Rechercher

Un Palestinien abattu après avoir tiré sur des soldats israéliens en Cisjordanie

"Notre peuple n'agitera pas le drapeau de la capitulation et continuera à résister par tous les moyens", a déclaré le groupe terroriste palestinien du Hamas

Les forces de sécurité israéliennes montent la garde après qu'une femme palestinienne ait été abattue, au poste de contrôle de Qalandiya près de Jérusalem, le 12 juin 2021. (Crédit: Jamal Awad/Flash90)
Les forces de sécurité israéliennes montent la garde après qu'une femme palestinienne ait été abattue, au poste de contrôle de Qalandiya près de Jérusalem, le 12 juin 2021. (Crédit: Jamal Awad/Flash90)

Un Palestinien armé a ouvert le feu sur les troupes israéliennes mercredi soir depuis une voiture qui passait alors qu’elles entraient dans la banlieue de Ramallah, a déclaré l’armée israélienne. Les soldats ont riposté et ont abattu l’assaillant.

Selon l’armée, les soldats israéliens sont entrés dans le quartier al-Bireh de la ville pour arrêter plusieurs Palestiniens qui s’étaient approchés des limites de l’implantation voisine de Psagot.

Pendant la fouille, le tireur a ouvert le feu, selon l’armée. Les soldats ont riposté, le blessant. L’homme, identifié comme étant Mohammad Issa Abbas, 26 ans, est décédé plus tard dans un hôpital de Ramallah, selon le ministère de la santé de l’Autorité palestinienne (AP).

On ignore si le tireur était lié aux suspects recherchés par les soldats. Aucun soldat israélien n’a été blessé, selon l’armée.

L’armée a déclaré que l’incident a été suivi d’une émeute, les troupes ayant répondu aux dizaines de personnes qui les entouraient par des mesures de dispersion des émeutes.

Ces dernières semaines ont été marquées par une recrudescence des attaques palestiniennes contre des soldats et des civils israéliens. Au moins neuf incidents ont eu lieu au cours du dernier mois et demi, essentiellement à Jérusalem.

Deux civils israéliens ont été tués jusqu’à présent dans les violences. Eliyahu Kay, un immigrant sud-africain, a été abattu dans la vieille ville par un membre du Hamas à la mi-novembre. Et jeudi soir dernier, Yehuda Dimentman a été tué près de l’avant-poste de Homesh en Cisjordanie, apparemment par des membres du groupe terroriste du Jihad islamique.

Les responsables du Hamas ont rapidement salué l’attaque en promettant que d’autres suivraient bientôt. Le groupe terroriste n’a toutefois pas revendiqué l’appartenance d’Issa à ses rangs.

Yehuda Dimentman. (Autorisation)

« L’occupation doit s’attendre à d’autres réponses de résistance de ce type », a déclaré Hussein Abu Kweik, un haut responsable de la division du groupe en Cisjordanie, à la télévision officielle du Hamas.

Abu Kweik a ajouté que les jours à venir seraient « chargés » d’ « activités de résistance ».

« Notre peuple n’agitera pas le drapeau de la capitulation et continuera à résister par tous les moyens », a déclaré Abu Kweik.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...