Un festival voit la capitale d’or se transformer en fascinante ville de lumières
Rechercher

Un festival voit la capitale d’or se transformer en fascinante ville de lumières

Le 11ème festival annuel de Lumière de Jérusalem a permis à des visiteurs de suivre trois parcours étourdissants à travers la Vieille Ville

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Les personnages hauts en couleurs et dignes d'un conte de fée qui accueillent les visiteurs à la Porte de Jaffa, lors du Festival de Lumière de Jérusalem, qui a ouvert le 26 juin 2019. (Jessica Steinberg/Times of Israël)
Les personnages hauts en couleurs et dignes d'un conte de fée qui accueillent les visiteurs à la Porte de Jaffa, lors du Festival de Lumière de Jérusalem, qui a ouvert le 26 juin 2019. (Jessica Steinberg/Times of Israël)

Une énorme boule de disco qui pend au ciel, des dizaines de lampes solaires fluorescentes accrochées au-dessus d’une allée paisible, une parcelle de pissenlits géants, électriques et multicolores étaient parmi les sculptures de lumière brillante qui ont été créées pour le 11ème festival de Lumière de Jérusalem, qui a ouvert mercredi soir.

Il y a plus de 30 oeuvres de lumière installées à travers la Vieille Ville pour accueillir les visiteurs aux portes et à travers des passages et des cours dans les anciens quartiers, le long de trois parcours signalés par ampoules colorées – en rouge, bleu et vert.

A chacun des 32 arrêts, on peut trouver un guide portant un énorme ballon dans le dos qui indique le lieu de l’installation et aide à diriger les visiteurs vers le prochain arrêt.

La vue n’est pas le seul sens à être sollicité lors du festival. Alors que les visiteurs déambulent entre les installations, de jeunes trios de jazz et des duos d’écoles locales font vibrer la musique dans la douceur de la nuit.

Les formes géométriques dansent autour de la façade de l’Abbaye Dormition au 11ème festival de Lumière dans la Vieille ville de Jérusalem. (Jessica Steinberg/Times of Israël)

Les oeuvres de lumière, qui incluent des scènes historiques projetées sur les murs en pierre massive au son du DJ Skazi, 450 mètres d’installation de couleur néon confuses dans un champ, et des formes géométriques colorées projetées sur la façade de l’Abbaye Dormition, ont été créées par différents artistes israéliens et étrangers, chacun ayant apporté sa propre touche aux anciens espaces.

La foule a parfois rendu la progression lente, mais les installations sont impressionnantes et hypnotiques, particulièrement pour le jeune public. Mieux encore, on peut ressentir la fraîcheur de la brise nocturne – placez une main contre un des murs massifs pour ressentir la chaleur du jour qui émane encore des pierres – afin de passer une agréable soirée dans la (vieille) ville.

Le festival de Lumière est gratuit; des cartes sont disponibles au bureau principal, situé sur la place devant le Port de Jaffa. Le festival ouvre de 20h à 23h jusqu’au 4 juillet, sauf le vendredi soir fermé et est ouvert le samedi soir de 21h à minuit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...