Israël en guerre - Jour 191

Rechercher

Les communautés juives US réunies pour le « Shabbat Repro »

1 500 synagogues et communautés juives ont observé la 3e édition de cet événement annuel, dans le but d'inciter les gens à s'engager plus étroitement pour le droit à l'avortement

Sheila Katz, PDG du Conseil national des femmes juives, prenant la parole lors d’un rassemblement sur le droit à l’avortement devant la Cour suprême des États-Unis, en décembre 2021. (Crédit :  Danya Ruttenberg)
Sheila Katz, PDG du Conseil national des femmes juives, prenant la parole lors d’un rassemblement sur le droit à l’avortement devant la Cour suprême des États-Unis, en décembre 2021. (Crédit : Danya Ruttenberg)

Assemblage de kits de soins post-avortement, cérémonie de havdalah combinée à une mise à jour de la législation nationale sur les droits reproductifs et à des sermons sur l’avortement et la loi juive orthodoxe – la halakha : voici quelques-unes des nombreuses façons dont plus de 1 500 synagogues et communautés juives du pays ont participé au troisième « Shabbat Repro » annuel, qui a commencé vendredi soir dernier.

C’est la première fois que cette initiative du Shabbat a lieu depuis que la Cour suprême a annulé les protections fédérales en matière d’avortement en juin – Roe vs. Wade.

L’initiative, qui est organisée par le National Council of Jewish Women (NCJW), est le pendant local du rassemblement très médiatisé en faveur des droits reproductifs que le groupe a tenu en mai dernier à Washington. Au lieu d’une action nationale, l’objectif du NCJW, ce week-end, était que les communautés locales et les gens chez eux s’engagent plus intimement sur cette question.

« Il y a beaucoup de choses qui peuvent être entreprises – des choses qui ne sont ni particulièrement importantes, ni tape-à-l’œil », a déclaré la rabbin Danya Ruttenberg, l’universitaire en résidence du groupe. « Si nous avons des rabbins qui prononcent le mot ‘avortement’ du haut de leur chaire, si nous avons des synagogues qui peuvent être des espaces où les gens se sentent plus à l’aise pour témoigner de leur avortement, sans se sentir stigmatisés, si nous avons des gens qui comprennent profondément que la justice en matière d’avortement est une valeur juive, ce sera déjà un énorme changement de culture. »

Dans les mois qui ont suivi la décision de la Cour suprême, des dirigeants juifs ont intenté des procès pour contester les restrictions à l’avortement dans le Kentucky, la Floride, l’Indiana et le Missouri pour des raisons de liberté religieuse. Les sondages montrent que les Américains juifs, plus que tout autre groupe religieux, pensent que l’avortement devrait être légal dans la plupart ou la totalité des cas.

À LIRE – USA : Les groupes juifs se préparent à lutter contre l’interdiction de l’avortement

Les rabbins ont des points de vue différents sur la halakha et l’avortement. Il existe un large consensus sur le fait que la loi juive autorise et même exige l’avortement dans les cas où la vie de la personne enceinte est en danger, et certains rabbins réformés affirment que cet impératif inclut les risques pour la santé mentale. Certains groupes orthodoxes, quant à eux, ont fait valoir que l’avortement ne devrait être autorisé que dans des circonstances très précises.

Dans le cadre du « Shabbat Repro », les étudiants du Hillel de l’Université du Nevada, à Reno, devaient assembler des kits d’assistance post-avortement. Dans le Massachusetts – où 28 organisations se sont inscrites au « Shabbat Repro » – les participants devaient se réunir en ligne pour une cérémonie de Havdalah via Zoom après une journée de programmes éducatifs sur le thème de la justice reproductive.

Le NCJW a également créé des fiches d’information, une liste de lecture Spotify et même une recette de hallah avec des instructions pour façonner la pâte tressée en forme d’utérus.

« Les gens comprennent que ce n’est pas seulement une chose intéressante et importante à apprendre. Ils comprennent que cela compte d’une manière différente », a déclaré Ruttenberg suite à la décision de la Cour suprême.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.