Un premier navire d’une flottille en partance pour Gaza quitte la Suède
Rechercher

Un premier navire d’une flottille en partance pour Gaza quitte la Suède

Le chalutier Marianne de Göteborg est une nouvelle tentative des activistes pro-palestiniens pour briser le blocus naval

Les forces navales de l'armée israélienne arrêtant les navires de la flottille d'aide pour Gaza en provenance de la Turquie en 2010 (Crédit : Moti Milrod / Pool / Flash90)
Les forces navales de l'armée israélienne arrêtant les navires de la flottille d'aide pour Gaza en provenance de la Turquie en 2010 (Crédit : Moti Milrod / Pool / Flash90)

Le premier navire d’une flottille pro-palestinienne, qui vise à briser le blocus naval israélien dans la bande de Gaza, est parti de son port d’attache suédois dimanche matin.

Le chalutier Marianne de Göteborg transporte une « cargaison limitée qui comportera, entre autres choses, des panneaux solaires et des équipements médicaux » vers la bande de Gaza, selon un communiqué publié par la campagne Ship to Gaza.

Le bateau fait partie de ce qu’on appelle communément la Flottille de la Liberté, qui suit l’exemple d’autres tentatives menées par différents militants qui ont tenté de voguer vers Gaza.

La Marianne, avec ses cinq membres d’équipage, s’arrêtera à Helsingborg, Malmö, Copenhague et d’autres ports qui seront annoncés plus tard avant de poursuivre sa route vers Gaza, ont précisé les responsables de Ship to Gaza.

Tout au long de son parcours, la flottille accueillera huit autres membres d’équipage, selon Israel Radio. Deux autres navires devraient rejoindre la flottille plus tard.

Israël a imposé des restrictions maritimes sur Gaza en 2006 et les a renforcés un an plus tard lorsque le mouvement terroriste du Hamas a pris le contrôle de Gaza dans un coup d’Etat sanglant.

Le Caire maintient également un blocus sur la bande de Gaza.

Israël et l’Egypte expliquent que le blocus de sécurité s’avère nécessaire pour empêcher le Hamas, un groupe terroriste ouvertement engagé dans la destruction d’Israël, d’importer des armes dans la bande de Gaza qu’ils uiliseraient contre Israël.

L’armée israélienne affirme qu’elle a intercepté un certain nombre de navires civils portant des armes qui se dirigeaient vers Gaza au cours des dernières années. Dans le même temps, elle a aussi détourné les tentatives menées par les militants pour briser le blocus.

En 2010, 10 militants turcs ont été tués lorsque les troupes israéliennes qui tentaient d’empêcher un navire d’atteindre la bande de Gaza ont été accueillies avec une vive résistance à bord du Mavi Marmara.

L’incident a suscité un tollé international et un refroidissement des relations avec la Turquie.

Le Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...