n’était pas donnée à tout le monde. Tu me manques à tous points de vue ».

La mère d’Omer, Ronit, a raconté que lors d’un service commémoratif, un grand nombre de ses camarades sont venus lui rendre hommage, y compris ceux qu’il n’avait rencontrés que lorsqu’il avait commencé son service de réserve le 7 octobre.

« Tu as réussi en une semaine, comme toi seul savais le faire, à laisser ton empreinte », écrit-elle. « Ils se souviennent des conversations que tu as eues avec eux, de ton sourire captivant, des rires, du repas du vendredi soir où toute la section était assise ensemble et de la façon dont tu étais présent et drôle. »

« Je suis tellement fière de toi que tu aies toujours eu de bons amis à tes côtés, qui sont devenus tes frères », a ajouté Ronit. « Au moins, ils étaient avec toi dans tes derniers moments ».

Lors de ses funérailles, sa compagne, Noa Sapir, a rappelé que quelques semaines auparavant, ils passaient des vacances au Monténégro, fou amoureux.

« Il y a quelques jours, tu m’as écrit que tu avais compris ce qui était important dans la vie et que tu voulais te marier », a déclaré Noa. « Je suis ici avec des larmes de tristesse infinie, de chagrin, pour l’amour de ma vie, pour la perte de l’ange qui me protégerait sur terre. Tu étais un ange et tu le seras toujours, mais maintenant tu veilleras sur moi d’en haut ».

Tous ceux qui l’ont connu, a-t-elle dit, « savent à quel point tu avais un cœur d’or, partout où tu allais, si tu voyais quelqu’un en difficulté, peu importe qui, peu importe quoi, tu te jetais à l’eau pour l’aider ». Noa a déclaré qu’Omer était « la combinaison parfaite de bienveillance, d’humour, de sagesse et de générosité venant du plus profond de votre âme, d’une gentillesse sans limite et d’un sens moral des plus exigeants ».

« Rien dans ce monde ne t’enlèvera de mon cœur pour le reste de ma vie, parce que tu es mon unique, mon autre moitié, mon âme sœur, et je suis tellement navrée que nous ne puissions jamais accomplir tous les plans et les rêves que nous voulions dans ce monde ».

Pour lire d’autres hommages sur les victimes des massacres du Hamas du 7/10/2023 et de la guerre qui s’en est suivie, cliquez ici.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.