Israël en guerre - Jour 147

Rechercher

La Namibie rejette le soutien de Berlin aux « intentions génocidaires de l’État raciste d’Israël »

Le président Hage Geingob dit regretter "l'incapacité de l'Allemagne à tirer les leçons de sa terrible histoire"

Le président namibien Hage Geingob s'exprime lors d'une séance plénière lors du Sommet des Nations Unies sur le climat COP28, le 1er décembre 2023, à Dubaï, aux Émirats arabes unis. (Crédit : Peter Dejong/AP)
Le président namibien Hage Geingob s'exprime lors d'une séance plénière lors du Sommet des Nations Unies sur le climat COP28, le 1er décembre 2023, à Dubaï, aux Émirats arabes unis. (Crédit : Peter Dejong/AP)

La Namibie, pays d’Afrique australe et ex-colonie allemande où s’est déroulé le premier génocide du XXe siècle, déplore le positionnement de Berlin qui a rejeté vendredi l’accusation de « génocide » portée contre Israël par l’Afrique du Sud devant la Cour internationale de justice (CIJ).

« La Namibie rejette le soutien de l’Allemagne aux intentions génocidaires de l’État raciste d’Israël contre des civils innocents à Gaza », affirme la présidence namibienne dans un communiqué diffusé tard samedi soir.

« Sur le sol namibien, l’Allemagne a commis le premier génocide du XXe siècle en 1904-1908 », rappelle Windhoek, estimant que « le gouvernement allemand n’a toujours pas expié le génocide qu’il y a commis ».

Regrettant « l’incapacité de l’Allemagne à tirer les leçons de sa terrible histoire », le président namibien Hage Geingob estime « choquante » la décision vendredi par le gouvernement allemand de « rejeter l’accusation moralement juste portée par l’Afrique du Sud » devant la CIJ, « selon laquelle Israël commet un génocide contre les Palestiniens de Gaza ».

Le président namibien accuse Berlin « d’ignorer » les « plus de 23 000 morts » à Gaza et de « défendre » devant la CIJ ce qu’il a appelé « les actes génocidaires et effroyables du gouvernement israélien ». Il appelle l’Allemagne à « reconsidérer sa décision inopportune ».

Vendredi, le gouvernement allemand avait rejeté « fermement et explicitement l’accusation de génocide portée contre Israël » devant la CIJ, jugeant cette accusation « dénuée de tout fondement ».

En Namibie, l’Allemagne fut responsable entre 1904 et 1908 de massacres d’au moins 70 000 personnes appartenant aux peuples indigènes Herero et Nama, ce que de nombreux historiens considèrent comme le premier génocide du XXe siècle.

En mai 2021, après plus de cinq ans d’âpres négociations, l’Allemagne a annoncé qu’elle reconnaissait avoir commis un « génocide » dans ce territoire d’Afrique australe qu’elle a colonisé entre 1884 et 1915 et a promis une aide au développement de 1,1 milliard d’euros sur trente ans qui doit profiter aux descendants des deux tribus.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.