Israël en guerre - Jour 151

Rechercher
Les otages du 7 octobre

L’otage népalais Bipin Joshi a tenté d’aider les blessés

À peine trois semaines après son arrivée en Israël, cet étudiant en agriculture a été enlevé par des terroristes du Hamas, au kibboutz Alumim, le 7 octobre 2023

Bipin Joshi, étudiant népalais en agriculture, pris en otages par le Hamas au Kibboutz Alumim le 7 octobre 2023. (Autorisation)
Bipin Joshi, étudiant népalais en agriculture, pris en otages par le Hamas au Kibboutz Alumim le 7 octobre 2023. (Autorisation)

Bipin Joshi, 23 ans, étudiant népalais en agriculture, a été enlevé par des terroristes palestiniens du Hamas au kibboutz Alumim le 7 octobre, lorsque ceux-ci ont attaqué le kibboutz lors de leur terrible assaut contre les communautés frontalières de Gaza, tuant 1 200 personnes et en emmenant au moins 240 autres en otage à Gaza.

Selon Ynet, le groupe d’étudiants népalais était arrivé en Israël à peine trois semaines plus tôt dans le cadre d’un programme académique pour s’occuper de vergers d’orangers et de citronniers.

Les étudiants en agriculture avaient déjà essuyé des tirs de roquettes au cours des semaines précédentes, mais ce jour-là ils ont réalisé qu’il s’agissait d’une attaque d’un genre différent. Malgré cela, ils sont, tout d’abord, restés calmes, prenant des selfies dans le miklat – abri antiatomique – qu’ils ont même téléchargés sur Facebook avec la légende « Bunker Time ».

Lorsque les terroristes sont entrés dans l’abri, ils ont fait feu et tué deux des étudiants. Ils y ont ensuite jeté deux grenades. Bipin a jeté l’une des grenades, mais l’autre a explosé, blessant plusieurs personnes présentes dans le miklat.

À ce moment-là, certains des ouvriers thaïlandais et des étudiants népalais ont fui vers d’autres cachettes, tandis que Bipin et plusieurs autres personnes ont tenté de secourir les blessés.

Il a également envoyé plusieurs messages à son cousin en anglais, écrivant : « S’il m’arrive quelque chose, tu dois prendre soin de ma famille. Sois fort et regarde toujours vers l’avenir. »

Un autre terroriste a ensuite ordonné à Bipin et à trois ouvriers thaïlandais de sortir. Un Népalais qui se cachait a entendu l’un des Thaïlandais dire « Thaïlande, Thaïlande ».

Ils ont également entendu le terroriste crier « courez, courez ».

C’est la dernière fois que Bipin a été vu vivant.

Le 11 novembre, le gouvernement népalais n’avait toujours pas confirmé si Bipin était en vie. La famille Joshi a reçu la confirmation des agences de renseignement israéliennes que son téléphone avait été localisé à Gaza.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.