Un voyage de médiation interculturelle a été organisé en Israël la semaine dernière par les associations SOS Racisme, l’Union des étudiants Juifs de France (UEJF), Beit Esther et l’association ECD.

Ce groupe composé d’une quarantaine de participants a visité de très nombreux sites historiques, culturels et religieux en Israël.

Les participants ont également rencontré de nombreuses associations spécialisées dans le dialogue et la médiation inter-communautaires telles que Mosaïca, le centre de médiation inter-culturel d’Abu Gosh, le centre Beith Ham et le centre Beith Hagefen de Haifa.

Toutes ces infrastructures ont en commun la volonté de rapprocher les communautés juives et arabes en créant un dialogue à travers diverses activités.

A l’occasion de ce voyage Latifa Ibn Ziaten, créatrice de l’association Imad en mémoire de son fils assassiné par Mohammed Merah, s’est rendue en Israël.

Cette dernière, via son association, participe à des événements favorisant la coexistence entre les peuples.

Elle s’était déjà rendue en Israël, en avril dernier, avec un groupe de jeunes afin de leur faire découvrir Israël et les territoires palestiniens ainsi que la complexité du conflit afin de combattre les préjugés.

Patrick Maisonnave et Latifa Ibn Ziaten et l'ensemble des élèves venus en Israël avec l'association Imad - 27 avril 2015 (Crédit : Ambassade française en Israël)

Patrick Maisonnave et Latifa Ibn Ziaten et l’ensemble des élèves venus en Israël avec l’association Imad – 27 avril 2015 (Crédit : Ambassade française en Israël)

Cette année, Latifa Ibn Ziaten a rejoint l’UEJF, SOS Racisme et tous les participants du voyage lors d’une rencontre avec les membres du Cercle des parents endeuillés. Cette association réunit des parents palestiniens et israéliens qui ont perdu un enfant dans le conflit israélo-palestinien.

Ces parents ont opté pour la réconciliation et interviennent en faveur d’un processus de paix.