GB : la police enquête sur l’homme qui a accusé les “sionistes” de l’incendie de la tour Grenfell
Rechercher

GB : la police enquête sur l’homme qui a accusé les “sionistes” de l’incendie de la tour Grenfell

Après l’incendie qui a fait 80 morts, Nazim Ali aurait affirmé que “de nombreux innocents ont été assassinés par les acolytes de Theresa May, des soutiens de l’idéologie sioniste”

Nazim Ali, à droite, pendant la manifestation organisée pour la Journée d'Al-Quds à Londres, le 18 juin 2017. (Crédit : capture d'écran YouTube)
Nazim Ali, à droite, pendant la manifestation organisée pour la Journée d'Al-Quds à Londres, le 18 juin 2017. (Crédit : capture d'écran YouTube)

La police de Londres enquête sur un homme qui aurait affirmé que les dizaines de personnes tuées dans un incendie qui a détruit la tour Grenfell de la capitale britannique le mois dernier ont été « assassinées par les sionistes », a-t-on appris dimanche.

« Nous avons reçu une accusation de propos antisémites, et cela fait l’objet d’une enquête des détectives de l’unité d’enquête criminelle de Westminster. L’enquête est en cours », a dit au Telegraph un porte-parole de la police de Londres.

L’homme, cité dans les médias sous l’identité de Nazim Ali, membre important de la Commission islamique des droits de l’Homme (IHRC), est accusé d’avoir prononcé un discours le 18 juin pendant la Journée d’Al-Quds organisée à Londres, au cours duquel il a accusé des accords douteux entre le gouvernement et les sionistes d’être responsables de l’incendie du 14 juin à la tour Grenfell, qui a fait au moins 80 morts.

« Comme nous le savons pour Grenfell, de nombreux innocents ont été assassinés par les acolytes de Theresa May [la Première ministre britannique], dont beaucoup sont des soutiens de l’idéologie sioniste », a-t-il dit.

« N’oublions pas que certaines des plus grandes entreprises qui soutiennent le Parti conservateur sont sionistes. Elles sont responsables du meurtre des personnes à Grenfell, dans ces tours à Grenfell, les partisans sionistes des conservateurs. »

Il a ensuite ajouté en criant que « ce sont les sionistes qui ont donné de l’argent au parti conservateur, pour tuer des gens […]. Attention, attention, attention à ces rabbins qui appartiennent au Conseil représentatif [des Juifs du Royaume-Uni], qui ont du sang sur les mains », a indiqué le Telegraph.

Ali a répondu à ces accusations en disant au journal : « vous n’avez pas présenté ce que j’ai dit correctement, dans le contexte plus large de ce qui a été dit en prélude à la minute de silence pour [les victimes de] Grenfell. Présenté ainsi, cela semble inélégant […]. Dire que certains des partisans de Theresa May ou du Parti conservateur sont des sionistes n’est quasiment pas controversé. »

Un porte-parole du Community Security Trust, l’association qui assure la sécurité de la communauté juive, a déclaré que le discours antisémite d’Ali était « grotesque ».

« En toute circonstance, ces propos sont absolument odieux, mais les mettre en lien avec ce qui est arrivé à la tour Grenfell défie la raison, a-t-il déclaré. C’était évidemment une manifestation pro-Hezbollah, mais une telle haine appartient aux rues de Beyrouth ou de Téhéran, pas de Londres. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...