Rechercher

Un animateur TV russe aurait fui en Israël après avoir critiqué la guerre en Ukraine

Le célèbre talk-show d'Ivan Urgant, aux opinions anti-guerre affichées, a été déprogrammé de l'antenne peu avant que Poutine ne lance son offensive contre son voisin ukrainien

L'animateur du talk-show russe de fin de soirée Ivan Urgant reçoit l'animateur de télévision américain Stephen Colbert en 2017. (Crédit : Capture d'écran/YouTube)
L'animateur du talk-show russe de fin de soirée Ivan Urgant reçoit l'animateur de télévision américain Stephen Colbert en 2017. (Crédit : Capture d'écran/YouTube)

L’animateur de talk-show nocturne le plus populaire de Russie, Ivan Urgant, souvent comparé avec le célèbre animateur de télévision américain Jimmy Kimmel, aurait fui en Israël avec sa famille à la suite de l’invasion russe de l’Ukraine.

Le talk-show d’Urgant, diffusé quotidiennement depuis 2012 sur la chaîne publique russe Channel One, a été déprogrammé le 21 février, trois jours seulement avant l’invasion de l’Ukraine par les troupes russes, en raison, selon les commentateurs, de ses positions anti-guerre.

Le 24 février, le célèbre humoriste a posté un carré noir sur son compte Instagram, suivi par plus de 10 millions de personnes, avec la légende « Peur et douleur. Non à la guerre » en russe – un slogan qui a depuis été repris dans les manifestations anti-guerre à travers la Russie.

Bien que le timing de cette annulation soit très parlant, le service public russe de radiotélévision a rejeté les allégations selon lesquelles le talk-show d’Urgant aurait été annulé en raison des opinions de ce dernier. Selon les déclarations publiées par la chaîne, l’émission d’Urgant aurait été « temporairement » retirée de l’antenne pour permettre un temps d’antenne plus important consacré à l’actualité.

Quelle que soit la raison de l’annulation de l’émission, la presse russe a émis l’hypothèse que le comédien juif, qui aurait la nationalité israélienne, se serait enfui en Israël avec sa famille, par crainte de représailles éventuelles du gouvernement russe.

Peu après l’invasion de l’Ukraine par Moscou, les autorités russes ont menacé les journalistes et les médias indépendants de graves conséquences si leurs déclarations ou leur couverture de l’invasion s’écartaient du récit officiel dicté par le Kremlin.

Le non-respect de ces conditions peut entraîner une peine de 3 à 15 ans de prison, en fonction des conséquences de l’information partagée.

Pour tenter de localiser le célèbre animateur de télévision, BBC Russia a essayé de l’appeler sur son téléphone portable mais est tombée sur un message vocal en hébreu, selon une information publiée par la Douzième chaîne israélienne.

Toujours selon ces informations, Urgant et sa famille seraient arrivés en Israël il y a plusieurs jours.

Urgant était déjà venu en Israël dans le cadre de son travail, a indiqué la Douzième chaîne, pour documenter la vie dans l’État juif, où vivent plus d’un million d’Israéliens russophones.

En 2020, il avait accueilli la chanteuse pop israélienne Netta Barzilai dans son émission.

Urgant lui-même n’a ni confirmé ni démenti les rapports sur son supposé voyage en Israël.

En réponse aux rumeurs répandues sur sa brusque disparition, il a publié vendredi une photo de lui avec la légende suivante : « Ne paniquez pas. Ils m’ont laissé partir en vacances, mais je serai bientôt de retour ».

Urgant n’est pas la seule célébrité russe à avoir pris publiquement position contre la guerre en Ukraine. Parmi les autres, on compte la star de la pop Valery Meladze, la présentatrice de télévision Ksenia Sobchak, le comédien et présentateur de télévision Maxim Galkin et le comédien Alexander Gudkov.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...