Un groupe saoudien reprend ‘Born to be wild » pour saluer le décret autorisant les femmes au volant
Rechercher

Un groupe saoudien reprend ‘Born to be wild » pour saluer le décret autorisant les femmes au volant

Dans une reprise dans le pur style moyen-oriental du classique de Steppenwolf, le groupe 'One of us' basé à Jedda crée un tube qui fait le buzz avec 'Saudi girls will drive' (les Saoudiennes vont conduire)

Célébrant l’annonce historique faite le mois dernier que l’Arabie saoudite va autoriser les femmes à prendre le volant à partir du mois de juin prochain, un groupe du royaume a sorti une chanson intitulée « Saudi girls will drive », sur l’air bien connu de « Born to be wild » de Steppenwolf.

La chanson du groupe « One of Us », de Jeddah, a été vue 100 000 fois sur YouTube.

Les paroles de la chanson, fournies par MEMRI – l’institut de recherche sur le Moyen-Orient – sont les suivantes :

« Soeur, tu vas conduire.
Les Saoudiennes vont conduire.
Mets ton moteur en marche et va sur Ring Road.
Fais tes courses et tout ce qui vient à toi.
Oui, mesdames, faites en sorte que ça arrive !
Prends le volant avec amour,
Plus de conducteur, plus d’Uber, plus de taxi pour t’emmener où que ce soit,
Comme une vraie Arabe, tu es née pour briller comme la perle.
Mais maintenant il est temps de conduire – vas-y, conduis-moi.
Les femmes saoudiennes vont conduire.

Soeur, tu vas conduire.
Les femmes saoudiennes vont conduire.

Au lieu de te mettre à l’arrière, viens donc prendre donc le volant.
Mets les gaz et trouve la bonne vitesse.
C’est tellement irréel.
Comme une vraie Arabe, tu es née pour briller comme la perle.
Mais maintenant, il est temps de conduire – vas-y, conduis-moi. »

Cette initiative permettant aux femmes de conduire en Arabie saoudite fera du royaume du Golfe le dernier pays du monde à permettre aux femmes de prendre le volant.

Cette annonce choc est survenue après des années de résistance de la part des militantes des droits des femmes. Certaines avaient été emprisonnées pour avoir défié cette interdiction.

La décision risque d’énerver les conservateurs religieux et elle fait partie d’une initiative de réforme majeure du gouvernement, avec à sa tête le puissant prince Mohammed bin Salman.

« Le décret royal mettra en application les dispositions des réglementations sur la circulation, notamment l’octroi du permis de conduire aux hommes comme aux femmes », a fait savoir l’agence de presse saoudienne.

Elle a ajouté que le décret rentrera en application à partir du mois de juin 2018.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...