Une députée : retirer les insignes de l’armée de l’avion en Turquie était la bonne chose à faire
Rechercher

Une députée : retirer les insignes de l’armée de l’avion en Turquie était la bonne chose à faire

Moalem-Refaeli a affirmé que l'islam extrémiste et la nécessité de protéger les blessés justifiaient la décision de l'armée

Une délégation de l'aide de Tsahal se prépare à monter à bord d'un avion de l'armée de l'air pour le Népal, le 27 avril 2015 (Crédit : IDF porte-parole)
Une délégation de l'aide de Tsahal se prépare à monter à bord d'un avion de l'armée de l'air pour le Népal, le 27 avril 2015 (Crédit : IDF porte-parole)

Une députée du parti HaBayit HaYehudi, Shuli Moalem-Refaeli, soutient la décision d’enlever l’insigne de l’avion de l’armée de l’air qui a rapporté aujourd’hui les corps des victimes de l’attentat à la bombe de Tel Aviv, en expliquant que la fin justifie les moyens.

« Les avions de l’armée de l’Air israélienne arboraient fièrement le symbole de l’état lorsqu’Israël est allé aider la Turquie après le terrible tremblement de terre il y a quelques années », a-t-elle déclaré à Walla.

Mais elle ajoute que « lorsqu’un dirigeant influencé par un islam radical prend le contrôle de la Turquie, tout est complètement oublié. C’est la même forme d’islam extrémiste qui pousse des Juifs dans de nombreux pays à masquer des signes de judaïsme et d’Israël, par auto-protection. Dans ce cas, des objections sionistes justifiables auraient pu faire du tort aux blessés. L’armée de l’air a, malheureusement, agi correctement »,

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...