Vente de F-35 aux EAU: Pelosi s’engage à garantir l’avantage militaire israélien
Rechercher

Vente de F-35 aux EAU: Pelosi s’engage à garantir l’avantage militaire israélien

La présidente de la Chambre des représentants dit que le Congrès "surveillera et contrôlera" et dit vouloir des détails sur la suspension de l'annexion en Cisjordanie

La présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, Nancy Pelosi, s'exprime lors d'une conférence de presse au Capitole à Washington, DC, le 10 septembre 2020. (Alex Wong/Getty Images/AFP)
La présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, Nancy Pelosi, s'exprime lors d'une conférence de presse au Capitole à Washington, DC, le 10 septembre 2020. (Alex Wong/Getty Images/AFP)

La présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, Nancy Pelosi, a promis mardi de veiller à ce qu’Israël maintienne son avantage militaire qualitatif au Moyen-Orient dans le cadre de toute vente d’armes américaines aux Émirats arabes unis.

Dans une déclaration faite à la Maison Blanche alors qu’Israël signait des accords de normalisation des relations avec les EAU et le Bahreïn, Pelosi a fait part de ses inquiétudes concernant les plans de Washington de vendre potentiellement des chasseurs furtifs F-35 et d’autres armements avancés à Abou Dhabi suite à l’accord.

« Aujourd’hui est un jour important, car l’Amérique se félicite de la signature des accords entre Israël, les EAU et le Bahreïn », a déclaré Mme Pelosi.

Mais « des questions demeurent – notamment en ce qui concerne l’engagement que les EAU ont reçu de l’administration Trump d’acheter des avions F-35 de fabrication américaine ».

Elle a déclaré que le Congrès, « sur une base bipartisane, surveillera et contrôlera pour s’assurer qu’Israël puisse maintenir son avantage militaire qualitatif dans la région ».

Le président américain Donald Trump a déclaré mardi qu’il n’avait « absolument aucun problème » à vendre des chasseurs F-35 évolués aux EAU.

Des avions de chasse F-35 israéliens et américains participent à un exercice conjoint au-dessus du sud d’Israël, le 29 mars 2020. (Armée israélienne)

Les États-Unis se sont traditionnellement engagés à protéger l’avance militaire d’Israël dans la région.

Selon la loi américaine, le Congrès est chargé d’examiner les ventes d’armes aux pays du Moyen-Orient sous l’angle du maintien de l’avantage militaire qualitatif d’Israël, une détermination généralement faite par le biais de consultations avec les responsables de la défense israélienne.

Si le Congrès ne peut pas bloquer les ventes d’armes, il peut cependant dresser des obstacles considérables.

Les médias ont indiqué qu’Israël avait donné son accord explicite ou tacite à la vente des chasseurs furtifs pour sceller l’accord avec les EAU, bien que le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu l’ait nié à plusieurs reprises et que de nombreux hauts fonctionnaires israéliens, dont le ministre de la Défense Benny Gantz, aient exprimé leur inquiétude quant à la perspective de cette vente.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...