Un footballeur arabe israélien exclu pour avoir signé avec un club israélien
Rechercher

Un footballeur arabe israélien exclu pour avoir signé avec un club israélien

Abdallah Jabar a reçu des centaines de messages insultants sur les réseaux sociaux après avoir signé avec l'Hapoel Hadera

Stuart Winer est journaliste au Times of Israël

Le Japonais Keisuke Honda, à gauche, et le Palestinien Abdallah Jaber se disputent le ballon lors du match de la Coupe d'Asie de l'AFC entre le Japon et la Palestine à Newcastle, en Australie, le 12 janvier 2014. (Crédit : Rob Griffith/AP)
Le Japonais Keisuke Honda, à gauche, et le Palestinien Abdallah Jaber se disputent le ballon lors du match de la Coupe d'Asie de l'AFC entre le Japon et la Palestine à Newcastle, en Australie, le 12 janvier 2014. (Crédit : Rob Griffith/AP)

Un joueur de football qui a représenté l’équipe nationale palestinienne de football dans des dizaines de ses matchs internationaux a été exclu de l’équipe après avoir signé dimanche avec une équipe israélienne pour la prochaine saison.

Abdallah Jabar, 27 ans, ne pourra plus jouer pour l’équipe nationale basée en Cisjordanie après avoir conclu un accord pour rejoindre l’équipe locale israélienne Hapoel Hadera.

La réaction des fans de football palestiniens a été brutale, a déclaré Jabar lundi au journal télévisé de la Treizième chaîne. Après avoir annoncé sur les réseaux sociaux qu’il avait signé un contrat avec une équipe israélienne, il a reçu des centaines de messages à caractère offensif.

« Les gens sont devenus fous, ils sont vraiment devenus fous », a déclaré Jabar, un Arabe israélien de la ville de Taibe, dans le centre du pays. « C’est le contexte politique, c’est une question sensible ».

« En tant qu’Arabe israélien, je suis stupéfait », a-t-il dit, en faisant référence à la position délicate des Arabes israéliens dans les cultures palestinienne et israélienne. « Là-bas, ils disent que nous ne sommes pas vraiment des Palestiniens et ici, ils disent que nous ne sommes pas vraiment des Israéliens. »

Les matchs joués pour l’équipe palestinienne lui ont permis de s’imposer dans des pays du monde entier et au Moyen-Orient, y compris en Iran. Cependant, l’équipe a une règle stricte selon laquelle ses joueurs ne peuvent pas participer aux ligues israéliennes.

La citoyenneté israélienne de Jabar l’a également empêché de signer avec des équipes égyptiennes en 2016.

Jabber a commencé sa carrière de footballeur dans des équipes israéliennes, mais a décidé de passer dans la ligue palestinienne en 2013. Il a été sélectionné dans l’équipe nationale palestinienne et a joué son premier match international en 2014. Depuis lors, il a représenté les Palestiniens dans au moins 50 matchs, dont 13 dans le cadre du tournoi de la Coupe du monde de football. Il a également remporté une série de prix en tant que joueur vedette de la ligue palestinienne où il a joué pour Ahli Al-Khaleel, basée à Hébron, en Cisjordanie.

Avec son retour dans la ligue israélienne, Jabar, qui joue au poste de défenseur de gauche, a déclaré à la Treizième chaîne qu’il ne craignait aucun racisme de la part des supporters de football israéliens, dont certains sont connus pour leurs opinions politiques de droite.

« Je n’ai aucun problème, j’ai joué dans des derbys de la ligue palestinienne, et c’est tout aussi grave », a-t-il déclaré, expliquant que lorsque deux équipes locales se rencontrent, il peut y avoir « des crachats, des jurons et des coups » parmi les fans.

Il y a actuellement trois autres Israéliens arabes dans l’équipe nationale palestinienne. Il s’agit de Shadi Shaban, Rami Hamadeh et Mohammed Darweesh.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...