Un Palestinien condamné pour homicide involontaire d’un agriculteur israélien
Rechercher

Un Palestinien condamné pour homicide involontaire d’un agriculteur israélien

Les procureurs ne parviennent pas à convaincre le tribunal des accusations de meurtre ; pour la famille de David Bar-Kapara son assassinat en 2015 était un attentat terroriste

David Bar-Kapara (Autorisation de la famille)
David Bar-Kapara (Autorisation de la famille)

Un Palestinien a été condamné lundi pour homicide involontaire pour avoir tué un agriculteur israélien en 2015, après qu’un tribunal a déclassé l’accusation initiale de meurtre. La famille de la victime a déclaré que sa mort était un attentat terroriste, mais les autorités israéliennes affirment qu’il s’agit d’un vol raté.

Le tribunal de district de Lod a rendu sa décision concernant Alaa Dar Asi, 23 ans, du village de Beit Lakiya en Cisjordanie, l’un des deux cousins inculpés pour la mort de David Bar-Kapara, 70 ans, dans son vignoble près de Pedaya en Israël central, selon le site d’information Walla.

Le tribunal se prononcera sur le deuxième accusé, Mujahad Dar Asi, à une date ultérieure.

Les deux suspects ont été arrêtés un jour après l’attaque de Bar-Kapara par l’agence de sécurité Shin Bet et la police. Les deux se trouvaient en Israël illégalement au moment de l’attaque.

Mujahad Dar Asi, accusé d’avoir tué le fermier David Bar-Kapara (Capture d’écran : Deuxième chaîne).

Selon les médias israéliens, les suspects ont attaqué Bar-Kapara pour son argent. Moudjahad avait travaillé pour l’agriculteur, mais avait quitté le poste environ deux mois avant l’attaque. Le matin du 24 juin 2015, ils ont abordé Bar-Kapara sur sa propriété et lui ont demandé de lui remettre de l’argent, en supposant que le propriétaire du vignoble disposait d’importantes sommes d’argent liquide.

Quand les deux hommes ont constaté que Bar-Kapara n’avait pas d’argent sur lui, ils l’ont battu, le laissant gravement blessé. D’autres travailleurs agricoles qui ont été témoins de l’attaque ont alerté la police et appelé une ambulance. Bar-Kapara a été déclaré mort quelques heures plus tard dans un hôpital voisin.

Le bureau du procureur a déclaré lundi qu’il rencontrait des difficultés pour prouver l’implication de Dar Asi dans certaines des infractions dont il était accusé à l’origine, dont le meurtre et le vol qualifié.

« L’acte d’accusation était fondé, entre autres choses, sur les témoignages de témoins oculaires », selon Walla. Malgré les problèmes, l’accusation pensait qu’il y avait suffisamment de preuves pour le condamner pour meurtre, mais « le tribunal en a décidé autrement et nous étudierons la décision ».

Des proches de David Bar-Kapara, un agriculteur israélien retrouvé mort dans un champ en juin, font une déclaration aux médias devant le tribunal de Rishon Letzion le 16 juillet 2015. (Flash90)

Les membres de la famille de Bar-Kapara prétendent toujours que le meurtre brutal était un attentat terroriste et ont organisé des manifestations devant la résidence du Premier ministre à Jérusalem pendant les audiences. Ils ont exprimé leur déception au sujet de la décision.

« Dès le moment où l’incident a été défini comme criminel, plutôt que nationaliste comme il aurait dû l’être, nous appréhendions que le tribunal n’inflige au terroriste une peine clémente », a déclaré le fils de la victime, Elia Bar-Kapara, selon Walla.

« Je demande à l’accusation d’annoncer aujourd’hui qu’elle n’est pas prête à négocier un plaidoyer sur la peine et qu’elle exige la peine légale maximale », a-t-il dit, appelant également le tribunal à condamner le deuxième accusé de meurtre et à le condamner à la prison à perpétuité.

« Ce sont deux terroristes qui doivent être emprisonnés pendant de nombreuses années. « Ils sont venus avec un seul objectif – tuer des Juifs – et ils ont tué un Juif, voilà tout. »

Le Shin Bet, tout en soutenant que les motifs de cette agression étaient criminels, a déclaré en 2015 que les deux suspects avaient des antécédents d’implication dans des activités terroristes non spécifiées.

« L’assassinat brutal des deux a été perpétré dans le contexte d’un vol qui s’est mal passé », peut-on lire dans un communiqué. « Néanmoins, il faut tenir compte du fait que les deux tueurs ont été impliqués dans des activités terroristes. »

Marissa Newman a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...