Les participants à la marche d’Al Quds tiennent « les sionistes » pour responsables de l’incendie d’un immeuble de Londres
Rechercher

Les participants à la marche d’Al Quds tiennent « les sionistes » pour responsables de l’incendie d’un immeuble de Londres

Les manifestants ont agité des drapeaux du Hezbollah, appelé à la libération de la Palestine et scandé qu'Israël et l'État islamique ne font qu'un

Les participants de la parade de la journée mondiale d’Al Quds à Londres ont accusé les « sionistes » d’être responsables du feu qui a ravagé la Grenfell Tower, l’édifice d’appartements qui aurait fait 79 morts.

Des centaines de personnes ont défilé dimanche après-midi derrière des drapeaux palestiniens et des drapeaux du Hezbollah, qui a été classée par la Grande-Bretagne comme organisation terroriste. De nombreuses personnes brandissaient également des drapeaux en papier du Hezbollah. A aucun moment la police londonienne n’a tenté de les arrêter.

« Cette manifestation est un appel à la justice pour Grenfell. Certains des plus grands sympathisants du parti conservateur sont des sionistes. Ils sont responsables du meurtre des personnes de Grenfell. Les sympathisants du parti Tory. Libérez, libérez la Palestine ! », a scandé un homme dans un micro durant la marche, selon The Jewish Chronicle.

Ils ont également scandé « les sionistes/l’État islamique sont les mêmes. Seul le nom change ».

Sur l’itinéraire suivi par la parade, des sympathisants brandissaient des panneaux sur lesquels on pouvait lire « le sionisme, c’est du racisme » et « nous sommes le Hezbollah ».

Al Quds est le nom musulman pour Jérusalem. Cette marche annuelle est un appel à la destruction d’Israël.

Des centaines de personnes ont brandi des drapeaux israéliens pour une contre-manifestation et d’autres ont emprunté l’itinéraire de la parade.

Plus de 15 000 personnes avaient signé une pétition pour que le maire de Londres Sadiq Khan interdise la parade.

La Grenfell Tower en ruine, un bâtiment résidentiel dans l'ouest de Londres ravagé par un incendie, le 16 juin 2017. (Crédit : AFP Photo/Chris Ratcliffe)
La Grenfell Tower en ruine, un bâtiment résidentiel dans l’ouest de Londres ravagé par un incendie, le 16 juin 2017. (Crédit : AFP Photo/Chris Ratcliffe)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...