Israël en guerre - Jour 192

Rechercher

Europe : Des terroristes présumés arrêtés en possession de photos de cibles juives et israéliennes- média

Les réfugiés afghans et syriens arrêtés en décembre en Bosnie et en Autriche, soupçonnés d'activités terroristes, auraient été "motivés par la guerre d'Israël contre le Hamas à Gaza"

Illustration : La police se tenant prête lors d'un rassemblement sous le slogan "Défendre la démocratie" contre l'extrémisme de droite, le racisme et l'antisémitisme alors que tombe la pluie devant le Parlement à Vienne, en Autriche, le 26 janvier 2024.(Crédit : Joe Klamar/AFP)
Illustration : La police se tenant prête lors d'un rassemblement sous le slogan "Défendre la démocratie" contre l'extrémisme de droite, le racisme et l'antisémitisme alors que tombe la pluie devant le Parlement à Vienne, en Autriche, le 26 janvier 2024.(Crédit : Joe Klamar/AFP)

Un certain nombre de terroristes présumés arrêtés en décembre en Bosnie et en Autriche avaient des clichés de cibles juives et israéliennes sur leurs téléphones portables, a rapporté lundi le Wall Street Journal, citant des enquêteurs qui ont déclaré que les photos « suggéraient qu’ils étaient motivés par la guerre d’Israël contre le [groupe terroriste palestinien du] Hamas dans la bande de Gaza ».

Selon l’article, les suspects faisaient partie de deux groupes distincts de réfugiés afghans et syriens qui ont été arrêtés parce qu’ils étaient soupçonnés d’activités terroristes.

Les suspects étaient en possession d’armes et de munitions, notamment des kalachnikovs et des pistolets, précise le journal.

Cet article a été publié alors que la police italienne a annoncé l’arrestation de trois Palestiniens basés dans le centre de l’Italie qui, selon elle, préparaient des attentats dans un pays non précisé, Israël ayant demandé l’extradition de l’un d’entre eux.

La police italienne a déclaré lundi que les trois suspects avaient mis en place une cellule liée à la Brigade des martyrs d’Al-Aqsa, une branche armée du parti nationaliste laïc Fatah du président de l’Autorité palestinienne (AP), Mahmoud Abbas. Ce groupe est considéré comme un groupe terroriste par Israël, l’Union européenne et les États-Unis.

Les enquêteurs cités dans l’article du Wall Street Journal ont déclaré que ces incidents distincts suggèrent que la menace terroriste en Europe « non seulement s’accroît, mais provient également de nouvelles sources », en particulier « l’Iran et ses mandataires au Moyen-Orient, et compris le [groupe terroriste chiite libanais du] Hezbollah et le Hamas ».

Un organigramme publié par le Mossad et le Shin Bet montrant la structure de commandement du groupe terroriste palestinien du Hamas en Europe, dirigée par de hauts responsables terroristes au Liban. (Crédit : Bureau du Premier Ministre)

En janvier, les agences de renseignement israéliennes ont publié des informations détaillées sur un réseau de terroristes du Hamas en Europe, commandés par des chefs terroristes au Liban, dans le but d’attaquer des cibles israéliennes et juives en Europe, en Afrique et au Moyen-Orient.

Les agences de renseignement du Mossad et de sécurité intérieure du Shin Bet n’ont pas fourni beaucoup d’autres détails sur ces découvertes, mais ont indiqué que le réseau prévoyait d’attaquer l’ambassade d’Israël en Suède, d’acheter des drones et d’utiliser des organisations criminelles en Europe pour soutenir les attaques.

Israël s’est engagé à anéantir le groupe terroriste palestinien du Hamas après l’attaque meurtrière du 7 octobre, au cours de laquelle des terroristes ont tué près de 1 200 personnes, pour la plupart des civils, et en ont enlevé 253 autres, dont plus de la moitié se trouvent toujours à Gaza.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.