Une animatrice TV argentine renvoyée en raison d’un tweet sur le contrôle des médias par les Juifs
Rechercher

Une animatrice TV argentine renvoyée en raison d’un tweet sur le contrôle des médias par les Juifs

Ursula Vargues a rencontré des représentants de la communauté juive après avoir perdu son emploi après des posts antisémites

Ursula Vargues a rencontré des leaders juifs argentins, qui ont indiqué avoir tenté de l'éduquer sur la question de l'antisémitisme (Crédit :  Wikimedia Commons via JTA)
Ursula Vargues a rencontré des leaders juifs argentins, qui ont indiqué avoir tenté de l'éduquer sur la question de l'antisémitisme (Crédit : Wikimedia Commons via JTA)

BUENOS AIRES, Argentine — Une top-model et célébrité de la télévision argentine a été renvoyée de son poste de présentatrice d’une émission de la télévision nationale après avoir posté des commentaires antisémites sur son compte Twitter.

Ursula Vargues a été récemment éconduite de l’animation de l’émission « Nous, le matin », vingt-quatre heures après avoir tweeté que les Juifs contrôlent les médias.

Elle s’est qualifiée elle-même « d’athée m*erdique », indiquant que « la religion n’est pas une raison de se victimiser ». Ce tweet et d’autres, considérés comme offensants, ont ensuite été supprimés de son compte.

Vargues a rencontré cette semaine à Buenos Aires des représentants de l’organisation-cadre juive DAIA, qui agit au niveau politique, pour évoquer ses tweets.

Lors de la réunion, lundi, alors qu’il lui était demandé si elle regrettait ses tweets, Vargues aurait répondu que : « Je regrette d’avoir blessé les gens de la communauté. Je ne peux présenter mes excuses pour quelque chose que je n’avais pas l’intention de faire. Je ne voulais pas faire du mal à qui que ce soit ».

Les dirigeants de DAIA ont fait savoir qu’ils avaient utilisé cette opportunité pour sensibiliser Vargues au problème de l’antisémitisme, à l’histoire des discriminations contre les Juifs et qu’ils lui avaient dit combien ces tweets allaient loin. Ils ont ajouté qu’ils continueraient à la rencontrer pour lui apprendre l’antisémitisme et l’histoire du peuple juif.

Vargues a plus de 128 000 abonnés sur Twitter.

Au mois de mars, elle avait tweeté sur les atrocités commises par la dernière dictature militaire qui avait gouverné le pays entre 1976 et 1983, les comparant avec celles des nazis sous Hitler – en évoquant particulièrement les expériences menées par ces derniers sur les enfants. Elle avait toutefois conclu que les militaires argentins étaient pires.

Le jour de son renvoi, l’Institut national contre la discrimination, la xénophobie et le racisme, avait publié un communiqué condamnant les déclarations « racistes » de Vargues.

Le présentateur de « Nous, le matin », Fabian Doman, a expliqué qu’elle « s’est excusée auprès de ceux qu’elle a blessés mais elle n’a montré aucun remords et ne s’est pas rétractée face au contenu des tweets ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...