Le Times of Israel suit en direct les événements tels qu’ils se déroulent jà partir du mercredi 20 août le 44e jour de l’opération Bordure protectrice. Le Hamas a violé une trêve mardi après-midi par une salve de roquettes sur Beer Sheva, incitant Israël à arrêter les négociations du Caire autour d’un cessez-le-feu à long terme. Les tirs de roquettes et de Tsahal se sont intensifiés mardi soir et dans la nuit.

Fin du direct

Les combats entre des jeunes Palestiniens et la police de l’AP près d’Hébron

Il y a de violents affrontements entre jeunes Palestiniens et les forces de sécurité palestiniennes à Yatta, au sud d’Hébron, rapporte la Deuxième chaîne Ohad Hamo.

Plus tôt dans la semaine, des milliers de partisans du Hamas sur leur chemin vers le quartier juif de Hébron ont été accueillis par des centaines de policiers de l’AP, qui ont été battus et chassés par la foule pro-Hamas.

Ouverture des abris recommandée par le Commandement de Défense passive

Le commandement de Défense passive émet des directives pour les abris de la région du Gush Dan autour de Tel Aviv à être ouverts, après que 56 roquettes aient été tirées depuis la bande de Gaza.

56 roquettes tirées depuis mardi après-midi

Israël aurait tenté de tuer le chef du Hamas

Un journaliste de la Dixième chaîne a dit mardi soir que, avant le récent barrage massif de roquettes, Israël a tenté d’assassiner un haut responsable du Hamas dans le quartier de Sheikh Radwan.

Alon Ben-David a tweeté que les responsables israéliens ont refusé de commenter les rumeurs que l’objectif de la tentative d’assassinat était à l’encontre du chef militaire du Hamas, Mohammed Deif.

Mohammad Deif

Mohammad Deif

Deif, considéré par beaucoup comme celui qui a coordonné les attaques du Hamas sur Israël au cours des dernières semaines, a survécu à plusieurs tentatives d’assassinat israéliennes au cours des dernières années.

La Deuxième chaîne a suggéré que la frappe avait cibler la maison d’un membre du Hamas dans l’enclave côtière.

Israël va revenir à une guerre

Mardi soir, un responsable de la Défense a déclaré à un correspondant de la Dixième chaîne, qu’Israël va revenir à une guerre.

« L’armée israélienne a été chargée d’opérer à partir de l’air en vue d’une opération terrestre, » a-t-il tweeté.

Le Dôme de fer intercepte 2 roquettes près d’Ashkelon

Après avoir été averti par les sirènes dans la ville méridionale d’Ashkelon, le Dôme de fer a intercepté deux roquettes qui visaient le Conseil régional de Hof Ashkelon.

Le Hamas revendique qu’Israël a essayé de tuer Mohammed Deif

Le membre du Hamas, Moussa Abu Marzuk, basé au Caire, affirme qu’Israël a essayé de tuer le chef militaire du Hamas, Mohammed Deif, rapporte Ynet.

« Nous ne nous sommes pas retirés des pourparlers »

« Nous partons demain, mais nous n’avons pas retiré des négociations, » dit Azzam al-Ahmad à l’AFP, ajoutant que les Palestiniens attendaient d’Israël de répondre à leur proposition de trêve.

« Nous n’allons pas revenir (au Caire) jusqu’à ce qu’Israël réponde, » dit-il.

Azzam al-Ahmad, un assistant du président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, chef de la délégation qui comprend des hauts fonctionnaires du Hamas.

Un des responsables du Hamas, Ezzat al-Rishq, prévient qu’«Israël ne jouira pas de la sécurité tant que le peuple palestinien ne l’est pas. »

– AFP

Photos de tirs de roquettes depuis Gaza sur Israël

Instructions du Commandement de la Défense passive publiées

Le Commandement de la Défense passive de Tsahal publie les instructions supplémentaires pour les civils alors que les tirs de roquettes ont repris à partir de la bande de Gaza.

Pour les communautés situées entre 0 et 7 kilomètres de la frontière de Gaza, les camps d’été et les établissements d’enseignement ne peuvent être protégés. Les centres commerciaux et les entreprises peuvent rester ouverts, mais les rassemblements de plus de 300 personnes ne sont pas permis.

Pour les communautés situées entre 7 et 40 kilomètres de Gaza, dont Ashdod, Ashkelon, Beer Sheva, les camps d’été et les établissements d’enseignement peuvent continuer comme d’habitude, tant qu’ils sont près des abris.

Les rassemblements de plus de 500 personnes ne sont pas autorisés, et les magasins et les entreprises peuvent rester ouverts.

Hamas : la femme et un enfant d’un chef militaire tués dans un raid israélien

La femme et une fille d’un chef militaire du Hamas ont été tuées mardi soir lors d’un raid aérien israélien à Gaza, a annoncé le mouvement islamiste palestinien tôt mercredi matin.

Dans un message sur Facebook, Moussa Abu Marzuk, numéro deux du bureau politique du Hamas, en exil, ne donne aucune précision sur le sort de Mohammed Deif, mari et père des victimes.

– AFP

Ban Ki-moon exprime sa déception face à l’effondrement de la trêve

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon publie une déclaration sur l’échec des pourparlers de cessez-le-feu au Caire.

Il n’attribue pas de blâme pour la violation de la trêve.

« Le Secrétaire général condamne dans les termes les plus forts la violation du cessez-le-feu humanitaire sous égide égyptienne qui devait expirer à minuit, heure locale. Il est gravement déçu par la reprise des hostilités. »

« Le Secrétaire général rappelle aux deux côtés leur responsabilité de ne pas laisser la situation dégénérer. Les espoirs de la population de Gaza pour un avenir meilleur et les espoirs du peuple en Israël pour le calme et la sécurité durable reposant sur les pourparlers au Caire. Le Secrétaire général appelle les délégations à la hauteur de cette attente et exhorte les parties à parvenir à un accord immédiat sur un cessez-le-feu durable qui aborde également les problèmes sous-jacents qui affligent la bande de Gaza ».

Ban Ki-moon, chef de l'ONU (Crédit : Fabrice Coffrini/AFP)

Ban Ki-moon, chef de l’ONU (Crédit : Fabrice Coffrini/AFP)

D’après le Hamas, au moins 11 morts au cours de la nuit

Au moins 11 Palestiniens sont morts et des dizaines de blessés dans les frappes aériennes israéliennes sur la bande de Gaza la nuit dernière, a fait savoir le Hamas.

Ce qui porte le nombre total de morts à 2018 depuis le début de l’opération « Bordure protectrice » selon les chiffres de l’organisation terroriste.

Israël conteste les chiffres du Hamas, et affirme que la plupart des morts sont des combattants armés ainsi que des civils délibérément utilisés comme boucliers humains pour dissuader Israël de frapper les sites terroristes.

Le Qatar menacerait d’expulser Meshaal

Un responsable du Fatah de haut rang affirme que le Qatar a menacé d’expulser Khaled Meshaal s’il acceptait le cadre égyptien de cessez-le-feu dans sa forme actuelle, selon un rapport publié par Al-Hayat.

Le fonctionnaire a aussi déclaré que le Hamas avait demandé que l’Egypte permette au Qatar de jouer un rôle dans la fin des combats dans la bande de Gaza et qu’un représentant du Qatar soit invité au Caire pour faciliter une trêve permanente.

Selon le quotidien, l’Egypte aurait fait savoir qu’elle acquiescerait à la demande que si le Qatar présentait ses excuses pour sa politique vers l’Egypte depuis la chute du président islamiste Mohamed Morsi.

Appel de 2 000 réservistes alors que les combats vont reprendre

L’armée israélienne va rappeler 2 000 réservistes, après l’échec des pourparlers de trêve et la reprise des roquettes sur les villes israéliennes la nuit dernière.

Au plus fort de l’opération « Bordure protectrice » le mois dernier qui comprenait une incursion terrestre dans la bande de Gaza, l’armée israélienne avait appelé quelques 86 000 réservistes.

La plupart ont déjà été libérés de leurs obligations ou prêts à l’être bientôt.

Un haut responsable israélien confirme la tentative d’assassinat ciblé de Deif

Un haut responsable israélien confirme à Walla que l’armée israélienne a tenté d’assassiner Mohammed Deif, le commandant de l’aile militaire du Hamas, tôt ce matin.

Selon les responsables médicaux de Gaza, l’épouse de Deif et sa fille ont été tuées dans le raid aérien de Tsahal sur sa maison dans le quartier de Sheikh Redwan de la ville de Gaza.

Il n’est pas encore clair si Deif a également été tué dans l’attaque. Un homme non identifié a été retrouvé dans les décombres, selon les rapports.

Réunion du cabinet de sécurité prévue dans la journée

Le cabinet de sécurité va se réunir au plus tard aujourd’hui pour discuter de la réaction aux nouveaux tirs de roquettes du Hamas après que les pourparlers de trêve au Caire aient été rompus hier soir.

Israël justifie la tentative de « liquidation » du chef militaire du Hamas

Le chef de la branche militaire du Hamas Mohammed Deif, dont la femme et une des filles ont été tuées mardi lors d’un raid aérien israélien à Gaza, est une « cible légitime à liquider », a affirmé mercredi un ministre israélien.

« Mohammed Deif mérite la mort comme (l’ex-numéro un d’Al-Qaïda) Ben Laden, c’est une cible légitime, et lorsqu’une occasion se présente il faut l’exploiter pour le liquider », a déclaré le ministre de l’Intérieur Gideon Saar à la radio militaire.

– AFP

Livni dit avoir entièrement soutenu la tentative d’assassinat de Mohammed Deif

La ministre de la Justice Tzipi Livni dit à Ynet qu’elle soutient la tentative de l’assassinat par Israël du chef militaire du Hamas, Mohammed Deif tôt ce matin dans la bande de Gaza.

Il n’est pas encore clair si Deif a été touché lors du raid.

Une roquette explose à Eshkol dans une zone ouverte

Peri s’oppose à une incursion massive dans Gaza

Israël n’aurait pas visé la maison du commandant des brigades armées du Hamas Izz ad-Din al-Qassam Mohammed Deif s’il n’avait pas reçu le renseignement qu’il était dans le bâtiment, a déclaré le ministre des Sciences et de la Technologie Yaakov Peri.

Peri, un ancien chef du Shin Bet qui siège aux réunions du cabinet de sécurité, mais n’a pas de droit de vote, dit à la radio militaire qu’il ne sait pas si l’insaisissable Deif a été tué durant la nuit.

Peri ajoute que les pourparlers pour obtenir un cessez-le-feu entre Israël et le Hamas ne faisaient qu’échouer au Caire principalement parce que le chef politique Khaled Meshaal continuait à demander « plus que ce que nous sommes prêts à donner. » Israël n’est pas prêt à discuter de l’ouverture d’un port à ce stade, parce qu’il n’y a pas de mécanisme de surveillance internationale, indique Peri.

Le ministre des Sciences et des technologies Yaakov Peri, un ancien chef du Shin Beth (Crédit : Yonatan Sindel/Flash 90)

Le ministre des Sciences et des technologies Yaakov Peri, un ancien chef du Shin Beth (Crédit : Yonatan Sindel/Flash 90)

Il dit que ce cycle de violence « pourrait prendre beaucoup plus de temps » et « nécessite beaucoup de patience … c’est une période très difficile, en particulier pour les résidents du Sud et de tous les habitants d’Israël. »

Peri dit n’être pas d’accord avec sa collègue du cabinet de sécurité Tzipi Livni – Israël ne devrait pas négocier directement avec le Hamas, mais seulement parler avec le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, parce que « Abbas ne peut pas déterminer ce qui va arriver à Gaza dans les prochains jours, mois et années. »

Il souligne qu’il soutient le retour de Abbas à Gaza et qu’il s’agit de la seule façon de résoudre ce conflit à travers les pourparlers indirects au Caire.

Enfin, dit-il à la demande de Naftali Bennett pour une offensive terrestre massive pour écraser le Hamas dans la bande de Gaza à ce stade « n’est pas acceptable pour moi. Nous pouvons être entraînés dans une offensive terrestre majeure « , dit-il, » mais ce n’est pas mon option préférée. Je ne dis pas que cela ne sera pas nécessaire ».

Un responsable du Hamas : Israël nous a de nouveau imposé la guerre

Un responsable du Hamas et membre de la délégation palestinienne au Caire, Izzat al-Rishq blâme Israël pour l’échec des négociations de trêve.

« Israël nous a de nouveau imposé la guerre, » il tweete, promettant de faire face à Israël de le ​​ »surmonter ».

60 sites terroristes ciblés par Tsahal ; 70 roquettes tirées sur Israël

L’armée israélienne a dit qu’il visait 60 « sites terroristes » dans la bande de Gaza dans la nuit, après que 70 roquettes ont été tirées sur des villes israéliennes depuis la nuit dernière, lorsque les pourparlers de trêve indirectes entre Israël et le Hamas ont échoué au Caire.

Le cabinet de sécurité se réunit à 14h

Le cabinet de sécurité doit se réunir à 14 heures, heure locale, pour discuter de la reprise des combats dans la bande de Gaza et des tirs de roquettes du Hamas sur Israël.

Al-Aqsa TV rapporte des frappes sur Khan Younis

La chaîne de télévision Al-Aqsa du Hamas rapporte que l’armée israélienne est en train de procéder à des frappes à Khan Younis, dans le sud de la bande de Gaza.

L’Egypte appelle Israéliens et Palestiniens à reprendre les négociations

L’Egypte a appelé mercredi Israéliens et Palestiniens à reprendre les négociations au Caire, exprimant « son profond regret » au sujet de la rupture de la trêve dans la bande de Gaza, a indiqué le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

– AFP

Depuis 10H04, sirènes entendues dans le pays

Les villes concernées sont Hof Ashkelon, Sha’ar Hanegev, Ashdod, Ashkelon, Eshkol et les localités situées autour de la bande de Gaza.

On ne déplore pas jusqu’à présent de blessés, ni de dégâts.

Un Hamas cynique et difficile à décourager

Le business du Hamas n’est pas de gouverner Gaza ; c’est celui de mettre fin à l’existence d’Israël par le biais du terrorisme.

Pour lire l’opinion de David Horovitz en entier, cliquez ici.

Frappe sur la maison de Deif tue son fils en bas âge, pas sa fille

La frappe de l’armée israélienne sur la maison du commandant du Hamas Muhammad Deif tôt ce matin a tué sa femme et son jeune fils, pas sa jeune fille, comme indiqué précédemment.

Gal Berger d’Israël Radio tweete un avis de décès de l’hôpital Shifa à Gaza indiquant les noms de Wada Deif, 28 ans, et Ali Deif, sept mois.

Un mort dans un nouveau raid aérien israélien sur Gaza

Un Palestinien a été tué mercredi matin dans un nouveau raid de l’aviation israélienne à Gaza, portant à au moins 10 le nombre de Palestiniens tués depuis la rupture de la trêve dans l’enclave côtière, ont annoncé des sources médicales du ministère de la Santé du Hamas.

– AFP

Hollande proposera en septembre « une initiative » contre les jihadistes en Irak

Le président français François Hollande proposera « dès septembre » une « initiative » sur la sécurité en Irak et la lutte contre l’Etat islamique, estimant que la situation internationale est « la plus grave » depuis 2001, dans un entretien mercredi au Monde.

« Nous devons envisager une stratégie globale contre ce groupe qui s’est structuré, qui dispose de financements importants et d’armes très sophistiquées, et qui menace des pays comme l’Irak, la Syrie ou le Liban », a dit le président Hollande au quotidien, selon le texte diffusé par la présidence.

AFP

« Vous verrez les résultats de la frappe sur Deif » prévient Aharonovitch

Le ministre de la Sécurité publique Yitzhak Aharonovitch a expliqué aux journalistes qu’ils « verront certainement les résultats » de la tentative d’assassinat du commandant du Hamas Muhammad Deif, rapporte la radio israélienne.

Aharonovitch a affirmé que Israël continuerait à frapper les chefs d’organisations terroristes, où qu’ils soient. Ils ne sont pas à l’abri, a-t-il précisé.

Aharonovitch est un membre du cabinet de sécurité. Celui-ci devrait se réunir à deux heures pour discuter de la situation en cours à Gaza.

Le Hamas demande aux Gazaouis d’assister aux funérailles de la famille de Deif

Le Hamas exhorte les Palestiniens à assister aux funérailles de l’épouse et du fils du commandant du Hamas Mohammad Deif, qui ont été tués dans une frappe de Tsahal ce matin sur leur maison à Gaza.

Le Hamas n’a ni confirmé ni nié que Deif a également été tué dans la frappe. Le corps d’un homme non identifié a été retrouvé dans les décombres, a rapporté la Deuxième chaîne.

Au moins 45 autres personnes auraient été blessés dans l’attaque, selon des responsables des services d’urgence.

Nommé chef de la branche armée du Hamas en 2002 après que son prédécesseur Salah Shehade a été assassiné, Deif a déjà échappé à cinq tentatives d’assassinat précédentes par Israël.

Israël voit Deif comme «le cerveau» derrière la campagne d’attentats-suicide qui a visé des bus et des lieux publics à Tel Aviv et à Jérusalem jusqu’en 2006.

AFP, Times of Israel Staff

Une roquette touche une maison à Hof Ashkelon ; interceptions du « Dôme de fer »

Cette roquette tirée de Gaza n’aurait causé aucun blessé.

Un peu plus tôt, le « Dôme de fer » avait réussi à intercepter 4 roquettes au-dessus d’Ashdod.

 

80 tirs de roquettes sur Israël

Deux roquettes interceptées dans le Sud

Deux roquettes ont été interceptées par tout le système antimissile « Dôme de fer », l’une sur la ville de Kiryat Malachi et l’autre sur la région de Hof Ashkelon. Un troisième fusée aurait frappé près d’une synagogue dans la région de Hof Ashkelon.

Les sirènes continuent à retentir dans la zone d’Ashkelon.

Interception d’une roquette sur le centre d’Israël

Tsahal vient de twitter qu’une roquette visant le centre du pays a été interceptée par le « Dôme de fer »

Une source du Hamas affirme qu’Israël n’aurait pas tué Deif

Une source du Hamas a fait savoir à la chaîne qatarie Al-Jazeera qu’Israël avait échoué dans sa tentative de tuer le commandant du Hamas Mohammad Deif hier soir, lorsque l’armée israélienne a frappé sa maison dans un quartier de la ville de Gaza, tuant trois personnes, dont l’épouse et le fils de Deif.

L’identité du troisième décès n’a pas encore été publiée

Egypte : 4 hommes enlevés et décapités dans le Sinaï

Les corps de quatre hommes décapités ont été découverts mercredi dans la péninsule du Sinaï égyptien, ont affirmé des responsables de la sécurité, soupçonnant des jihadistes d’avoir exécuté les victimes en pensant qu’elles soutenaient l’armée.

Les militaires égyptiens mènent dans le nord du Sinaï une vaste offensive contre des groupes jihadistes, qui ont multiplié leurs attaques contre les forces de sécurité depuis la destitution par l’armée du président islamiste Mohamed Morsi en juillet 2013.

Mercredi, des habitants de la région du Cheikh Zoueid, au sud de la ville de Rafah, ont découvert les corps décapités des quatre victimes, des civils enlevés deux jours plus tôt, ont affirmé des responsables de la sécurité.

Ils ont ajouté que des djihadistes pourraient avoir exécuté les quatre hommes, croyant qu’ils soutenaient les forces de sécurité dans leur offensive contre les jihadistes.

Un groupe peu connu a récemment distribué dans la région des tracts menaçant d’exécuter tout individu collaborant avec les forces de sécurité, ont également affirmé les responsables.

Le nord de la péninsule du Sinaï est le bastion de groupes djihadistes disant s’inspirer d’Al-Qaïda et qui ont lancé une vague d’attentats contre les forces de sécurité depuis la destitution de M. Morsi, en représailles à la sanglante répression qui s’est abattue sur ses partisans.

– AFP

Hamas : Netanyahu a perdu sa chance pour la trêve

Un porte-parole du Hamas déclare que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a perdu une occasion de parvenir à un cessez-le- feu, et a promis de « frapper Israël avec tout ce dont le [Hamas] dispose, » rapporte Ynet

Ligue arabe : Israël « entrave » les négociations de cessez-le-feu

Le secrétaire général de la Ligue arabe a accusé mercredi Israël d' »entraver » les négociations de cessez-le-feu, au lendemain de la reprise des hostilités entre Israéliens et Palestiniens.

« Israël entrave tout type d’accords conduisant à l’apaisement dans la bande de Gaza », a indiqué à des journalistes le secrétaire général de l’organisation panarabe Nabil Al-Arabi.

Il s’exprimait avant de s’envoler pour Genève, où il doit rencontrer avec une délégation de ministres arabes des responsables suisses et des membres du Comité international de la Croix rouge afin de réclamer la protection des civils palestiniens à Gaza conformément aux conventions de Genève.

Le ministre des Affaires étrangères soudanais Barnaba Marial Benjamin (au fond à gauche) et le secrétaire général de la Ligue arabe Nabil al Arabi (au fond à droite) (Crédit : AFP/Khaled Desouki)

Le ministre des Affaires étrangères soudanais Barnaba Marial Benjamin (au fond à gauche) et le secrétaire général de la Ligue arabe Nabil al Arabi (au fond à droite) (Crédit : AFP/Khaled Desouki)

– AFP

Al-Rishq à Deif : Bénis soit le martyre de votre femme, de votre fils

Un responsable du Hamas et membre de la délégation palestinienne au Caire, Izzat al-Rishq, écrit un tweet adressé au commandant du Hamas Muhammad Deif, qui peuvent ou peuvent ne pas avoir été assassinés par Israël la nuit dernière, bénissant le meurtre de la femme et celui du fils de Deif par l’armée israélienne qui a frappé leur maison.

Les funérailles des deux se déroulent dans la ville de Gaza pour le moment.

« Mon frère, je vous salue et votre résistance et votre persévérance et le sang doux que vous avez à perdre. Béni soit le martyre de votre femme et de votre fils. Puissent-ils suivre le convoi de martyrs tombés dans les batailles passées, présentes et à venirs », écrit al-Rishq.

Des milliers pleurent la femme de Deif et de son fils à Gaza

Plusieurs milliers de personnes en deuil se joignent à la procession funèbre de l’épouse et du bébé du commandant militaire du Hamas Mohammed Deif, exigeant vengeance contre Israël.

Des tirs de kalachnikovs ont été tirés en l’air, ils portent les corps de Widad, 27 ans et de son fils de sept mois, Ali, qui ont été tués dans un raid aérien sur la ville de Gaza la nuit dernière.

Les deux corps sont enveloppés dans des drapeaux verts du Hamas car ils sont réalisés à partir de la mosquée au cimetière dans le camp de réfugiés de Jabaliya. Pleureuses portent également les organismes de drapeau enveloppé de deux hommes tués dans un raid aérien plus tôt aujourd’hui sur une moto, les deux militants présumés du Hamas.

« Vengeance, vengeance, vengeance », crie la foule alors qu’ils marchent vers le cimetière en agitant des drapeaux du Hamas et en dénonçant le meurtre de la seconde épouse et du jeune fils de Deif, le chef des Brigades Izz Edin al-Qassam.

« Je suis comme tous les autres habitants de la bande de Gaza. Je ne suis pas différent des autres qui ont perdu des enfants. C’est comme un tsunami », dit le père de Widad, en colère, Mustafa Harb Asfura, 56 ans.

Alors que sa fille faisait des études universitaires, elle s’est mariée avec Deif il y a sept ans, son père craignait alors que c’était une condamnation à mort.

« Ma fille savait qu’elle allait mourir en martyr quand elle a décidé de se marier avec Mohammed Deif. A chaque instant, depuis, je m’y attendais à entendre sa mort », dit-il.

Asfura dit qu’il avait seulement vu son gendre une fois, lorsque le couple s’est marié.

Après cela, il ne savait même pas où sa fille vivait, tel est le secret qui entoure Deif dans sa détermination à éviter la détection par Israël.

Widad et Deif ont eu deux filles et un fils ensemble. Elle a également eu deux fils d’un premier mariage, a indiqué la famille.

Bilan depuis 24h par le porte-parole de Tsahal

Depuis que le Hamas a violé le cessez-le-feu il y a près de 24 heures, plus de 137 roquettes ont été lancées ; 94 ont frappé Israël et 24 ont été interceptées par le système anti-missile du Dôme de fer.

Une roquette explose dans une zone ouverte à Eshkol

Deif toujours à la tête des opérations du Hamas

Le Hamas dit que le commandant militaire Mohammed Deif est encore en vie et toujours à la tête des opérations de la branche armée Hamas dans la guerre en cours avec Israël dans et autour de Gaza.

« L’occupation paiera pour ses crimes contre les civils palestiniens et ceux qui vivent autour de la frontière de Gaza ne seront pas rentrés à la maison jusqu’à ce que Mohammed Deif le décide », dit le porte-parole du Hamas, Sami Abu Zuhri dans un communiqué.

– AFP, TOI Staff

Bilan depuis la reprise des combats selon le Hamas

Au moins 18 Palestiniens, dont la femme et le fils du chef militaire du Hamas, ont été tués et 120 blessés dans des raids israéliens à Gaza depuis la rupture mardi soir de la trêve, selon des sources médicales du ministère de la Santé du Hamas.

Les nouvelles victimes portent à au moins 2 036 le nombre de morts Palestiniens depuis le début du conflit le 8 juillet, déclenché par une offensive aérienne israélienne pour faire cesser les tirs de roquettes palestiniens, selon le porte-parole des services d’urgence de Gaza, Ashraf al-Qodra.

Plus de 10 300 Palestiniens ont également été blessés.

– AFP, TOI Staff

Un don en mémoire des 3 adolescents enlevés et assassinés

Un homme de Chicago fait un don d’ambucycles en mémoire des adolescents tués
Jeff Aeder, un homme d’affaires de Chicago, fait un don de trois ambucycles à United Hatzalah en souvenir de la mémoire des 3 adolescents israéliens tués Gil-ad Shaar, 16 ans, Eyal Yifrach, 19 ans et Naftali Fraenkel, 16 ans, qui ont été enlevés et tués le 12 juin.

« Nous voulions commémorer Naftali, Gilad et Eyal par un moyen de sauver des vies, et diamétralement opposé à l’idéologie meurtrière qui a illustré leur vie », dit Aeder dans un communiqué.

Rachelle Fraenkel, la mère de Naftali Fraenkel, la qualifié de « mémorial parfait. »

« Trois ambulances à deux roues, se précipiter pour sauver des vies, avec l’énergie de la jeunesse. Je peux voir Eyal, Gil-ad, et Naftali sur chacun de ces ambucyles. Ils veulent faire le bien dans le monde et sauver des vies », dit-elle.

Explosion de roquettes dans la région d’Eshkol

Une roquette a été tirée depuis la bande de Gaza sur une zone ouverte dans la région d’Eshkol.

Il n’y a pas de dommages ou de blessés à déplorer dans l’immédiat.

Sirènes aux alentours de la frontière de Gaza

Un député britannique interrogé pour ses propos anti-Israël

Le député britannique George Galloway, qui a appelé à une « zone libérée d’Israël » dans la ville de Bradford, est interrogé par la police, alors qu’il est sous caution, rapporte The Express.

Le Crown Prosecution Service va décider si le législateur controversé aura une amende pour ses commentaires.

Plus tôt ce mois-ci, Galloway a déclaré : « Nous ne voulons pas de produits israéliens ; nous ne voulons pas de services israéliens ; nous ne voulons pas d’universitaires israéliens à l’université ou au collège ».

« Nous ne voulons même pas de touristes israéliens à Bradford, même si aucun d’entre eux n’avaient pensé à le faire. Nous rejetons cet Etat barbare, ​​sauvage et illégale qui s’appelle Israël – et vous devriez en faire autant ».

George Galloway (Crédit : capture d'écran YouTube)

George Galloway (Crédit : capture d’écran YouTube)

Le leader iranien offre des « aides » aux Palestiniens

Dans un article où le président Rouhani s’engagent à soutenir les Palestiniens, les Irakiens et les Syriens, une erreur apparaît dans le titre. Le dirigeant iranien offre des « Aids » [Sida en anglais] aux personnes touchées par la violence régionale.

« Aujourd’hui, le peuple de l’Irak, de la Palestine, de la Syrie et d’autres pays musulmans attendent l’aide des Iraniens et nous devons aider nos frères », dit-il.

« Les bourreaux israéliens font pleuvoir des barrages de balles et de bombes sur la nation palestinienne opprimée, ce qui n’est pas acceptable du tout. »

Capture d'écran de la page FB du leader iranien Rouhani

Capture d’écran de la page FB du leader iranien Rouhani

Abbas en visite au Qatar

Le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a entamé mercredi une visite à Doha où il doit avoir des consultations sur la situation à Gaza où les hostilités ont repris entre Israéliens et Palestiniens.

L’agence officielle Qna a rapporté, sans donner de détails, l’arrivée d’Abbas qui, selon l’ambassadeur palestinien au Qatar, Mounir Ghannam, doit s’entretenir avec l’émir du Qatar, cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani.

Abbas doit également avoir des consultations avec le chef politique en exil du Hamas, Khaled Meshaal.

Sa visite était prévue avant la rupture du cessez-le-feu à Gaza.

– AFP

Uri Ariel appelle à une autre offensive terrestre

Le ministre du Logement Uri Ariel appelle à une autre incursion terrestre dans la bande de Gaza pour éliminer la menace de tirs de roquettes une fois pour toutes.

« Les actions jusqu’à présent n’ont pas apporter le calme – il est clair qu’il n’y a pas le choix, à part une incursion terrestre », dit-il à la Deuxième chaîne. Il dit que cela devrait être fait « bientôt, avec force et rapidement. »

En ce qui concerne le ciblage de Tsahal du dirigeant du Hamas, il dit : « J’espère que les rapports sur la mort de Mohammed Deif sont vrais. »

Le ministre du Logement Uri Ariel, lors d'un evenement organise par le Conseil Sioniste d'Israel et l'Organisation Sioniste Mondiale, le 7 février 2014 (Crédit : Hadas Parush/Flash 90)

Le ministre du Logement Uri Ariel, lors d’un événement organisé par le Conseil Sioniste d’Israël et l’Organisation sioniste mondiale, le 7 février 2014 (Crédit : Hadas Parush/Flash 90)

Le cabinet se réunit à Tel Aviv

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu convoque une réunion du cabinet avec les ministres du gouvernement au siège du ministère de la Défense à Tel Aviv.

Le Premier ministre devrait mettre à jour les ministres sur la situation sécuritaire, et discuter de la prochaine étape quant à la réponse d’Israël quant à la reprise des tirs de roquettes.

La branche armée du Fatah revendique les tirs de roquettes sur Ashkelon

Les Brigades Abdul Qader Husseini, une branche armée du mouvement Fatah à laquelle le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas appartient, revendique la responsabilité du tir de deux roquettes sur Ashkelon ce matin.

Le Hamas intensifie ses menaces contre les « collaborateurs »

L’analyste Ehud Yaari de la Deuxième chaîne dit que, compte tenu du ciblage d’Israël contre le chef du Hamas Mohammed Deif, la direction du Hamas a proféré des menaces à exécution contre les collaborateurs, après sans doute que certains ont averti Israël de la situation géographique de Deif.

Quant à savoir si Deif est vivant ou mort, Yaari dit : « Nous ne savons pas s’il n’est pas mort. »

Le raid aérien israélien indique qu’Israël avait des renseignements précis quant à la localisation de Deif, dit-il, et s’il était à son domicile – mais il reste difficile de savoir s’il l’était – il est probable qu’il n’a pas survécu.

Le correspondant militaire de la chaîne de télévision Roni Daniel souligne que Deif obéit aux ordres de Khaled Meshaal, le chef du bureau politique du Hamas qui réside au Qatar, qui a mené la barque tout au long de la campagne de Gaza.

Le Hamas dit avoir ciblé une installation de gaz offshore

Le Hamas affirme avoir tiré deux roquettes sur l’installation de gaz Noa au large des côtes de la bande de Gaza, rapporte Reuters.

Cependant, Israël nie que des projectiles ont frappé le gaz israélien, qui se trouve sur une plate-forme à environ 30 kilomètres au large des côtes de Gaza.

Vue aérienne sur une installation de gaz au large des côtes de Gaza (Crédit : Albatross Aerial photography/Noble Energy/Flash90)

Vue aérienne sur une installation de gaz au large des côtes de Gaza (Crédit : Albatross Aerial photography/Noble Energy/Flash90)

Les pourparlers au Caire « vont probablement reprendre »

Une source proche du Hamas insiste sur le fait que, malgré l’escalade actuelle, les pourparlers de cessez-le-feu au Caire sont susceptibles de reprendre d’ici peu, rapporte Ynet.

Il affirme que les négociations n’ont pas manqué, et que les Palestiniens ont accepté la proposition égyptienne, mais qu’Israël s’est retiré à la dernière minute.

La source palestinienne dit aussi au sujet de la tentative d’élimination du chef du Hamas Mohammed Deif que Netanyahu « a trouvé une occasion de parvenir à une victoire afin de renforcer sa popularité, qui est en déclin. »

Sirènes à la périphérie de Gaza, Ashkelon

Deif aurait succombé dans l’attaque, pensent certains

Fox News rapporte que le chef du Hamas Mohammed Deif a vraisemblablement été tué dans le raid aérien israélien qui a visé sa maison pendant la nuit.

Citant des sources du renseignement israélien, il signale que le chef militaire « est censé avoir été tué » mercredi matin.

Une roquette interceptée à Beer Sheva, 4 explosent à Eshkol

Une délégation israélienne arrive au Caire – médias égyptiens

Des médias égyptiens rapportent que l’équipe israélienne composée de cinq personnes a atterri au Caire pour des entretiens avec des responsables égyptiens pour négocier un cessez-le-feu avec le Hamas.

Des sirènes sonnent dans le centre d’Israël

Le Dôme de fer intercepte plusieurs roquettes. Deux roquettes sont interceptées sur Netivot, et deux autres sont abattues sur Ashkelon, selon le site de nouvelles Ynet.

La Deuxième chaîne rapporte deux interceptions supplémentaires au-dessus du ciel de Tel Aviv.

Aucune décision n’ a été prise au cabinet de sécurité

La Deuxième chaîne rapporte que la réunion du cabinet de sécurité d’aujourd’hui a été davantage une session de mise à jour que l’occasion de prendre des décisions.

Les différents ministres ont réfléchi à ce qu’Israël devrait faire, le ministre des Affaires stratégiques Yuval Steinitz appelant à une offensive terrestre majeure dans la bande de Gaza.

Auparavant, le ministre des Affaires étrangères Liberman a réitéré son appel à Israël pour écraser le Hamas.

Pour l’instant, cependant, la tactique israélienne semble être de faire pression sur le Hamas et de menacer de répondre aux tirs de roquettes par de grands raids aériens.

« Le Premier ministre Netanyahu et le ministre de la Défense Yaalon entendent les différents ministres, » rapporte la Deuxième chaîne, puis sont revenus à la façon dont ils veulent exécuter cette opération.

Le Hamas met en garde les compagnies aériennes

Le Hamas met en garde les compagnies aériennes étrangères. Il leur recommande de ne pas utiliser l’aéroport Ben Gurion à partir de 6 h demain.

Son porte-parole indique aussi qu’il ne retournera pas au Caire pour les négociations de cessez-le-feu.

Plus de 180 roquettes tirées depuis la fin de la trêve

L’armée israélienne indique dans un communiqué que plus de 180 roquettes ont été tirées sur Israël depuis que le cessez-le-feu a été rompu mardi après-midi. Parmi ces roquettes tirées, 131 ont frappé Israël et Dôme de fer en a interceptées 34.

Lors de la dernière salve de roquettes, une roquette a été interceptée au-dessus de Tel-Aviv, deux autres ont été abattues au-dessus d’Ashkelon, et deux autres ont aussi été interceptées à Beer Sheva, informe l’armée.

Dôme de fer intercepte une roquette sur Ashkelon

Le Dôme de fer a intercepté une roquette sur Ashkelon, selon la Deuxième chaîne, quelques instants après que les sirènes aient retenti dans la région et dans les villes frontalières avec Gaza.

Un ministre affirme que les pourparlers ne reprendront pas

Le ministre des Transports Israël Katz a déclaré sur la Deuxième chaîne que les négociations du Caire pour un cessez-le-feu avec le Hamas ne reprendront pas.

Plus tôt dans la journée, les médias égyptiens ont indiqué qu’une équipe israélienne avait atterri au Caire pour de nouvelles consultations diplomatiques avec les dirigeants égyptiens dans le but de négocier un cessez-le-feu.

Sans entrer dans les détails, Katz a appelé à une intervention militaire pour neutraliser la menace représentée par les roquettes.

Des abris placés dans les champs

A côté des rangées de tomates, de la luzerne et d’autres plantes qui poussent dans le sud d’Israël, de petits bâtiments blancs, ressemblant à des igloos commencent à apparaître dans les champs près de la frontière avec Gaza.

Ces bâtiments, essentiellement des unités modulaires renforcées, sont placés dans des champs pour protéger les travailleurs agricoles qui tentent de travailler. Les champs sont trop loin des refuges permanents et ils sont exposés aux tirs quasi-constants de roquettes de la bande de Gaza.

Ces 119 refuges, qui coûtent 30 000 shekel chacun, ont pris une nouvelle importance depuis le début de l’opération Bordure protectrice, car ces ouvriers agricoles, la plupart des ressortissants thaïlandais, ont du mal à travailler tout en étant régulièrement bombardés par tirs de roquettes et de mortiers.

– Justin Jalil

Les négociations du Caire pour une trêve sont terminées

La branche armée du Hamas palestinien a estimé mercredi soir que les négociations pour un cessez-le-feu entre Israéliens et Palestiniens étaient terminées après qu’un raid israélien a tué la femme et le bébé de son chef.

« Une initiative (de cessez-le-feu) est arrivée morte-née et aujourd’hui, elle a été enterrée avec le martyr Ali Deif », le fils de Mohammed Deif, chef des Brigades Ezzedine al-Qassam, a déclaré dans une allocution télévisée le porte-parole des Brigades al-Qassam, Abou Obeida.

« Nous appelons la délégation palestinienne à quitter immédiatement Le Caire et à ne pas y revenir », a-t-il ajouté.

– AFP

Netanyahu et Yaalon vont s’adresser à la population

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le ministre de la Défense Moshe Yaalon vont bientôt faire une déclaration.

Le Hamas affirme que Deif est encore en vie

Dans une déclaration télévisée, un porte-parole de la branche militaire du Hamas a sous-entendu – sans que cela soit trop explicite – que son commandant Mohammed Deif était toujours vivant.

Le porte-parole masqué affirme qu’Israël a violé le cessez-le-feu mardi. (En réalité, la trêve a été violée par des tirs de roquettes à partir de Gaza.) « Vous, Israël, êtes un grand mensonge », a-t-il asséné.

Il affirme que Deif « a déjoué vos célébrations depuis 25 ans » – une référence à la longue carrière de terroriste de Deif et des efforts infructueux d’Israël pour le tuer.

Il retrace le chemin de Deif des pierres aux bombes, des attentats-suicides aux roquettes. Il s’est vanté en affirmant que les capacités de roquettes du Hamas « vous ont étonné. » (Le Hamas a tiré quelque 3 500 roquettes sur Israël depuis le début du mois de juillet.)

«Nous vous promettons que Mohammad Deif sera le commandant militaire de l’armée qui libérera al-Aqsa»,déclare-t-il.

Alors qu’il parle, les sirènes retentissent dans les villes frontalières de Gaza.

La résidence de Deif aurait été proche d’une installation de l’UNRWA

La maison où le chef militaire du Hamas Mohammed Deif se cachait était adjacente à une installation de l’UNRWA dans le quartier de Sheikh Radwan de la ville de Gaza, selon la Dixième chaîne.

La résidence appartenait à la famille al-Dalo, et est décrite par la chaîne de télévision comme un bastion du Hamas. Le fils d’al-Dalo Jamal Mohammed Yassin supervise les lancements de roquettes du Hamas, tandis qu’un autre fils, Noor dirige la station d’Al-Aqsa du groupe terroriste.

« Près de l’immeuble, pendant les frappes aériennes, il y a un parking où il y avait un véhicule de l’ONU, et il est possible que l’appartement ait été choisie en raison de sa proximité avec le centre d’assistance de l’UNRWA », explique la Dixième chaîne.

Netanyahu : L’opération n’est pas terminée

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu dit qu’Israël utilise tous ses efforts pour mener à bien la campagne, pour rétablir le calme dans le sud. « Nous allons continuer jusqu’à ce que l’objectif soit atteint », dit-il.

L’intérêt du peuple d’Israël est la seule chose qui guide mes décisions, dit-il.

Netanyahu remercie les citoyens d’Israël, en particulier ceux du sud, pour leur résilience, et présente ses condoléances aux familles endeuillées.

Il dit que l’opération n’est pas terminée, « pas un seul instant », et rappelle que c’est un long processus.

‘l’opération a frappé le Hamas avec le coup le plus fort qu’ils aient jamais reçu »

Netanyahu dit qu’Israël a frappé un coup important à l’infrastructure militaire du Hamas, et a déjoué tous leurs efforts pour attaquer Israël, de l’air, la mer, ou la terre.

Il dit que c’est le coup le plus fort au Hamas depuis sa création.

« Nous avons éliminé des centaines de terroristes, nous avons démantelé ses tunnels d’attaque, nous avons déjoué tous ses efforts pour nous attaquer », dit-il.

Au Moyen-Orient, il faut de la patience ainsi que de la force, dit-il.

Netanyahu ne traite pas de l’élimination de Deif

Dans son discours, le Premier ministre n’évoque pas la frappe sur la maison de Mohammed Deif.

Ministre de la Défense – Nous avons atteint les objectifs, frappé les dirigeants

Le ministre de la Défense Yaalon fait écho au discours du Premier ministre, et souligne l’ampleur des dégâts que le Hamas a subi.

Il dit que l’opération se poursuivra jusqu’à ce que le calme soit rétabli, mais exige de la patience.

Le ministre de la Défense dit : « Nous avons attaqué plus de 100 cibles dans la journée écoulée, nous avons frappé les [fonctionnaires] du Hamas », dans une référence apparente à la frappe sur la maison de Deif.

Roquette à Yad Mordechai

Netanyahu : Les dirigeants du Hamas sont des « cibles légitimes »

En réponse à une question à propos de la frappe déclarée sur la maison de Deif, Netanyahu dit : « Les commandants des organisations terroristes sont une cible légitime, personne n’est à l’abri. »

Il refuse de donner des précisions.

Interrogé sur les objectifs militaires à long terme, Netanyahu dit : « Qui a dit que nous avons renoncé à l’option de renverser le Hamas ? »

« Les ennemis d’Israël¬ sont les ennemis de tous les pays, » ajoute t-il.

Netanyahu : La plupart du monde arabe est contre le Hamas

Netanyahu dit que la plupart du monde arabe est opposé au Hamas, et est de loin plus isolé qu’il n’y paraît.

« Qui le soutient ? Le Qatar, la Turquie, l’Iran. Qui d’autres ? Le Qatar, la Turquie, l’Iran, » il répond.

Netanyahu refuse les tensions entre Israël et les Etats-Unis

Le Premier ministre a dit que les relations diplomatiques avec les Etats-Unis sont solides, malgré les rapports faisant état du contraire.

Il dit qu’il a eu une très bonne conversation avec la secrétaire d’Etat John Kerry aujourd’hui.

Netanyahu salue l’administration Obama pour son soutien, qui dit-il est meilleur que le soutien reçu lors de la campagne de 2002. Le Premier ministre remercie les États-Unis pour son financement pour le Dôme de fer.

Notre relation avec les États-Unis est renforcée par les développements régionaux, y compris le conflit actuel avec l’Etat islamique en Irak, dit-il.

Un responsable du Hamas en Turquie revendique le meurtre des 3 adolescents

Un responsable du Hamas, Saleh al-Arouri revendique la responsabilité de l’enlèvement et de l’assassinat des trois adolescents israéliens le 12 juin dernier.

L’enregistrement, apparemment fait lors d’une conférence en Turquie, représente le lien le plus fort entre l’attaque en Cisjordanie et la branche armée du Hamas.

« Je loue l’action courageuse que les Brigades al-Qassam ont effectuées, l’enlèvement des trois colons à Hébron, » dit-il, ajoutant que certains disent qu’il a été fait au nom des Palestiniens détenus qui étaient en grève de la faim dans les prisons israéliennes.

Israël avait rapidement accusé le Hamas d’implication après l’enlèvement de Naftali Fraenkel, Gil-ad Shaar et Eyal Yifrach, mais le groupe terroriste avait démenti.

Les compagnies aériennes ignorent les menaces du Hamas

Malgré l’avertissement du Hamas, les compagnies aériennes étrangères et israéliennes ne changeront pas ou ne comptent pas suspendre leurs vols en liaison entre l’aéroport Ben Gurion de demain, rapporte Haaretz.

2 Palestiniens auraient été tués dans le nord de la bande de Gaza

Deux hommes palestiniens, âgés de 21 et 35 ans, auraient été tués à la suite des récentes frappes aériennes de l’aviation israélienne dans le nord de la bande de Gaza, rapporte la radio israélienne.

Selon des sources palestiniennes dans la bande de Gaza, contrôlée par le Hamas, 33 autres personnes ont été blessées.

Depuis la reprise des hostilités hier, plus de 20 Palestiniens ont été tués et plus de 120 blessés, selon des sources médicales de Gaza citées dans le rapport.