Une élue de Yesh Atid, ayant comparé la loi sur l’État juif au nazisme, conspuée
Rechercher

Une élue de Yesh Atid, ayant comparé la loi sur l’État juif au nazisme, conspuée

Yael German a déclaré que le fait d'autoriser le projet de loi dit "État juif" était comparable au silence des Polonais face aux atrocités de l'ère nazie

Yael German, députée de Yesh Atid. (Crédit : Flash90)
Yael German, députée de Yesh Atid. (Crédit : Flash90)

La députée Yael German du parti Yesh Atid est sous le feu des parlementaires de la coalition depuis jeudi pour avoir laissé entendre que le fait d’autoriser le projet de loi dit « État juif » était comparable au silence des Polonais face aux atrocités de l’ère nazie.

« Après une visite au camp de concentration de Majdanek, j’ai compris que l’on ne peut rester silencieux face aux injustices à l’encontre des minorités », a déclaré Mme German lors d’une réunion du comité pour discuter du projet de loi controversé sur l’Etat-nation.

Le député Likud, Avi Dichter, qui a parrainé le projet de loi, reproche à Mme German d’avoir fait des comparaisons « méprisables » et « inappropriées » avec la Shoah, tandis que Mme Shuli Moalem-Refaeli, députée du parti HaBayit HaYehudi, a qualifié ses propos de « faux et [de] grave distorsion de l’Histoire ».

La clause 70 du projet de loi proposé est considérée comme approuvant légalement les villages exclusivement juifs en Israël, mais la même disposition pourrait exclure non seulement les Arabes, mais aussi d’autres minorités, comme les Juifs d’origine moyen-orientale, les Juifs ultra-orthodoxes ou les homosexuels de certaines communautés.

L’actuel président de l’Agence juive Natan Sharansky et le président de l’état juif Reuven Rivlin ont chacun appelé la coalition à revoir sa copie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...