Rechercher

Un citoyen israélien arrêté en Arabie saoudite pour avoir fait l’éloge d’Israël

Sammi al-Obara, résident de la ville bédouine de Rahat, s'était rendu dans le royaume, qui n'entretient pas de liens diplomatiques avec Israël, pour aller à la Mecque

Capture d'"écran d'une vidéo réalisée par un citoyen israélien arrêté en Arabie saoudite après avoir fait l'éloge d'Israël dans une diatribe furieuse dans une pharmacie, le 22 février 2022. (Crédit : Douzième chaîne)
Capture d'"écran d'une vidéo réalisée par un citoyen israélien arrêté en Arabie saoudite après avoir fait l'éloge d'Israël dans une diatribe furieuse dans une pharmacie, le 22 février 2022. (Crédit : Douzième chaîne)

Un citoyen israélien est actuellement emprisonné en Arabie saoudite pour une diatribe furieuse dans une pharmacie, durant laquelle il avait fait l’éloge d’Israël en disant que c’était le meilleur pays du monde.

Sammi al-Obara, 40 ans, résident de la ville bédouine de Rahat, dans le sud de la région du Neguev, souffre de diabète, ce qui, selon sa famille, explique son comportement.

Il a été arrêté mardi au cours d’un pèlerinage dans le royaume, ont fait savoir les médias israéliens.

L’État juif n’entretient aucun lien diplomatique avec l’Arabie saoudite et cela pourrait compliquer les initiatives visant à obtenir la libération d’al-Obara.

Mussa Obara, un proche du quadragénaire, a déclaré à la Douzième chaîne que l’homme souffrait de diabète et que « parfois, à cause de sa maladie, il ne peut pas contrôler son comportement ».

Mussa a indiqué qu’al-Obara était précisément dans cet état d’esprit lorsqu’il était entré dans la pharmacie et qu’il s’était mis en colère dans l’officine, déplorant le service offert. Les employés avaient appelé la police qui ont alors arrêté al-Obara.

La famille a fait appel aux responsables saoudiens, expliquant qu’al-Obara était malade et qu’il n’était pas en mesure de se contrôler. Elle a aussi fait appel, entre autres, au député Mansour Abbbas, chef du parti islamiste Raam, une formation politique membre de la coalition au pouvoir, a expliqué Musa.

Le ministère des Affaires étrangères a annoncé examiner le dossier.

Une vidéo qui a été publiée et relayée sur les réseaux sociaux et qui aurait été filmée par al-Obara lui-même le montre dans la pharmacie, dénonçant le service qui lui a été donné.

Sur les images, une main tenant un formulaire écrit en arabe, al-Obara, furieux, tonne qu’il voulait rencontrer un médecin mais qu’il a été envoyé, à la place, à la pharmacie.

« Je le jure, mon frère, nous vivons dans un bon pays. Israël est le meilleur pays du monde », dit-il. Il répète cette dernière phrase.

« Les employés n’ont pas apprécié et ils ont appelé la police qui l’a arrêté », poursuit Mussa, qui ajoute que la détention d’al-Obara a été prolongée jusqu’à dimanche .

Sammi al-Obara, qui est célibataire, est arrivé vendredi dernier en Arabie saoudite avec un groupe important constitué d’amis et de membres de sa famille pour faire un pèlerinage à la Mecque. L’Oumra peut être réalisée à n’importe quel moment de l’année, contrairement au célèbre pèlerinage du Hajj, qui s’effectue à des dates spécifiques.

Il est arrivé via la Jordanie, selon la Douzième chaîne.

Même si, en 2020, l’Etat hébreu avait annoncé qu’il permettrait à ses citoyens de se rendre en Arabie saoudite à des fins commerciales ou religieuses, le royaume avait fait savoir, à l’époque, que les Israéliens ne seraient pas autorisés à entrer.

Les pèlerins musulmans israéliens se rendent habituellement au Hajj ou font l’Oumra à l’aide de papiers temporaires délivrés par la Jordanie.

Ryad a pris un certain nombre d’initiatives, ces dernières années, concernant la normalisation des relations avec Jérusalem. Les Saoudiens auraient donné, en coulisse, le feu vert à l’établissement des liens diplomatiques entre l’État juif et les Émirats et ils ont permis aux avions israéliens d’utiliser leur espace aérien pour les vols directs vers Dubaï et vers Abu Dhabi. Toutefois, les liens entre Israël et Ryad restent presque complètement officieux et le royaume insiste sur le fait que les choses ne changeront pas sans paix préalable entre Israël et les Palestiniens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...