Un mémorial de la Shoah prévu pour l’an prochain à Genève
Rechercher

Un mémorial de la Shoah prévu pour l’an prochain à Genève

L’édifice pourrait être installé place des Nations, endroit populaire de la ville, situé devant le siège de l’ONU

La place des Nations, à Genève, en Suisse. (Crédit : Capture d’écran Google Maps)
La place des Nations, à Genève, en Suisse. (Crédit : Capture d’écran Google Maps)

Un mémorial de la Shoah devrait être installé l’an prochain à Genève, a rapporté la presse suisse.

Le projet a été annoncé ce mercredi, à l’occasion de la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l’Holocauste.

La Coordination internationale contre l’antisémitisme et la diffamation (CICAD) et le Congrès juif mondial sont à l’origine de l’idée de ce monument, qui pourrait être inauguré dans un an, le 27 janvier 2022.

La municipalité de Genève s’est dite favorable à ce projet. « Cette demande est tout à fait légitime. Il n’existe en effet pas de monument en mémoire de la Shoah alors qu’il y en a un en mémoire des génocides rwandais, arménien et de Srebrenica [Bosnie-Herzégovine] », a indiqué Sami Kanaan, magistrat chargé de la Culture.

« La Shoah est l’un des plus tragiques génocides de notre histoire, devenant un emblème de l’atrocité humaine. Pourtant à Genève, ville au centre de l’Europe, il n’existe aucun monument public en sa mémoire », a souligné le Congrès juif mondial. « Or, nous savons à quel point le devoir de mémoire est essentiel pour que le passé ne se répète pas et pour l’éducation des plus jeunes générations. »

Il s’agit « d’un monument de mémoire plus que jamais nécessaire alors que les idéologies ou des groupes se revendiquant du nazisme continuent de proliférer. Notre démarche est un appel à la vigilance », a lui déclaré Johanne Gurfinkiel, secrétaire général de la CICAD.

L’édifice pourrait être installé place des Nations, endroit populaire de la ville, situé devant le siège de l’ONU, là où a eu lieu l’an dernier l’exposition de portraits de survivants par le photographe Luigi Toscano (l’exposition est à voir cette année au siège de l’UNESCO, à Paris).

Le dossier pour ce nouveau mémorial a été transmis au Département de l’aménagement des constructions et de la mobilité, qui a indiqué « qu’une rencontre avec l’association à l’origine de la demande suivra ».

Plusieurs milliers de Juifs ont été refoulés de Suisse pendant la Shoah, et les autorités suisses auraient été informées des massacres de masse pratiqués par les nazis dès 1942.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...