Israël en guerre - Jour 235

Rechercher

Entré par erreur à Turmus Ayya, un Israélien légèrement blessé et sa voiture incendiée

L’armée a sauvé le civil attaqué dans la ville palestinienne de Cisjordanie tandis que le maire affirme que des habitants l'ont protégé jusqu'à l'arrivée des soldats

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Une voiture appartenant à un Israélien entré par erreur dans la ville palestinienne de Turmus Ayya, en Cisjordanie, prenant feu le 20 août 2023. (Crédit : Capture d'écran X/Twitter ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Une voiture appartenant à un Israélien entré par erreur dans la ville palestinienne de Turmus Ayya, en Cisjordanie, prenant feu le 20 août 2023. (Crédit : Capture d'écran X/Twitter ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Un Israélien a été attaqué et légèrement blessé par des Palestiniens après avoir pénétré par erreur dans la ville de Turmus Ayya, en Cisjordanie, dans la nuit de dimanche à lundi, a indiqué l’armée.

La voiture de l’homme a été incendiée après son entrée dans la ville, selon des images diffusées par des médias palestiniens. L’armée a déclaré que des Palestiniens avaient également lancé des pierres sur l’homme.

Tsahal a déclaré que des troupes sont arrivées sur les lieux, sont entrées dans la ville et ont extrait l’homme.

« Alors que les forces et le civil quittaient la ville, une émeute s’est fomentée, au cours de laquelle plusieurs suspects ont jeté un objet enflammé et des pierres », a déclaré Tsahal, ajoutant qu’aucun soldat n’avait été blessé.

Le maire de Turmus Ayya, Lafi Adeeb, a déclaré à la chaîne publique israélienne Kan que l’Israélien n’était pas entré par l’entrée principale de la ville, mais par une route secondaire, ce qui a éveillé les soupçons des habitants.

Adeeb a déclaré qu’un groupe de jeunes avait attaqué l’homme et mis le feu à sa voiture. Peu après, d’autres habitants sont arrivés et l’ont protégé, avant l’arrivée de l’armée, a-t-il expliqué à Kan.

Le service d’urgence Rescuers Without Borders a déclaré que l’homme avait été soigné pour une blessure mineure à la main causée par une pierre qui lui avait été lancée lors de l’attaque.

Le ministre de la Défense, Yoav Gallant, a promis que les forces de sécurité israéliennes captureraient les assaillants.

« Les soldats de Tsahal qui ont sauvé le civil attaqué dans la ville de Turmus Ayya ont toute ma gratitude. Nous poursuivrons et attraperons les auteurs et les traduirons en justice », a-t-il déclaré sur X – anciennement connu sous le nom de Twitter.

Turmus Ayya se trouve dans la zone B de la Cisjordanie, sous contrôle militaire israélien. Il n’est pas illégal pour les Israéliens d’entrer dans les villes palestiniennes de la zone B (ou de la zone C sous contrôle militaire et civil israélien total), mais l’armée les en dissuade fortement.

Cet incident survient un jour après qu’un terroriste palestinien a tué deux Israéliens, un père et son fils, alors qu’ils faisaient des courses dans la ville de Huwara, dans le nord de la Cisjordanie, également située dans la zone B.

Shay Silas Nigreker, 60 ans, et son fils Aviad Nir, 28 ans, ont été abattus dans une station de lavage.

Les forces de sécurité israéliennes sécurisant la scène d’un attentat à Huwara, en Cisjordanie, près de Naplouse, le 19 août 2023. (Crédit : Flash90)

Certains biens et services sont moins chers en Cisjordanie qu’en Israël, ce qui incite les clients à franchir la frontière malgré le risque sécuritaire. L’attaque s’est produite alors que les deux hommes se tenaient près de leur voiture, qui était en train d’être lavée après avoir été réparée.

La violence s’est intensifiée en Cisjordanie au cours des dix-huit derniers mois, avec une augmentation des tirs palestiniens contre des civils et des soldats israéliens, des arrestations quasi-quotidiennes par l’armée et une recrudescence des attaques de résidents d’implantations extrémistes contre des Palestiniens.

Les attaques terroristes palestiniennes en Israël et en Cisjordanie ont fait 31 morts et plusieurs blessés graves depuis le début de l’année.

Selon le Times of Israel, 173 Palestiniens de Cisjordanie ont également été tués au cours de la même période – la plupart d’entre eux lors d’affrontements avec les forces de sécurité ou lors d’attaques, mais certains étaient des civils non impliqués et d’autres ont été tués dans des circonstances peu claires, notamment par des résidents d’implantations extrémistes armés.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.