Israël en guerre - Jour 258

Rechercher

Le service arabe de la BBC entaché de préjugés anti-Israël – ancien chef de la chaîne

"Notre redevance paie les salaires de personnes qui ont célébré le viol et le massacre d'hommes, de femmes et d'enfants," a déploré Danny Cohen

Le siège de la BBC à Londres, le 18 octobre 2022. (Crédit : AP Photo/Kin Cheung)
Le siège de la BBC à Londres, le 18 octobre 2022. (Crédit : AP Photo/Kin Cheung)

Un ancien directeur du radiodiffuseur national britannique BBC a accusé la chaîne de partialité anti-israélienne « flagrante », en particulier dans ses branches arabophones, où certains reporters emploieraient la même terminologie que celle des porte-parole du groupe terroriste palestinien du Hamas.

Notant que la chaîne a été contrainte d’apporter quelque 80 corrections à ses informations depuis le 7 octobre, Danny Cohen, qui a dirigé le département télévision de 2013 à 2015, a écrit mardi dans The Telegraph : « Quelque chose ne va pas du tout. Les erreurs ne se produisent pas 80 fois ».

Il affirme notamment que de nombreux journalistes de la branche arabophone de la chaîne ont montré à plusieurs reprises leur affinité avec le Hamas et leur soutien au massacre du 7 octobre en Israël, qu’ils ont rapporté des évènements terroristes en omettant des faits essentiels et que le radiodiffuseur a été contraint de supprimer un épisode de l’émission en arabe de la BBC – « Trending » – parce qu’il doutait que certains des meurtres commis par le Hamas aient eu lieu.

« Cela s’inscrit dans une théorie du complot antisémite qui cherche à saper la terrible vérité de ce qui s’est passé ce jour-là », a écrit Cohen. « Comment est-ce possible que les normes éditoriales de la BBC soient tombées si bas que cela ait été considéré comme un reportage légitime ? »

Le 7 octobre, le Hamas a mené un assaut transfrontalier massif contre Israël et perpétré de nombreuses atrocités, notamment des viols collectifs, des massacres de familles entières et des mutilations de victimes. Près de 1 200 personnes ont été tuées. Les quelque 3 000 terroristes qui ont fait irruption à la frontière ont également enlevé 252 personnes de tous âges – des personnes âgées aux bébés – qui ont été prises en otage à Gaza. Parmi elles, 124 sont toujours détenues dans la bande de Gaza, et toutes ne sont pas en vie.

Les journalistes ont utilisé à plusieurs reprises « une terminologie que l’on entendrait de la part d’un porte-parole du Hamas », a-t-il déclaré. Il a cité l’exemple d’un journaliste qui interrogeait une Palestinienne sur sa vie, « mais qui a décidé qu’il n’était pas pertinent de lui poser directement des questions sur la fois où elle avait poignardé un voisin israélien devant ses enfants ».

Capture d’écran de la vidéo de Danny Cohen, ancien directeur de la BBC Television, en 2023. (YouTube. Utilisé conformément à l’article 27a de la loi sur le droit d’auteur)

Cohen a affirmé que la BBC emploie des personnes qui ont célébré l’attaque terroriste du Hamas, citant le producteur exécutif de la BBC, Mahmoud Sheleib, qui a semblé se moquer des civils kidnappés par le Hamas lors d’une conversation sur Twitter. Cohen a également mentionné les journalistes arabes de la BBC, Sally Nabil et Sanaa Khouri, qui ont manifesté leur soutien à l’attaque du 7 octobre sur les réseaux sociaux.

« Notre redevance paie les salaires de personnes qui ont célébré le viol et le massacre d’hommes, de femmes et d’enfants ».

Mais le radiodiffuseur britannique « semble être imperméable à ses propres problèmes, ne veut pas reconnaître ni traiter les échecs de gestion qui empoisonnent l’une des grandes institutions britanniques », constate-t-il. « Rien ne suggère que ce manque flagrant d’impartialité à la BBC Arabic sera bientôt pris en compte par la direction. »

« En effet, loin de reconnaître publiquement l’ampleur de ce problème, la BBC a tout fait pour soutenir et approuver son service arabophone », a déclaré Cohen, notant que le directeur général Tim Davie a récemment déclaré que la branche arabophone de la BBC était « quelque chose dont nous devrions être très fiers ».

La critique de Cohen intervient un peu plus d’une semaine après que le ministre britannique des Affaires étrangères, David Cameron, a demandé à la BBC de qualifier le Hamas d’organisation terroriste, demande que la chaîne a rejetée.

Le radiodiffuseur a fait l’objet de critiques croissantes en raison de son refus de qualifier le Hamas de terroriste. La Grande-Bretagne a proscrit le Hamas en tant que groupe terroriste, à l’instar de nombreux autres pays.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.