Les Israéliens ont été prévenus mardi d’éviter de voyager en Jordanie, en Turquie et pour un nombre d’autres destinations touristiques. Le pays s’attend en effet à de nombreux départs à l’occasion de la fête de Pessah.

Les derniers avertissements, publiés deux fois par an par le Conseil  de sécurité nationale du bureau du Premier ministre, incluent des menaces de terrorisme importantes pour les Israéliens qui se rendraient dans la péninsule du Sinaï, en Égypte et à Tunis.

La Jordanie et le Sinaï ont figuré plusieurs fois dans les avertissements lors des dernières années.

Le mois dernier, un soldat israélien a tué un juge palestinien à la frontière séparant la Jordanie et la Cisjordanie. Une dispute diplomatique a éclaté entre les deux pays suite à l’incident.

Les législateurs jordaniens ont menacé de couper les liens avec Israël après que les députés israéliens aient proposé de prendre le contrôle du Mont du Temple, dont la Jordanie voudrait la garde.

Les Israéliens sont interdits d’entrée, conformément à la loi, en Irak, au Liban, en Iran, en Syrie, en Arabie Saoudite et au Yémen.

En plus de ces pays, le Conseil de sécurité nationale a averti les Israéliens de ne pas se rendre dans les États arabes, ni en Afghanistan, au Mali, en Indonésie, en Malaisie, au Pakistan, en Côte d’Ivoire, au Togo, au Burkina Faso, au Kenya, au Nigeria, en Turquie et en Azerbaïdjan.

Le Conseil indique que la liste est basée sur « des informations fiables qui indiquent des menaces potentielles basées sur une vue d’ensemble des services de renseignements sur une période de temps définie. »

Le Conseil souligne que les avertissements sont basés sur des menaces spécifiques plutôt que sur une analyse de la situation actuelle.

En outre, l’avertissement note que le Hezbollah tient Israël pour responsable de la mort du dirigeant Imad Mughniyeh et des récents raids aériens au Liban et a promis de se venger.

Le Hezbollah a été accusé d’avoir attaqué des Israéliens à l’étranger dans le passé. Les bombardements en Argentine en 1992 et 1994 lui sont attribués, ainsi qu’une attaque d’un bus à Burgas en Bulgarie en 2012.

Le Conseil recommande aux Israéliens se trouvant à l’étranger de rester sur leurs gardes, d’éviter les pays à hauts-risques, et « d’éviter de laisser des visiteurs suspects ou non-attendus entrer dans leur chambre d’hôtel ou leur résidence. »