Rechercher

Tsahal en état d’alerte en Cisjordanie suites aux attaques près de Naplouse

La fusillade à Har Bracha a été revendiquée par un groupe palestinien armé ; les checkpoints pour les Palestiniens en Cisjordanie et à Gaza seront fermés pendant les fêtes juives

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des soldats israéliens mènent un raid en Cisjordanie, le 18 août 2022. (Crédit : Armée israélienne)
Des soldats israéliens mènent un raid en Cisjordanie, le 18 août 2022. (Crédit : Armée israélienne)

Des coups de feu ont été tirés tôt vendredi matin en direction de l’implantation de Har Bracha en Cisjordanie, près de Naplouse, pour la deuxième nuit consécutive, a déclaré l’armée israélienne, tandis que les troupes ont été mises en état d’alerte élevée en prévision des fêtes juives.

L’une des balles a touché la fenêtre d’une chambre à coucher, selon Tsahal et des images recueillies sur place.

Un groupe palestinien armé se faisant appeler « Lion’s Den » a revendiqué la responsabilité de la fusillade.

Le groupe, basé dans la Vieille Ville de Naplouse, a été créé récemment par des membres de divers groupes terroristes. Certains de leurs membres auraient été affiliés à la Brigade des martyrs d’Al-Aqsa et au Jihad islamique palestinien dans le passé.

Lion’s Den est lié à Ibrahim Nabulsi, un tireur palestinien recherché qui a été tué lors d’un raid israélien à Naplouse le mois dernier.

Tsahal a déclaré avoir lancé une chasse à l’homme pour retrouver les auteurs de l’attaque.

La fenêtre d’une chambre à coucher d’une maison dans l’implantation de Har Bracha en Cisjordanie est endommagée suite à une attaque par balles, le 23 septembre 2022. (Crédit : Autorisation)

Aucun soldat ou civil n’a été blessé lors de cet incident, qui intervient dans un contexte de recrudescence des attaques par balles et de montée de la violence en Cisjordanie, en particulier dans le nord du pays.

Le même groupe armé a revendiqué jeudi, la responsabilité de la fusillade de Har Bracha et d’un poste adjacent de Tsahal.

Ces derniers mois, des hommes armés palestiniens ont pris pour cible de nombreux postes militaires, des troupes opérant le long de la barrière de sécurité de Cisjordanie, des implantations israéliennes et des civils sur les routes.

Huit Israéliens ont, par ailleurs, été légèrement blessés lors d’une attaque terroriste à l’arme blanche près de la ville de Modiin, dans le centre du pays, jeudi soir, selon les secouristes et la police.

La police a déclaré qu’il s’agissait d’une attaque terroriste. L’intersection de Shilat est située à proximité de la barrière de sécurité de Cisjordanie.

Tsahal était en état d’alerte dans toute la Cisjordanie en raison de la recrudescence des attaques et à l’approche des fêtes juives.

Un officier israélien pendant une opération d’arrestation en Cisjordanie, le 22 septembre 2022. (Crédit : armée israélienne)

Pendant Rosh HaShanah, Yom Kippour, et les premier et dernier jours de Souccot, Israël va fermer les points de passage vers la Cisjordanie et la bande de Gaza aux Palestiniens.

Ces fermetures sont une pratique courante pendant les fêtes juives et les jours fériés. L’armée affirme qu’il s’agit d’une mesure préventive contre des attaques lors de périodes de tension élevée.

Entre-temps, le commissaire de la police israélienne, Kobi Shabtai, a déclaré jeudi qu’il y avait une nette hausse du nombre d’alertes signalant des projets d’attentats terroristes et que les forces de l’ordre faisaient face à la menace « au moyen d’importants déploiements » d’agents.

Il a ajouté qu’à partir de samedi soir et jusqu’au 18 octobre, la police sera à son plus haut niveau de préparation.

La police traverse la place du mur Occidental dans la Vieille ville de Jérusalem, le 18 septembre 2022. (Crédit : Police israélienne)

Ces derniers mois, les troupes israéliennes ont également essuyé des tirs à plusieurs reprises lors de raids nocturnes dans les villes palestiniennes de Cisjordanie.

L’armée a lancé ces opérations d’arrestation après une série d’attentats meurtriers qui ont fait 19 morts entre la mi-mars et le début du mois de mai.

Bon nombre des arrestations effectuées par Tsahal ces derniers mois se sont concentrées sur Naplouse et Jénine, dans le nord de la Cisjordanie, d’où étaient originaires un certain nombre des terroristes auteurs des attentats du début de l’année.

Les responsables israéliens de la sécurité ont averti ces derniers mois que l’Autorité palestinienne était en train de perdre le contrôle du nord de la Cisjordanie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...