Israël en guerre - Jour 200

Rechercher

Smotrich veut détourner des fonds alloués au développement économique arabe – média

Le ministre des Finances veut utiliser ces fonds, semble-t-il, pour payer les allocations réclamées par les partis ultra-orthodoxes ; les autorités locales s'insurgent

Le ministre des Finances Bezalel Smotrich dirigeant une réunion de sa faction HaTzionout HaDatit, à la Knesset, à Jérusalem, le 17 juillet 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)
Le ministre des Finances Bezalel Smotrich dirigeant une réunion de sa faction HaTzionout HaDatit, à la Knesset, à Jérusalem, le 17 juillet 2023. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)

Le ministre des Finances Bezalel Smotrich voudrait détourner des fonds à hauteur de dizaines de millions de shekels qui avaient été alloués au développement économique des communautés arabes pour couvrir, à la place, les coûts entraînés par le versement de nouvelles allocations aux étudiants à plein-temps en yeshiva, de l’argent qui avait été demandé par les partis ultra-orthodoxes.

Smotrich chercherait ainsi à s’emparer d’une somme de 130 millions de shekels sur une enveloppe globale de 32 milliards de shekels qui avait été approuvée dans le cadre d’un plan visant à moderniser les services sociaux, les services de santé, l’éducation et les infrastructures, entre autres, dans les villes arabes qui ont longtemps été négligées, a annoncé la chaîne publique Kan, lundi, sans citer ses sources.

Selon les informations qui ont été transmises, Smotrich a demandé aux personnels du ministère d’examiner la possibilité d’utiliser ces financements pour les allocations qui seront versées aux étudiants en yeshiva à plein-temps pour répondre aux griefs des alliés ultra-orthodoxes de Netanyahu, qui affirment que les nouvelles aides promises à leur communauté dans le cadre du budget de l’État récent ne sont pas suffisantes.

En réponse à cette information, le leader de la Fédération des autorités locales a envoyé un courrier à Netanyahu, le suppliant d’empêcher « ce coup fatal ».

Smotrich avait été dans l’obligation de chercher d’autres sources de financement pour ses subventions après le refus opposé par le ministre de l’Éducation, Yoav Kisch, de combler le manque de fonds à l’aide du budget alloué à son ministère, selon la chaîne.

Smotrich a déclaré que la somme de 130 millions de shekels avait été laissée en dehors du budget « en raison d’une erreur technique » quand il a été interrogé à ce sujet lors de la réunion hebdomadaire de son parti d’extrême-droite HaTzionout HaDatit à la Knesset, lundi dernier.

« Mais il y a une source budgétaire, tout va bien », a-t-il ajouté, selon Kan.

Le chef des autorités locales et maire de Modiin Haim Bibas lors d’une réunion de la Commission des Finances de la Knesset à Jérusalem, le 17 janvier 2023. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Dans un reportage diffusé dimanche, la chaîne a indiqué que les partis ultra-orthodoxes du Shas et de Yahadout HaTorah affirmaient que le budget 2023-2024 qui a été approuvé en mai n’a pas offert des enveloppes à la hauteur espérée pour la communauté haredi et qu’ils réclamaient ainsi davantage de fonds.

De l’argent qui viendrait s’ajouter aux fonds discrétionnaires inclus dans le budget qui visent également à augmenter les allocations versées aux hommes ultra-orthodoxes qui étudient à plein-temps les textes religieux mais ne travaillent pas ou ne servent pas dans l’armée.

Le groupe Abraham Initiatives, qui prône l’égalité sociale entre les communautés juives et arabes, a expliqué à Kan, dans une déclaration, que réduire le budget alloué au développement dans la communauté arabe au profit des allocations versées aux étudiants de yeshiva « sera une grave erreur qui se reflètera dans une recrudescence des violences et du crime au sein des communautés arabes et qui portera gravement atteinte à la tentative de réduire les écarts qui séparent les Arabes et les Juifs en Israël ».

Une vague de violences meurtrières s’abat actuellement sur la communauté arabe israélienne avec un plus grand nombre d’homicides qui ont été commis depuis le début de l’année – 125 – que pendant toute l’année 2022.

Le député Avigdor Lieberman, leader du parti laïc Yisrael Beytenu, qui dénonce les allocations – selon lui « inéquitables » – qui sont accordées à la communauté haredi a écrit sur son compte Facebook que « l’ère des vampires est terminée, stop à l’extorsion ».

Haim Bibas (Likud), président de l’organisation-cadre rassemblant les autorités locales, a envoyé mardi un courrier à Netanyahu lui disant de « ne pas prêter main forte » à ce qu’il a considéré comme « un coup fatal ».

« C’est impossible qu’à un moment comme celui-là, quand la situation au sein de la société arabe est si grave, le ministère des Finances puisse avoir l’intention de procéder à une coupe drastique dans le programme visant à réduire les écarts entre Juifs et Arabes, portant atteinte aux millions de résidents des villes arabes d’une façon qui serait dramatique ».

Pour sa part, le ministre de la Sécurité nationale Itamar Ben Gvir, allié politique de Smotrich, a réclamé l’abandon pur et simple de tout le plan de développement des villes arabes.

Le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, s’exprimant lors d’une conférence de presse, à la Knesset, le 5 juillet 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

« Il est impensable que le gouvernement de droite continue à mettre en vigueur les accords de coalition que le gouvernement précédent avait conclu avec les Frères musulmans et avec leurs représentants au lieu de changer, de corriger ces accords qui avaient octroyé un financement et des pouvoirs sans précédent à des éléments anti-sionistes », a écrit Ben Gvir dans une missive officielle, demandant que le cabinet révoque le plan.

Le programme avait été approuvé par le précédent gouvernement, qui était formé du parti islamiste modéré Raam, de formations de gauche, centriste et de droite qui s’étaient unies pour s’opposer au Premier ministre Benjamin Netanyahu.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.