Israël en guerre - Jour 283

Rechercher

Un couple d’Israéliens et leur enfant de 3 ans expulsés en pleine nuit d’un Novotel du 15e de Paris

« Il nous a traités avec mépris et racisme. Il nous a dit : Israël, vous vous croyez les rois du monde, vous n’aurez pas de chambre dans cet hôtel », a dénoncé Mahmoud Omari au Parisien

Extérieur de l'hôtel Novotel de Porte de Versailles à Paris. (Crédit : capture d'écran Google street view)
Extérieur de l'hôtel Novotel de Porte de Versailles à Paris. (Crédit : capture d'écran Google street view)

Un couple d’Israéliens et leur enfant de 3 ans ont été expulsés en pleine nuit par le réceptionniste d’un Novotel du 15ème arrondissement de Paris qui leur aurait refusé le séjour dans l’hôtel en raison de leur nationalité. Le père de famille, Mahmoud Omari, a déposé plainte auprès de la police française pour « antisémitisme ».

L’homme aurait d’abord arbitrairement augmenté le prix de la chambre, poussant Mahmoud Omari à effectuer une nouvelle réservation par internet au prix initial.

L’employé aurait ensuite affirmé que la réservation de la famille n’était pas confirmée et que l’hôtel était complet malgré la preuve du contraire présentée par Mahmoud Omari sur son téléphone.

Plusieurs autres clients auraient entre-temps réservé des chambres pour la nuit auprès de l’employé.

« Il a complètement changé de visage quand il a vu nos passeports », a affirmé le touriste au Parisien. Et d’ajouter : « Il nous a traités avec mépris et racisme. Il nous a dit : Israël, vous vous croyez les rois du monde, vous n’aurez pas de chambre dans cet hôtel ». Il ajoute n’avoir reçu aucun soutien extérieur : « J’ai demandé de l’aide à l’agent de sécurité mais il était du côté de la personne à la réception. À 1h30 du matin, ils nous ont mis dehors avec nos valises et notre enfant de trois ans ».

De son côté, le propriétaire de l’établissement de la Porte de Versailles a affirmé auprès de France 2 qu’il n’y avait plus de chambre disponible, et que le client aurait demandé à bénéficier d’une suite au prix d’une chambre classique. Le ton serait ensuite monté avec le salarié de Novotel et c’est l’hôtel qui aurait appelé la police. Une enquête interne a été ouverte par Accor, propriétaire de Novotel, et ses conclusions sont encore attendues. La famille a d’ores et déjà reçu une compensation couvrant l’ensemble de son séjour dans la capitale française.

Mahmoud Omari a expliqué au site Ynet avoir été contacté par le patron de Novotel. « Je [lui] ai dit qu’il n’y avait rien qu’il puisse faire pour se faire pardonner. C’est de l’antisémitisme et je voudrais que vous me promettiez que cela n’arrivera plus jamais, ni à des Israéliens, ni à aucune autre personne peu importe d’où elle vient ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.