Le récital de chants rares de Benjamin Alunni, à la croisée de la France et du monde juif
Rechercher

Le récital de chants rares de Benjamin Alunni, à la croisée de la France et du monde juif

En araméen et en yiddish, en français et en hébreu, l'artiste présente "Confluence(s)", à l'Athénée Théâtre Louis-Jouvet le 7 décembre

Le ténor Benjamin Alunni se produit le 7 décembre à l'Athénée pour un récital franco-hébreu (Crédit: autorisation)
Le ténor Benjamin Alunni se produit le 7 décembre à l'Athénée pour un récital franco-hébreu (Crédit: autorisation)

« Quand mélodie française et cultures juives s’embrassent », l’artiste Benjamin Alunni n’est pas très loin.

Le 7 décembre à 20h, à Paris (Athénée Théâtre Louis-Jouvet), le ténor, accompagné de Marine Thoreau La Salle au piano, et de Lydia Shelly au violoncelle, ressuscitera quelques chants oubliés dans son spectacle nommé « Confluence(s) », un récital de mélodies où se mêlent la France et les cultures juives.

« Ce programme est le fruit d’une recherche autour d’un répertoire méconnu ou inédit, mêlant mélodies folkloriques et traditionnelles, œuvres du répertoire classique et musique contemporaine » explique le communiqué annonçant le spectacle.

Chantées en français, hébreu, araméen ou yiddish, ces mélodies sont dues autant à des compositeurs célèbres qu’à des auteurs, femmes et hommes, souvent méconnus et parfois oubliés.

Les réservations sont disponibles ici.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...