Israël en guerre - Jour 263

Rechercher

Tzipi Livni : Le nouveau gouvernement, « fossoyeur » de la démocratie israélienne

L’ex-ministre de la Justice invite les politiciens de centre-gauche à « mettre leurs différences de côté » et à s’unir contre la nouvelle coalition au pouvoir

Tzipi Livni s'exprime lors d'une conférence à Jérusalem, le 11 mars 2019. (Noam Revkin Fenton/Flash90)
Tzipi Livni s'exprime lors d'une conférence à Jérusalem, le 11 mars 2019. (Noam Revkin Fenton/Flash90)

Tzipi Livni, ministre de la Justice d’un précédent gouvernement de Benjamin Netanyahu, qui devrait revenir au pouvoir dès la semaine prochaine, a déclaré vendredi que le nouveau gouvernement « allait détruire la démocratie israélienne ».

« Ce nouveau gouvernement ne fait pas que promouvoir une vision du monde opposée à la mienne… il va précipiter la fin de la démocratie », a déclaré Livni lors d’une interview sur l’antenne de la Douzième chaine, vendredi soir.

« Le peuple a voté dans sa majorité pour ce gouvernement. Mais cela ne veut pas pour autant dire que la majorité peut faire n’importe quoi : ce n’est pas démocratique », a-t-elle déclaré.

« La majorité ne peut pas décider que les prochaines élections auront lieu dans 10 ans au lieu de quatre. Elle ne peut pas décider que la police sera politique. Elle ne peut pas décider d’abolir les tribunaux. Pas plus qu’elle ne peut décider que, si le gouvernement me fait du tort, je n’aurais personne pour me protéger », a expliqué Livni.

« Dans une démocratie, la majorité choisit, mais il y a des limites, des restrictions. À nous de nous battre pour cela », a-t-elle ajouté.

Ces propos font suite à l’annonce faite par Netanyahu, mercredi, de la formation d’un gouvernement qui doit prêter serment à la Knesset avant le 2 janvier.

Le chef du Likud, le Premier ministre désigné, Benjamin Netanyahu, entouré de députés après un vote pour le nouveau président de la Knesset au Parlement israélien, à Jérusalem, le 13 décembre 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Entre-temps, Netanyahu s’efforce de finaliser les accords de coalition avec ses alliés politiques ultra-orthodoxes et d’extrême droite, dont de plus amples détails ont émergé jeudi.

Livni a appelé les politiciens de centre-gauche à « mettre leurs différences de côté » et à s’unir contre le nouveau gouvernement de droite et religieux de Netanyahu.

« Ils ont besoin de faire cause commune, de se réunir. S’ils n’ont nulle part où le faire, je leur propose mon salon. Il faut que tous ceux qui ne se sentent pas représentés par le gouvernement aient une voix », a-t-elle conclu.

Ex-députée du Likud, Livni avait quitté le parti de Netanyahu pour rejoindre les rangs de Kadima en 2005 et concourir contre Netanyahu. Elle a été ministre de la Justice du troisième gouvernement de Netanyahu, de 2013 à 2014.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.