Rechercher

Un homme tué par balle dans la ville druze d’Isfiya, au nord d’Israël

La victime de 45 ans, père de 2 enfants, n'avait pas d'antécédents criminels ; au total, la vague de criminalité a fait 61morts arabes israéliens et palestiniens depuis début 2022

Illustration : La police israélienne enquête sur la scène d'un crime le 2 juin 2021. (Crédit : Police israélienne)
Illustration : La police israélienne enquête sur la scène d'un crime le 2 juin 2021. (Crédit : Police israélienne)

Un homme de 45 ans a été tué par balle mardi dans la ville druze d’Isfiya, dans le nord du pays, a indiqué la police.

L’homme, un résident de la ville, a été amené à l’hôpital Carmel de Haïfa où son décès a été constaté. La police a déclaré qu’elle avait ouvert une enquête sur cet évènement.

Un habitant d’Isfiya a déclaré au quotidien Haaretz que la victime était père de deux enfants et n’avait pas de casier judiciaire.

Selon Abraham Initiatives, une organisation non gouvernementale qui fait campagne contre les violences au sein de la communauté arabe, on dénombre, depuis le début de l’année 2022, 62 Arabes israéliens et Palestiniens tués dans des circonstances liées à la violence ou à la criminalité en Israël, principalement dans des fusillades.

Les communautés arabes ont connu une recrudescence de la violence ces dernières années. Beaucoup accusent la police, qui, selon eux, ne parvient pas à sévir contre les puissantes organisations criminelles et ignore en grande partie les violences, qui comprennent des disputes familiales, des guerres de territoire mafieuses et des violences contre les femmes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...