Le film israélien « Asia » remporte trois prix au Festival du film de Tribeca
Rechercher

Le film israélien « Asia » remporte trois prix au Festival du film de Tribeca

La réalisatrice a remporté le prix Nora Ephron ; Daniella Nowitz celui de la meilleure cinématographie ; et Shira Haas le prix international de la meilleure actrice

Shira Haas arrive à l’avant-première de 'The Zookeeper's Wife' à l'ArcLight Hollywood de Los Angeles, le 27 mars 2017. (Richard Shotwell / Invision / AP)
Shira Haas arrive à l’avant-première de 'The Zookeeper's Wife' à l'ArcLight Hollywood de Los Angeles, le 27 mars 2017. (Richard Shotwell / Invision / AP)

Les vainqueurs du Festival du film de Tribeca ont été annoncés en ligne ce mercredi. Parmi eux : le film israélien « Asia » de Ruthy Pribar, présenté en avant-première mondiale lors du festival.

La réalisatrice a remporté le prix Nora Ephron ; Daniella Nowitz celui de la meilleure cinématographie ; et Shira Haas le prix international de la meilleure actrice.

Le film narre l’histoire d’une mère, Asia (Alena Yiv), et sa fille Vika (Shira Haas), deux immigrantes russes en Israël. Si leur relation ressemble davantage à celles de deux sœurs qu’à une relation mère-fille, tout change quand Vika entre dans l’adolescence, un âge où l’indépendance prévaut, et qu’elle commence à se rebeller contre les méthodes parentales de sa génitrice.

« Asia se retrouve sur un nouveau territoire et bute afin de parvenir à trouver un équilibre entre l’affirmation de son autorité parentale et le respect de la position de sa fille », explique la note d’intention du film. « Lorsque des problèmes de santé contraignent Vika à se déplacer en fauteuil roulant et que son besoin d’expériences romantiques et son attente d’exploration sexuelle grandissent, Asia réalise qu’elle doit prendre ses distances pour que sa fille puisse vivre sa vie. »

« De l’écriture à la mise en scène, aux mouvements de la caméra, à la direction du jeu d’acteurs, à la façon dont Mme Pribar raconte une histoire sans dialogue, tout était simplement remarquable », a déclaré le jury à propos du film israélien.

« Son visage est un paysage sans fin dans lequel même la plus petite expression est déchirante ; c’est une actrice incroyablement sincère et vive qui apporte de la profondeur à tout ce qu’elle fait », a écrit le jury au sujet de l’actrice Shira Haas, qui joue également le rôle principal dans la série Netflix « Unorthodox ».

« Nous avons été impressionnés par la façon dont la cinématographie soutenait l’émotivité de l’histoire et nous permettait de ressentir profondément les personnages », a déclaré le jury au sujet de Daniella Nowitz, qui a reçu le prix de la meilleure cinématographie.

Asia (Alena Yiv) et sa fille Vika (Shira Haas) dans le film « Asia ». (Crédit : Intramovies / Festival du film de Tribeca)

Parmi les autres films lauréats, on retrouve « The Hater » de Jan Komasa, qui a obtenu le prix de la meilleure narration, et « The Half of It » de Alice Wu, lauréat du prix principal. Le prix du meilleur documentaire a été remporté par « Socks on Fire » de Bo McGuire.

La 19e édition du festival new-yorkais devait se tenir du 15 au 26 avril mais a dû être reportée en raison de la pandémie de coronavirus. Le jury, dont la liste des membres est disponible sur le site du festival, ont néanmoins pu visionner les films et départager les lauréats parmi les œuvres sélectionnées.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...