Rechercher

Tsahal aurait tiré sur un Palestinien qui se débattait à cause du gaz poivré – média

Selon un témoin, Ahmad Kahla, tué par des soldats en Cisjordanie dimanche, ne tentait pas de s'emparer de l'arme d'un soldat ; des images le montrent luttant avec des soldats

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un Palestinien est vu en train de se battre avec des soldats près de l'implantation d'Ofra en Cisjordanie, le 15 janvier 2023. (Crédit : Capture d'écran/Twitter)
Un Palestinien est vu en train de se battre avec des soldats près de l'implantation d'Ofra en Cisjordanie, le 15 janvier 2023. (Crédit : Capture d'écran/Twitter)

Le témoin d’un incident meurtrier survenu en Cisjordanie en début de semaine a déclaré mardi à la radio israélienne que le Palestinien abattu par des soldats israéliens n’avait pas tenté d’attaquer les forces, ainsi que l’a affirmé l’armée.

Selon ce même témoin, le Palestinien avait été aspergé de gaz au poivre par les soldats et se débattait à cause de ce gaz lorsqu’il a été tué.

L’armée israélienne a déclaré que, dimanche, ses troupes avaient identifié un véhicule suspect près de l’implantation cisjordanienne d’Ofra, au nord de Ramallah, et que son conducteur aurait refusé de s’arrêter pour un contrôle de routine.

« Suite à la constatation de ce comportement suspect, les soldats ont utilisé des moyens de dispersion d’émeutes afin d’arrêter l’un des suspects qui se trouvait dans le véhicule », a déclaré Tsahal dans un communiqué.

Une « confrontation violente » aurait alors éclaté, toujours selon Tsahal, au cours de laquelle le suspect aurait tenté de s’emparer de l’arme d’un soldat. « Les soldats ont tiré à balles réelles sur le suspect », a déclaré l’armée israélienne.

Des images partielles floues de l’incident montrent l’homme, Ahmad Kahla, 45 ans, en train de se battre avec les troupes, avant que ne retentissent des coups de feu.

La chaîne publique Kan News a diffusé mardi le témoignage d’un témoin anonyme de l’incident, selon lequel l’attitude des soldats à ce poste de contrôle était particulièrement éprouvant, les soldats mettant jusqu’à une demi-heure avant de laisser passer une seule voiture.

Il a déclaré que lorsque les soldats se sont approchés de la voiture de Kahla, ce dernier aurait tenu des propos agressifs.

Il « les a un peu nargués, alors ils se sont approchés de la voiture et l’ont aspergé de gaz au poivre. Quand ils l’ont sorti de la voiture, il était couvert de spray au poivre. Il ne pouvait rien voir. Il a commencé à faire des mouvements de va-et-vient avec ses bras et l’un des soldats a tiré sur lui », a déclaré le témoin.

Kahla, père de quatre enfants, se rendait à son travail lorsqu’il a été tué, selon sa famille.

Son fils, Qusai Kahla, a déclaré à l’AFP qu’il se trouvait dans la voiture avec son père lorsqu’ils ont été arrêtés au poste de contrôle.

« Des soldats sont arrivés et ils ont pulvérisé du gaz au poivre sur mon visage et m’ont fait sortir de la voiture », a déclaré le jeune homme de 18 ans. « Je ne sais pas ce qui s’est passé après ça ».

Le ministère des Affaires étrangères de l’Autorité palestinienne a condamné l’incident mortel, le qualifiant « d’exécution odieuse. »

Selon des publications initiales non confirmées de la presse israélienne, le suspect et plusieurs autres personnes auraient d’abord lancé des pierres sur un poste militaire situé à proximité, avant de courir vers les troupes en brandissant un couteau et d’être abattu.

Tsahal n’a pas précisé dans son communiqué si Kahla était armé ou s’il avait lancé des pierres.

L’armée a ajouté que l’incident ferait l’objet d’une enquête plus approfondie.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.