Israël en guerre - Jour 145

Rechercher

Un père et son fils tués par balle lors d’une attaque terroriste à Huwara

Les secouristes ont dû prononcer le décès des 2 Israéliens sur les lieux de l'attentat dans une station de lavage de voitures ; l'armée a lancé une chasse à l'homme pour retrouver l'assaillant

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des secouristes et des sur les lieux d'un attentat terroriste meurtrier dans la ville de Huwara en Cisjordanie, le 19 août 2023. (Crédit : Médias sociaux ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Des secouristes et des sur les lieux d'un attentat terroriste meurtrier dans la ville de Huwara en Cisjordanie, le 19 août 2023. (Crédit : Médias sociaux ; utilisée conformément à l'article 27a de la loi sur le droit d'auteur)

Deux Israéliens ont été tués samedi par balle lors d’une attaque terroriste dans la ville de Huwara, dans le nord de la Cisjordanie, ont déclaré l’armée et les secouristes.

Tsahal a déclaré avoir reçu un rapport faisant état de coups de feu dans la ville, au sud de Naplouse. La fusillade a eu lieu à l’intérieur d’une station de lavage de voitures.

Le service de secours du Magen David Adom a déclaré que ses secouristes avaient procédé à la réanimation d’un homme d’une trentaine d’années et d’un homme d’une soixantaine d’années qui avaient été touchés par les tirs. Leurs décès ont du être prononcés sur les lieux, peu de temps après.

Tsahal a lancé une chasse à l’homme pour retrouver l’assaillant et a fermé un certain nombre de routes dans la région.

L’armée pense que le terroriste s’est approché à pied de la station de lavage et a ouvert le feu sur les deux Israéliens avec une arme de poing, selon une enquête préliminaire. On ne sait pas comment l’assaillant a pris la fuite.

Selon les médias israéliens, les deux hommes, qui ne résidaient pas dans la région, se seraient trouvés à Huwara pendant plusieurs heures le samedi précédant l’attentat, pour y faire des courses.

Les groupes terroristes du Hamas et du Jihad islamique palestinien ont salué l’attaque, la qualifiant « d’héroïque » et de « réponse naturelle aux crimes de l’occupation ».

Le chef du Commandement du Central de l’armée israélienne, le major général Yehuda Fox, à droite, sur les lieux d’une fusillade dans la ville de Huwara en Cisjordanie, le 19 août 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Le chef du Commandement du Central de Tsahal, le général de division Yehuda Fox, le chef de la division de l’armée en Cisjordanie, le général de brigade Avi Blot, et le chef de la brigade régionale de Samarie, le colonel Shimon Siso, ont visité les lieux de l’attentat.

Le ministre de la Défense, Yoav Gallant, devait tenir une réunion d’évaluation avec les responsables de la sécurité plus tard dans la journée de samedi, a indiqué son bureau.

Huwara est depuis longtemps un point ultra-sensible en Cisjordanie, car une route principale traversant la ville est régulièrement utilisée par les Israéliens pour se rendre dans les implantations et en revenir. Il est prévu de construire une route de contournement pour que les résidents d’implantations n’aient pas à traverser la ville, mais les travaux traînent depuis des années.

Au cours des derniers mois, la ville a été le théâtre de plusieurs fusillades contre des civils et des soldats israéliens, dont le meurtre de deux jeunes frères israéliens en février.

Il y a également eu plusieurs cas de violence de la part de résidents d’implantations visant les résidents palestiniens de Huwara, y compris un saccage survenu quelques heures après l’attaque terroriste de février au cours de laquelle les deux frères israéliens ont été tués par balle.

La violence s’est intensifiée en Cisjordanie au cours des dix-huit derniers mois, avec une augmentation des tirs palestiniens contre des civils et des soldats israéliens, des arrestations quasi-quotidiennes par l’armée et une recrudescence des attaques de résidents d’implantations extrémistes contre des Palestiniens.

Les attaques terroristes palestiniennes en Israël et en Cisjordanie ont fait 30 morts et plusieurs blessés graves depuis le début de l’année.

Selon le Times of Israel, 173 Palestiniens de Cisjordanie ont également été tués au cours de la même période – la plupart d’entre eux lors d’affrontements avec les forces de sécurité ou lors d’attaques, mais certains étaient des civils non impliqués et d’autres ont été tués dans des circonstances peu claires, notamment par des résidents d’implantations extrémistes armés.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.