Israël en guerre - Jour 255

Rechercher

Des images extraordinaires d’un agriculteur qui a sauvé 120 festivaliers de Nova

Oz Davidian a emprunté un itinéraire différent à chacun des 20 trajets pour se rendre à Reim, où des terroristes du Hamas avaient pris d'assaut la rave et massacré 260 fêtards

Sue Surkes est la journaliste spécialisée dans l'environnement du Times of Israel.

Quelques-uns des jeunes fêtards sauvés par Oz Davidian, à droite, le 7 octobre 2023. (Crédit: Capture d'écran de la Treizième chaîne ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur les droits d'auteur)
Quelques-uns des jeunes fêtards sauvés par Oz Davidian, à droite, le 7 octobre 2023. (Crédit: Capture d'écran de la Treizième chaîne ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur les droits d'auteur)

Des vidéo extraordinaires ont été publiées mercredi, enregistrées à partir de la caméra du tableau de bord d’une camionnette appartenant à un agriculteur de la région proche de la frontière de Gaza, qui a sauvé quelque 120 jeunes gens qui tentaient de s’échapper d’une fête en plein air le 7 octobre, alors que les terroristes palestiniens du Hamas les criblaient de balles.

Oz Davidian, de la localité voisine de Maslul, a effectué une vingtaine de trajets entre Reim – où un festival de musique organisé en plein air avait été envahi par des terroristes – et son moshav, ainsi que la localité voisine, Patish.

Sur chaque trajet aller de 15 à 17 kilomètres, il prenait un itinéraire différent pour essayer d’éviter les terroristes.

Pendant tout ce temps, son épouse et ses quatre filles sont restées enfermées dans le mamad – pièce sécurisée – de leur maison.

Quelque 260 festivaliers ont été assassinés ce jour-là à l’aide d’armes à feu et de grenades. Tôt dans la matinée, les terroristes du Hamas ont franchi la barrière frontalière de Gaza et se sont rués sur Israël dans une folie meurtrière tuant 1 200 personnes et en capturant au moins 240 otages – toujours retenus dans l’enclave contrôlée par le Hamas.

Selon la Treizième chaîne, qui a diffusé les images, les forces de sécurité israéliennes ont mis sept heures après le début de la fusillade pour arriver sur les lieux. Pendant ce temps, les terroristes contrôlaient entièrement la Route 232.

Les images montrent Davidian passant à toute vitesse devant des voitures accidentées, alors que les terroristes font feu.

« Terroristes ! Attention ! », dit-il à ceux qui se trouvent à l’arrière.

Un passager dit « Tournez à gauche ici », et Davidian quitte la route à toute vitesse sur un terrain accidenté.

L’une des passagères était persuadée que Davidian était une « personne spéciale », possiblement de l’agence de sécurité intérieure du Shin Bet, a déclaré Davidian plus tard à a Treizième chaîne. « Je lui ai demandé pourquoi et elle m’a répondu : ‘Regarde autour de toi, il n’y a personne ici, personne, nous sommes coincés ici depuis des heures et il n’y a personne. Tu es le seul à être venu’. »

Un terroriste du Hamas filmé par la caméra du tableau de bord d’Oz Davidian le 7 octobre 2023. (Crédit: Capture d’écran de la Treizième chaîne ; utilisée conformément à l’article 27a de la loi sur les droits d’auteur)

À un moment donné, Davidian a sauvé un soldat réserviste de Tsahal qui avait assisté à la fête et qui avait enregistré sur son téléphone l’emplacement d’autres lieux où les gens se cachaient.

Les deux hommes sont retournés vers la zone de la fête, guidés par la fumée noire. Davidian a déclaré que lorsqu’ils ont atteint la Route 232, ils ont vu « des centaines de cadavres partout, sur la route et dans les champs », et « des tas de voitures – certaines brûlées, d’autres avec leurs phares clignotants, et des cadavres abattus aux fusils de chasse à l’intérieur de voitures ».

« Je me souviens avoir vu deux terroristes à côté du cadavre d’un soldat, et je me suis dit qu’il s’agissait d’ambulanciers ou de soldats. J’ai demandé à l’un d’entre eux ce qui se passait, mais avant qu’il ne me réponde, j’ai soudainement réalisé qu’il s’agissait peut-être d’un terroriste. Je me suis adressé à lui en arabe et je lui ai demandé s’il était mort ou blessé. Lorsqu’il m’a répondu, j’ai compris que c’était un terroriste et il avait compris que j’étais juif. »

Davidian a appuyé sur l’accélérateur alors que des coups de feu étaient tirés dans sa direction. « Par miracle, aucun d’entre eux n’a touché la voiture », a-t-il déclaré.

Des images de la caméra vidéo du tableau de bord d’Oz Davidian le 7 octobre 2023. (Crédit: Capture d’écran de la Treizième chaîne ; utilisée conformément à l’article 27a de la loi sur les droits d’auteur)

« Ils tiraient de partout. On ne peut pas concevoir un tel niveau de cruauté. Ils tiraient sur tout ce qui bougeait. »

Ils ont également utilisé des lance-roquettes.

« Et ils violaient », a-t-il poursuivi. « L’un violait, l’autre tirait, protégeant le premier, le regardant violer. On voyait des piles de cadavres, les uns sur les autres, comme s’ils avaient été ensemble, qu’ils avaient été massacrés et qu’ils étaient tombés les uns sur les autres lors de la fusillade. »

Le soldat de réserve et lui-même ont enregistré le nom de chaque personne qu’ils ont secourue et ont permis à chacune d’entre elles d’appeler rapidement leurs proches pour les rassurer.

Quelques-uns des jeunes fêtards sauvés par Oz Davidian le 7 octobre 2023. (Crédit: Capture d’écran de la Treizième chaîne ; utilisée conformément à l’article 27a de la loi sur les droits d’auteur)

La Treizième chaîne a retrouvé Chen, l’une des jeunes filles secourues par Davidian, et l’a invitée dans les studios.

Davidian a fondu en larmes. Puis ils ont tous deux ri de toutes les ronces qu’elle avait dans les cheveux ce jour-là.

Oz Davidian en larmes d’émotions de retrouver Chen, l’une des filles qu’il a sauvées du Festival Supernova le 7 octobre 2023. (Crédit: Capture d’écran de a Treizième chaîne, utilisée conformément à l’article 27a de la loi sur le droit d’auteur)

Davidian a déclaré à la Quatorzième chaîne qu’il ne s’était arrêté à minuit que quelques instants pour s’assurer que sa famille allait bien.

Il a retrouver un ami à l’entrée de son moshav, qui transportait dans sa voiture deux pères toujours à la recherche de leurs enfants.

Davidian était retourné dans la zone du Festival Supernova, pour les rechercher. Il a roulé jusqu’à 7h du matin le lendemain, mais en vain.

« Quand vous voyez [d’une part] des centaines de jeunes, morts et blessés, qui courent dans les champs et [d’autre part] des terroristes qui tirent dans toutes les directions, vous mettez tout de côté, la peur, la famille, et vous allez les sortir de là », a-t-il résumé.

Oz Davidian serrant sa fille Oriah dans ses bras après avoir sauvé quelque 120 jeunes du Festival Supernova attaqué par des terroristes du Hamas. (Crédit: Capture d’écran de la Treizième chaîne ; utilisée conformément à l’article 27a de la loi sur le droit d’auteur)

« Mon père a toujours été mon héros », a déclaré sa fille Oriah.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.