Israël en guerre - Jour 235

Rechercher

2 otages thaïlandais ont été tués le 7 octobre ; leurs corps sont à Gaza – Tsahal

Sonthaya Oakkharasr et Sudthisak Rinthalak travaillaient dans l'agriculture dans la communauté frontalière de Beeri

Des photos d'otages israéliens détenus dans la bande de Gaza placées sur une maison du kibboutz Beeri, le 20 décembre 2023. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP)
Des photos d'otages israéliens détenus dans la bande de Gaza placées sur une maison du kibboutz Beeri, le 20 décembre 2023. (Crédit : Ohad Zwigenberg/AP)

Le porte-parole de l’armée israélienne, le contre-amiral Daniel Hagari, a déclaré lors d’une conférence de presse que l’armée et le ministère des affaires étrangères avaient notifié aux familles des otages thaïlandais Sonthaya Oakkharasr et Sudthisak Rinthalak qu’ils avaient été tués lors de l’assaut du 7 octobre et que leurs corps étaient détenus par le Hamas dans la bande de Gaza.

Tous deux travaillaient dans l’agriculture dans la communauté frontalière de Beeri.

« Le 7 octobre, des terroristes du Hamas ont brutalement assassiné 39 ressortissants thaïlandais et en ont enlevé 31 pour les emmener à Gaza. Comme eux, d’autres ressortissants étrangers ont été enlevés, notamment en Tanzanie, au Népal, au Mexique, aux États-Unis et en France », a déclaré M. Hagari.

« La terrible cruauté du Hamas s’est déchaînée sur tous ceux qui se dressent sur son chemin, quelle que soit leur origine », a-t-il ajouté.

L’armée israélienne a déclaré jeudi que les deux Thaïlandais travaillaient dans des plantations près du kibboutz Beeri, l’une des communautés les plus durement touchées par l’attaque du groupe militant palestinien Hamas le 7 octobre 2023 dans le sud d’Israël.

« Le gouvernement thaïlandais continuera à faire tout son possible pour obtenir la libération des autres otages », a-t-il ajouté.

La Thaïlande compte environ 30 000 citoyens en Israël, dont la plupart travaillent dans le secteur agricole, où les salaires sont considérablement plus élevés que dans le royaume.

Une trentaine de Thaïlandais figuraient parmi les 252 personnes prises en otage le 7 octobre, dont 128 sont toujours captives à Gaza et 38 sont considérées comme mortes par l’armée israélienne.

Selon un décompte de l’AFP basé sur des chiffres israéliens, les otages thaïlandais sont désormais au nombre de six.

Au total, 23 otages thaïlandais ont été libérés et sont rentrés chez eux en novembre et décembre.

Le Premier ministre thaïlandais Srettha Thavisin s’est déclaré « profondément attristé » vendredi, au lendemain de l’annonce par l’armée israélienne que deux Thaïlandais avaient été tués lors d’une attaque du Hamas le 7 octobre.

« Je suis profondément attristé d’apprendre que les deux otages thaïlandais à Gaza, M. Sonthaya Oakkharasri et M. Sudthisak Rinthalak, sont décédés », a déclaré M. Srettha sur le réseau social X (anciennement Twitter).

« Je présente mes plus sincères condoléances à leurs familles », a-t-il déclaré.

Dans un communiqué publié sur X, anciennement Twitter, la Hotline pour les réfugiés et les migrants a indiqué que le jeudi 16 mai aurait été le 31e anniversaire d’Oakkharasr.

« Nous partageons la douleur des familles de Sudthisak Rinthalak et de Sonthaya Oakkharasr, qui ont découvert ce soir que leurs proches ont été assassinés le 7 octobre et que leurs corps sont retenus en captivité depuis lors », a écrit l’organisation, qui soutient les réfugiés, les travailleurs migrants et les victimes de la traite des êtres humains en Israël.

« Aujourd’hui même, nous avons fêté le 31e anniversaire d’Oakkharasr, sans savoir qu’il n’était plus en vie ».

« Lors de l’horrible massacre perpétré par le Hamas le 7 octobre, 66 immigrants ont été assassinés – en proportion bien plus importante que leur représentation dans la population israélienne. Des personnes innocentes de tout crime, qui ont traversé le monde pour gagner leur vie et s’assurer un avenir meilleur pour elles-mêmes et leurs familles », a ajouté l’organisation. « Pour le Hamas, ils étaient des Israéliens, à toutes fins utiles.

La ligne d’urgence a noté qu’en plus des deux hommes, six autres citoyens thaïlandais ainsi que l’étudiant agricole népalais Bipin Joshi et le corps du citoyen tanzanien Joshua Mollel sont toujours aux mains du groupe terroriste.

« Israël les a invités à venir travailler dans nos champs et a la responsabilité morale de les rendre à leurs familles », indique le communiqué.

On estime que 128 des 252 otages enlevés par le Hamas le 7 octobre se trouvent toujours à Gaza, mais certains ne sont plus en vie. 105 civils ont été libérés au cours d’une trêve d’une semaine à la fin du mois de novembre, et quatre otages ont été remis en liberté avant la trêve. Trois otages, dont une soldate, ont été secourus vivants par les forces israéliennes, et les corps de 12 otages ont également été récupérés, dont trois ont été tués par erreur par l’armée lors d’un incident tragique en décembre.

L’armée israélienne a confirmé la mort de 38 des personnes toujours détenues par le Hamas et ses complices, tuées le 7 octobre ou en captivité, sur la base de nouvelles informations et des découvertes obtenues par les troupes opérant à Gaza. Une personne personne est portée disparue depuis le 7 octobre.

Le Hamas détient par ailleurs les corps des soldats de Tsahal Oron Shaul et Hadar Goldin depuis 2014, ainsi que deux civils israéliens, Avera Mengistu et Hisham al-Sayed, qui sont tous deux censés être en vie après être entrés dans la bande de Gaza de leur propre chef en 2014 et 2015 respectivement.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.